Avis sur

Portal: Prelude sur PC par Cyril

Avatar Cyril
Test publié par le
Version PC

Si vous êtes normalement constitué, vous avez adoré Portal. J'imagine donc que vous n'aurez aucune objection à vous replonger dans cet univers par l'intermédiaire d'un prequel, j'ai nommé Portal : Prelude.

Comme pour le jeu original, vous incarnez une jeune femme qui s'apprête à subir une série de tests sous la forme de 19 chambres dont la difficulté est progressive. Si le début de l'aventure semble identique, quelques détails différencient le mod de Portal puisqu'il se déroule avant l'aventure originale. Glados n'est pas encore active et vous êtes donc guidé par des employés d'Aperture Science comme ça aurait toujours du être le cas si cette chère intelligence artificielle n'avait pas décidé de tous les exterminer... Si la narration de Glados fait partie intégrante du succès du jeu, PP (Portal : Prelude si vous êtes un peu retardé) n'est pas en manque puisque plusieurs employés se succèdent au micro et sont parfois même présents simultanément. On retrouve plusieurs touches d'humour et c'est avec un réel plaisir qu'on se fait guider tout le long du jeu ; il est rare d'observer ce type d'élément de qualité dans un mod. Si une grande partie de l'histoire se déroule de manière assez banale, certains imprévus vont vous permettre de passer brièvement derrière le décors comme ça été le cas dans Portal. L'apothéose reste très certainement la dernière partie du mod qui est tout simplement terrible, mais je ne m'étendrais pas plus sur cette dernière pour ne pas vous gâcher un plaisir certain. Le lien est d'ailleurs encore une fois établi entre l'univers d'Half-life² et de Portal par l'intermédiaire d'un petit clin d'oeil qui ravira les fans.

Je parlais tout à l'heure de la narration audio qui est un vrai bon point pour ce mod, mais la bande originale n'est pas en reste puisqu'elle propose quelques thèmes musicaux adaptés à la situation. Vous profiterez également de « Still Alive » à toutes les sauces : électro, rock, etc... par l'intermédiaire de postes de radio disposés tout le long de l'aventure. PP impose également « sa » chanson dont vous profiterez durant les derniers instants du jeu.

Parlons maintenant mapping. Le mod n'est pas développé par les premiers venus puisqu'on y retrouve NykO18 aux commandes, mappeur de renom dans la communauté francophone (et anglophone, je n'en doute pas). L'ambiance visuelle est dans la continuité de Portal, le mod pourrait être présenté comme officiel qu'on y verrait que du feu. Il me semble même avoir aperçu quelques effets de toute beauté qui pourraient bien hisser PP au dessus du titre original à ce niveau. Enfin, de nouvelles possibilités vous sont offertes avec l'apparition notamment de champs de gravité.

Le mapping nous amène à un point controversé du mod : sa difficulté. Si Portal basait sa difficulté sur des énigmes qui, une fois résolues, présentaient peu de difficulté à être réalisées, PP s'oriente bien plus sur des passages réservés aux vrais joueurs « skilled« . Il pourra vous arriver d'avoir tout à fait compris comment passer un obstacle mais devoir faire des 10aines de tentatives avant de réussir. Si ce point ne m'a pas dérangé tout le long de l'aventure, je dois avouer que la dernière salle a eu raison de ma motivation... puisque je l'ai passée en noclip (« ouuuuuuh »), et oui, je ne peux point prétendre au rang de pgm ultra skilled of Portal. Je n'ai pas encore essayé les chambres avancées, mais ça ne doit vraiment pas être de la tarte ! Bref, après un Portal tout de même trop facile, PP rehausse bien le niveau sur ce point, voire même un peut-être un peu trop sur la fin à mes yeux.

Au final, le plaisir est bien là. Pas aussi important que devant Portal (effet de nouveauté oblige), mais ce mod a tout d'une production pro.

Si vous ne deviez retenir qu'une seule chose, ça serait bien sûr d'essayer cette petite perle !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 750 fois
15 apprécient

Autres actions de Cyril Portal: Prelude