Once he travelled in time. Now he becomes Emo.

Avis sur Prince of Persia : L'Âme du guerrier sur PC

Avatar Nolwenn-Allison
Test publié par le
Version PC

Prince of Persia premier du nom a bercé mon enfance, et "Les Sables du Temps" fut pour moi, en 2003, une véritable claque qui m'a poussée à explorer le monde vidéo-ludique. Même si, à raison, on disait que le jeu était répétitif, il était tout simplement magique, que ce soit au niveau du scénar', de la musique, des graphismes, de l'anim', tout ça tout ça. Mais advint "L'Ame du Guerrier".

"Les Sables du Temps" était une sorte d'Aladdin pour un public mature. "L'Ame du Guerrier" est juste un jeu pour un public mature. Qui dit mature dit violence et nichons, bien évidemment, il ne faudrait pas que l'on s'éloigne de ce sacro-saint credo. Oublions l'ambiance Mille et une Nuits qui constituait l'essence de la licence, si les enfants ne sont pas contents, ils n'auront qu'à se repasser "Le Retour de Jafar" sur TMC. Au lieu des arabesques, mettons des gerbes de sang ; à la place de palais orientaux, faisons évoluer le Prince dans un endroit bien glauque où on n'y voit que dalle. La musique orientale, c'est trop lancinant, nous, on veut un jeu adulte, alors on va mettre des guitares bourrines (et pourtant, j'aime beaucoup le métal). Et puis en ce qui concerne les femmes, oublions la princesse qui fait toujours sa vierge effarouchée et créons une Impératrice à moitié à oilpé qui s'opposera au Prince, comme ça il pourra la taper pour ensuite se la taper.

Le jeu perd donc beaucoup de sa saveur, et c'est bien regrettable. Même au niveau des graphismes, c'est assez déplorable.Si les grosses cutscenes sont vraiment des bijoux, toute la partie in-game se veut trop réaliste et est bien laide. Alors je ne dis pas qu'à l'époque, ce n'était pas beau. Seulement ça a vieilli, très mal vieilli. A côté de ça, "Les Sables du Temps" avait un design plus cartoon, limite Disney, mais qui sait encore s'apprécier.

La seule qualité que j'ai trouvée à ce jeu, c'est son gameplay. "L'Ame du Guerrier" voit arriver un système de combos, qui complexifient les combats. Ces phases arrivent d'ailleurs de manière impromptue, ce qui casse le rythme que l'on trouvait plan-plan dans l'opus précédent, qui se résume en phase de plate-forme/bestioles à tuer/nouvelle phase de plate-forme/phase de combat/sauvegarde.

Ce jeu, vous l'aurez compris, je ne le porte pas dans mon coeur, tout simplement parce qu'à mes yeux, il dénature non seulement son prédécesseur, mais aussi les premiers jeux. Même le Prince of Persia 3D, qui n'était vraiment pas brillant, n'avait pas délaissé ce souffle oriental qui faisait tout le charme de ces jeux. "L'Ame du Guerrier" n'a strictement plus rien à voir avec la licence dont il porte le nom. Il aurait pu faire un excellent God of War, mais au final il s'est révélé être un bien médiocre Prince of Persia.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 881 fois
12 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Nolwenn-Allison Prince of Persia : L'Âme du guerrier