Avis sur

Psycho Fox sur Master System

Avatar Julius
Test publié par le
Version Master System

Psycho Fox, c'est au départ un jeu où vous incarnez un renard. Oui, plus de trois ans avant l'avènement de Tails dans Sonic 2, Sega tentait déjà l'expérience avec cet animal. Il faut dire qu'au Japon le renard n'est pas connoté aussi négativement qu'en France.

Ce renard devait traverser divers mondes variés pour mettre fin à la dictature d'un certain MadFox , qui reste pour moi, le seul boss final à porter des Ray-Ban.
Mais ce gentil renard avait une particularité: il pouvait se transformer en trois autres animaux pour franchir les obstacles des niveaux.
Le Tigre pouvait sauter loin, le singe plus haut et l'hippopotame était nul en saut et TRÈS lent mais pouvait défoncer certains murs.
La transformation pouvait se faire en récoltant un objet et en appuyant sur la touche "pause" de la console.
Il fallait choisir judicieusement sa transformation...

Bien que la structure du jeu est en elle même très classique, découpé en 7 mondes de 3 niveaux chacun, ils en étaient pas moins très longs et plusieurs chemins étaient possibles pour les franchir. Bien entendu, à la fin du troisième niveau de chaque monde, un boss vous attendait. En règle générale, la technique pou les battre était toutefois originale et cela changeait à chaque boss.
Les niveaux étaient remplis d'ennemis parfois bien vicieux ( les champignons sauteurs, quelle plaie!), et de précipices et autres obstacles à franchir...
Heureusement, notre ami renard , ainsi que ses autres avatars, pouvait frapper du poing l'ennemi ou leur sauter dessus pour les enfoncer six pieds sous-terre.
les champignons sauteurs sont durs à vaincre!

Les bonus étaient contenus dans des œufs dont on ne pouvait deviner ce qu'il y avait avant de les ouvrir, et parfois, cela donnait un œuf vide... Ou une mauvaise surprise... Comme les "Enfants surprise" de chez Ferrero, quoi...
Parmi les bonus, on pouvait compter: les objets de transformation, les potions d'invincibilité ( rares), ou encore d'objets permettant de récolter des bonus ( ou pas) à la fin d'un niveau via un petit parcours, et enfin, l'oiseau chercheur.
Cet oiseau était bien pratique, car nous pouvions l'envoyer dans toutes les directions possibles. On pouvait également l'envoyer sur des ennemis.
De plus, il n'existait aucun système d'énergie, comme dans la plupart des jeux du genre de l'époque, donc le moindre contact malencontreux avec un ennemi était mortel. mais l'oiseau vous permettait également de prendre un coup, car vous le perdiez après que la console se soit mis à réfléchir ( le temps de latence était long, tout de même). Mais au coup d'après, c'était Paf le renard ( ou autre avatar).

Le jeu n'était pas facile, mais comme dans un Mario, comportait des "warp" permettant de zapper certains mondes. Si on connaissait bien les endroits par où passer, on pouvait rapidement se retrouver au dernier boss.

Techniquement, le jeu fait honneur au support sur lequel il tourne. Les graphismes respirent la bonne humeur et les sprites sont gros, mention spéciale aux boss, impressionnants pour l'époque.
La MS affichait même des effet de distorsion d'écran, ce qui était en soit un exploit.
Les musiques étaient gaies, entraînantes et variées dans leur composition , elle donnaient vraiment envie de continuer .
La jouabilité était bonne, et variait selon l'avatar , toutefois plus souple avec le singe ou le tigre , mais on ne pouvait s'empêcher de ressentir une légère inertie du personnage, ce qui jouait parfois des tours lors de certains sauts....
L'écran de début de niveau. On savait ou en était, au moins...

Sorti à une époque où Sonic n'existait pas encore, Psycho Fox est un petit jeu rafraichissant respirant la bonne humeur, de l'humour et comportant un boss final portant des Ray-Ban, et ça, c'est priceless!

Plus sérieusement, ce jeu a réussi à tenir tête à certains autres du genre, même après la sorti du jeu mettant en scène le hérisson bleu.
Maintenant, reste à savoir ce que Sega comptait faire avec ce jeu, étant donné qu'il n'a jamais connu de suite:
Tentative de trouver une nouvelle mascotte pour remplacer Alex Kidd ( je m'étouffe de rire, comment Sega a t-il pu mettre ÇA en guise de mascotte face à Super Mario durant un temps ? On arrête le délire!!!)? Flop monumental au Japon (où la Megadrive était déjà sortie)?
Ou juste un jeu rafraichissant et plaisant pour sa 8 bits , et rien de plus ?
On ne saura probablement jamais, et je préfère me remémorer les heures passées sur ce jeu qui a eu l'honneur de sortir en Europe.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 339 fois
2 apprécient

Julius a ajouté ce jeu vidéo à 7 listes Psycho Fox

Autres actions de Julius Psycho Fox