👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Après la mauvaise surprise d'une suite bien loin de la qualité de son ainé, c'est avec beaucoup d'anxiété que je lançais ce troisième opus. Que pouvait-il bien arriver? Quel massacre notre héros allait-il encore subir? Oh surprise, c'est pas aussi mauvais que ce que cela augurait!

On reste dans un Rayman full 3D, et oh surprise, c'est joli! Mais alors, quand vous comparez avec le second, c'est vraiment joli. Une 3D correcte, dont les décors ne semblent pas avoir été taillé à la hache. Idem pour les persos. Leurs animations sont fluides, ils ont leur petite palette de mouvement. Meme constats pour les méchants, qui en plus de gagner en beauté, gagnent en intelligence. Ils se protègent, agissent même en groupe. Mais que se passe-t-il donc?!

Les niveaux sont assez longs malgré une grosse linéarité, le jeu mélangeant en effet aventure et séquences plate-formes. Les zones sont variés, ont leur identité propre. Bref, ça a de la gueule!
La bande-son est cool, avec des morceaux rythmés. Les doublages ont bénéficiés d'un sacré travail. C'est plein d'humour, entre Globox qui part dans ses délires que seul lui comprend quand il ne tape pas la causette à une plante et l'espèce de mouche à gueule de grenouille dont j'ai jamais réussi à me rappeler le nom qui est un sketch à elle toute seule, c'est l'ambiance franche rigolade et grosse tape dans le dos. Même le scénario prête à sourire, ça se prend pas au sérieux, du moins, pas avant d'arriver vers la fin du jeu.

Mais... mais... mais, on tient un super Rayman???

Hum, minute papillon, t'excites pas, je t'ai pas encore parlé de l'abondance, à en frisé l'overdose, des combats?
Parce que tu en bouffes de la baston, quasi-non stop. Difficile de faire plus de 10 mètres sans se faire aggro par un groupe de nerveux. Sérieux, impossible de s'éloigner un coup pour aller pisser contre un arbre sans risquer de se faire bloquer contre celui-ci et... hum.
Du coup, c'est super répétitif. On combat, on essaye d'explorer un peu, on combat, on essaye d'explorer un peu...

Et est-ce que je t'ai parlé des ces séquences complètement improbables ou Rayman se la joue surfeur australien, le rouleau étant remplacé par des lignes colorés, sous fond de musique disco, avec plein d'effets lumineux en fond bon à provoqué une crise d'épilepsie? D'ailleurs, c'est quoi ce délire? Je joue à Rayman pour faire de la plate-forme moi, pas pour me prendre pour Kelly Slater.
Tant qu'on est dans l'improbable, si t'as le courage d'aller loin de l'aventure, tu auras droit à un phase shoot'em up où l'ennemi volumineux dans ton viseur te canarde non stop, alors que ça bouge et tremble dans tout les sens. Mais que... O.O Allo?

Et si, mon petit gars, tu t'accroches et va juqu'au niveau final, prépare les lames de rasoir, tu pourrait en avoir besoin. La zone finale est un doigt d'honneur des développeurs aux joueurs. En gros, ils ont pris tout les défauts du jeu, en ont rajouté des nouveaux, ont secoués le tout, et paf, ça fait un niveau de merde, interminable tellement il est long, que tu n'en voit pas la fin.

Non mais vraiment, j'étais emballé au début, limite heureux d'avoir un un bon jeu. Mais sur la fin, c'est la torgnole dans la gueule qui te remets les idées en place. Et là, me forcer pour arrriver à le boucler fut un effort de chaque instant. Dommage, ça aurait presque pu être un bon jeu.
auty
5
Écrit par

il y a 9 ans

5 j'aime

5 commentaires

Rayman 3: Hoodlum Havoc
maxgranier
9

Non, l'humour frenchy n'est pas mort !

"Alors, comment ça va ma saucisse?" Michel Ancel et sa team reviennent pour du gros et du très bon avec ce nouveau Rayman, innovant avec les power-ups "boîtes de conserves", des personnages...

Lire la critique

il y a 11 ans

6 j'aime

1

Rayman 3: Hoodlum Havoc
TheOctagon
9

Que vive le nawak !

Un des meilleurs jeux de plateforme sur Ps2 ! Presque rien à redire, l'univers de Rayman fait toujours mouche et le savoir-faire d'Ubisoft également. La bande-son est sublime, d'ailleurs les...

Lire la critique

il y a 8 ans

5 j'aime

Rayman 3: Hoodlum Havoc
auty
5

Cela aurait presque pu être un bon jeu...

Après la mauvaise surprise d'une suite bien loin de la qualité de son ainé, c'est avec beaucoup d'anxiété que je lançais ce troisième opus. Que pouvait-il bien arriver? Quel massacre notre héros...

Lire la critique

il y a 9 ans

5 j'aime

5

Terres perdues
auty
9

King se libère (enfin) de ses vieux démons

Enfin, l'épisode 3 est celui de la libération pour Stephen King. Car il a finalement réuni tout son "ka-tet" et il peut maintenant se concentrer sur l'objectif des héros tant évoqué mais souvent mis...

Lire la critique

il y a 8 ans

8 j'aime

Le Voyage de Chihiro
auty
10

Et au sommet, il y avait Chihiro

Bien des années après un premier visionnage, je regarde à nouveau cette aventure. Et je l'aborde le plus sérieusement du monde, en essayant de rester un minimum détaché. Deux heures plus tard,...

Lire la critique

il y a 7 ans

8 j'aime

5

Amnesia: A Machine for Pigs
auty
3

Co(cho)nnerie monumentale

On attends toujours d'une suite qu'elle soit meilleure, qu'elle améliore l'expérience offerte par son prédécesseur. Malgré quelques défauts, Amnesia: The Dark Descent avait eu le mérite de mettre la...

Lire la critique

il y a 8 ans

7 j'aime