Trovatovite et Tiernobyl

Avis sur Pokémon X sur Nintendo 3DS

Avatar La Veine
Test publié par le
Version Nintendo 3DS

Je m'y suis mis un peu tard, c'est vrai. Quel idiot commence à jouer à Pokémon X en 2016 ? En même temps, on pourrait se demander : Cet idiot est-il un fan de Pokémon ? Non, bien sûr que non. Jouer trois ans après la sortie de Pokémon X, la sixième génération du meilleur jeu de tous les temps ne peut signifier être un fan.

Mais pour comprendre cet idiot, il faut revenir aux origines de la série. Là où Pokémon avait un système tellement simpliste d'apparence mais dont la face cachée de l'iceberg était toujours pleine de ressources, même des années après. Les éternels mystères de Pokémon Rouge demeurent encore maintenant avec Missingno, le Ditto Glitch ou la ville bug. On pourrait même parler des théories si vous voulez ? Le défunt Rattatac de Green (Ou Blue), le syndrome de Lavanville, le camion de l'Océane et j'en passe. Vous voyez ? Cela fait vingt ans que ces versions sont sortis et leurs mystères nous font encore vibrer. C'est ça qu'est Pokémon, une histoire qui ne s'arrêtera jamais, un voyage éternel comme le prouve le dessin-animé. Une ballade où âge et fin n'existent pas.

Mais que pouvons-nous retenir de ce Pokémon X ? Enfin, du point de vue de cet idiot qui se prend pour un pseudo-connaisseur en sortant des histoires connues de tous, bien entendu. Eh bien il est globalement déçu. Mais ! Car il y en a toujours un, il a su décelé les qualités du titre, il pense vraiment que le potentiel était présent. Mais d'abord, on va récapituler à partir du commencement.

Comme vous le savez, Pokémon a toujours essayé à travers les âges de rendre son histoire plus sérieuse, plus crédible tout en gardant une dimension enfantine, en tout cas au niveau de la forme. Et ce Pokémon X montre un aspect clairement enfantin aux premiers abords. Le soleil, les amis, la verdure, la bonne humeur et tout ce qui va avec. On rentre clairement dans le jeu de l'amitié et du voyage Pokémon entre amis, avec une certain complicité et parfois rivalité. On le ressent car c'est la formule de prédilection de Pokémon, comme dans Pokémon Rouge avec Blue, Pokémon Diamant avec Barry ou Pokémon Noir et Blanc avec Tcheren et Bianca. Cette formule a été utilisée maintes et maintes fois et cela a toujours marché. Ce qu'on peut reprocher à ce Pokémon X sur ce point, c'est de rester dans le général, dans le " déjà-vu " et de ne pas innover.

Mais avant tout, il faut savoir ce que signifie " innovation " dans le monde de Pokémon. L'innovation, c'est changé le système, donner de l'originalité, faire ressentir une certaine fraîcheur, un sentiment de renouveau au joueur. Et Pokémon ne peut pas vraiment le faire, car cette licence est tellement mythique avec sa formation de base (Arènes, ligue Pokémon, Rivaux...) que changer cette formule serait se livrer à d'éventuels échecs. Ces échecs sont très importants, que ce soit au niveau du jeu-vidéo ou au niveau commercial. La licence Pokémon ne serait plus Pokémon pour les puristes, et pourrait donner lieu à une perte de fans incroyables. Tout le monde a ses préférences sur les différentes générations de Pokémon, et pourtant, ce sont quasiment les mêmes dans l'idée. Alors imaginez, si Pokémon changeait. Si Pokémon n'était plus Pokémon. Les avis seraient encore plus divisés et Nintendo se verrait bien mal à l'aise, après la défaite qu'aurait subi sa meilleure licence.

Comprenez que ce Pokémon X respecte bien évidemment les bases de la série et fait le travail pour conserver les millions de fans. Mais dans ce cas, l'innovation serait-elle un défaut pour la série ? Je ne pense pas, je dirai juste que Nintendo a peur, très peur. Revenons au développement de Pokémon Rouge, où ce jeu devait tenir sur une petite cartouche d'une mémoire de quelques kilo-octets. Le développement chaotique et les modifications faîtes à la dernière minute. (Comme le rajout de Mew dans le jeu) À ce moment-là, Pokémon aurait pu être un bide, un échec commercial incroyable. Mais ce jeu a été le fruit d'une innovation de A à Z, et regardez : Ce jeu a été un des plus gros succès de l'histoire du jeu-vidéo. Si Nintendo mobilisait ses idées, il pourrait nous ressortir un succès semblable et cela semble bien parti avec les trailers de Pokémon Lune et Soleil.

