Fatal Frame

Avis sur Project Zero sur PlayStation 2

Avatar Herwen
Test publié par le
Version PlayStation 2

Sortie en France en août 2002 sur PS2, Xbox et sur la Wii-chiotte, Projet zero est un Survival-horror édité par Wanadoo et développé avec soin par Tecmo.

Premier volet d'une série de jeux du même nom, qui nous immerge dans un univers sombre au cœur du manoir Himuro non loin du village Choko.

●○ Histoire ○●

On raconte que tous les 30 ans un rituel avait lieu afin de maintenir la paix et empêcher aux enfers de déferler dans le sanctuaire du manoir.
Des jeunes filles devaient être sauvagement sacrifiées pour mener à bien le rituel.

Un célèbre écrivain du nom de Junsei Takamine a disparu alors qu'il explorait la région pour son nouveau roman.
Un jeune homme du nom de Mafuyu Hinasaki part à sa recherche et découvre que son mentor a disparu dans les environs du manoir Himuro.
Mafuyu fera la même erreur de son mentor : entrer dans ce sombre manoir.

N'ayant aucune réponse de son frère depuis plusieurs semaines, la sœur de Mafuyu, Miku Hinasaki, part à sa recherche.
Cette dernière a la capacité de voir les esprits. Sa mère lui a confié une vieille caméra (la caméra Obscura) pour la protéger.

⚁⚄ Gameplay ⚂⚅

Vous incarnez donc Miku Hinasaki qui recherche son frère et va, au fil du jeu, découvrir la sombre histoire du manoir Himuro, de ces sacrifices, du culte diabolique que la demeure a connu et de ce qui est arrivé à l'écrivain.

Vous évoluez dans des décors sombres et un environnement hostile. En effet des esprits malveillants vous prennent en chasse régulièrement, et vous avez pour seule arme...le fameux appareil photo de la madre. D'emblée le joueur se crispe sur sa Dual Shock 2 !

L'appareil photo joue un rôle très important dans car il a plusieurs utilités. D'une part il est la seule méthode de défense contre les revenants, mais il permet également des phases d'exploration à la première personne. L'appareil réagit aux éléments cachés du décor mais également aux présences ectoplasmiques.

Lors de l'exploration une photo prise à un point précis ressenti par le personnage permettra de révéler portes ou objets cachés et lors des combats il sera possible d'infliger plus ou moins de dégâts à ses ennemis en cadrant bien l'adversaire. Au fur et à mesure, l'appareil devient de en plus efficace gagnant de nouveaux pouvoirs en absorbant les âmes ou encore grâce à différents types de pellicules.

Le seul point que je pourrais relever de négatif, c'est la lenteur avec laquelle le personnage se meut. Quand on est pris en chasse ça met les nerfs du joueur à rude épreuve.

♬♫♪ Audio ♪♫♬

La "musique" (ou plutôt les bruits) est angoissante, plaintes des revenants, bruits de cloches, grincements de portes, bruits de pas sur le plancher vermoulu, battements de cœur, rires déments, etc..

◆◇ Graphismes ◇◆

Beaux et soignés, les décors sont joliment détaillés, les ombres sont bien incrustées dans le décor, des lumières nébuleuses ajoutent un côté glauque à l'ambiance malsaine qui enveloppe l'environnement du jeu.

Ce jeu m'a vraiment collé des angoisses.
L'histoire est aussi intéressante que prenante et qu'effrayante. À tester à tout prix, vraiment !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1099 fois
10 apprécient · 1 n'apprécie pas

Herwen a ajouté ce jeu à 4 listes Project Zero

Autres actions de Herwen Project Zero