Pokémon X reste dans le chemin tracé de la série, avec quelques nouveautés par-ci par-là sans changer l'aspect principal du jeu. On conserve tout ce que les fans aiment et c'est pour ça que Pokémon X est le résultat d'un recyclage monumental. Pokémon X est anecdotique, brouillon mais pas forcément inintéressant. Les Méga-Évolutions apportent un renouveau dans le metagame, les nouveaux Pokémons sont bien moins nombreux depuis l'échec cuisant de l'esthétique des Pokémons 5G, complètement boudés par une grande partie des fans dont je fais partis. Nintendo a voulu corriger ses erreurs passées, mais n'a pas cherché à résoudre ces éventuelles erreurs en creusant plus profondément dans le potentiel de leur jeu, ils sont restés simples, vagues, prévisibles.

À l'origine, en 1998, les premières cartouches montraient un manque d'équilibre total dans le metagame, notamment à cause du type Psy. Cela a été corrigé avec la 2G et l'arrivée des Pokémons Ténèbres et Acier. Cet équilibre s'est conservé jusqu'à la 6G, et l'apparition du type Fée qui relance à nouveau les débats sur les désavantages. Car oui, ce type Fée est certes, un type réfléchi, crédible mais pas pour autant nécessaire. Il brise la plupart du metagame à cause de sa supériorité clairement visible tout le long du jeu. En gros, Pokémon corrige les mêmes erreurs qu'ils ont fait auparavant, ils n'arrivent pas à innover tout en restant crédible et stable au niveau du jeu. Ils sont restés en 1998 avec leurs vieilles méthodes et les ré-utilisent encore en 2013.

Nintendo ne veut pas toucher à sa licence, elle lui est très précieuse mais petit à petit, on voit que les idées s'estompent naturellement. Ce Pokémon X le prouve, avec des nouveautés superflues comme le " style ", les " O-Auras ", les " Rollers " et j'en passe. Ce jeu fait mine d'innover, de niveler vers le haut mais il n'en est rien.

Globalement, on ne peut pas dire que ce soit un échec. Mais restons sérieux quelques minutes. Parlons de la Team Flare. Quand nous parlons de Team dans Pokémon, on a bien entendu encore les souvenirs de la Team Rocket, basique mais pas inintéressante pour autant, l'excellente Team Galaxy et même la Team Plasma. Mais la Team Flare, qui est-elle ? Que veut-elle ? Cette Team veut apparemment créer un monde doté de beauté, en détruisant tout ce qu'ils trouvent dégradant y compris les humains. Dans les faits, leurs motivations sont obscures, sombres mais réellement, qui a trouvé cette Team intéressante pendant sa session de jeu ? Elle est clairement ridicule, incohérente avec le message voulant être passé. Alors, il y a plusieurs explications à cela. La première est que Pokémon veut rester tout public et la seconde est que Nintendo a peur, comme je l'ai dit plus haut. D'un côté, c'est normal. Pourtant, la Team Galaxy et Plasma n'étaient pas sans profondeur, sans histoire. Cette Team Flare, ne représente rien. Elle n'a pas d'identité, elle n'est pas crédible aux yeux du joueur.

Parlons maintenant du scénario. Comme vous le savez, Nintendo s'y essaye un peu depuis Pokémon Diamant et Perle, cela est devenu plus prononcé dans Noir et Blanc et quand est-il de ce Pokémon X et Y ? Avant de nous attarder sur cela, on va rappeler les bases des anciennes générations au niveau du scénario. Diamant et Perle avait une intrigue très simple mais intéressante en grande partie grâce à la Team Galaxy, l'évocation d'un nouveau monde, de l'usage de Pokémon... Dans Pokémon Noir et Blanc, c'est exactement le même message mais passé de manière différente avec un développement plus poussé des personnages. Et ce Pokémon X... est vide. L'intrigue n'en est pas vraiment une, on parle d'une histoire datant de 3000 ans composée d'événements plutôt intéressant comme la guerre et la paix mais jamais, le héros n'a oeuvré pour découvrir, pour connaître les antécédents de cette histoire et ses conséquences. Elle nous est racontée minoritairement grâce aux PNJ du jeu, puis largement grâce à la Team Flare. Mais jamais le héros ne s'est senti concerné par les événements, il s'est juste contenté d'avancer, de continuer son périple sans se soucier du reste. Et le pire, l'intrigue se conclue comme un cheveu dans la soupe à la toute fin de l'histoire d'une manière pseudo-triste mais clairement nuancée de manière rapide et même expéditive.

Ce Pokémon X n'est pas le Pokémon que j'attendais. Il se contente de resservir sa soupe datant de 1998, pas forcément périmée, mais pas forcément bonne non plus. Cette soupe, même en étant la spécialité du restaurant, se mange tel un bouillon dépourvu de goût, de piquant, de nouvelles saveurs. Cette soupe, d'année en année, devient une eau transparente dont le goût nous échappe mais nous hydrate quand bien même. Seulement, après avoir gouté cette soupe plusieurs fois, on se demande si on reviendra encore une fois dans le restaurant...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 343 fois
3 apprécient

La Veine a ajouté ce jeu à 1 liste Pokémon X

Autres actions de La Veine Pokémon X