Merde ! J'ai pas tiré sur le pianiste !!!

Avis sur Red Dead Redemption sur PlayStation 3

Avatar Red13
Test publié par le
Version PlayStation 3

Un GTA à la sauce Western !

Voila dans quel état d'esprit j'initiais mon voyage dans le monde desertique et poussiéreux de Red Dead Redemption sur PlayStation 3, sachant que je n'ai jamais joué à un épisode de GTA.

On me vantais une liberté d'action, une liberté de mouvement, une liberté de choix, une liberté entre le bien et le mal. Soit. N'étant pas un grand adepte des gameplays dits "à l'occidental", j'espérais que cette liberté serait astucieusement couplée avec une aventure riche et dense dans un far west semé de pièges et d'embuches.

En ce qui me concerne, RDR ne répond que partiellement à la commande.

La principale explication, c'est ce fameux concept de liberté. Dans RDR, vous incarnez John Marston, cow-boy de son état et ancien brigand se retrouvant propulsé dans une chasse à l'homme à la demande du gouvernement américain à une période ou le fédéralisme et la centralisation gouvernementale ne fait pas recette auprès de pioniers épris du rêve américain et de la liberté d'entreprendre.

Autour de ce fil rouge se développeront 2 types de missions : celles qui feront avancer le scénario, et les autres. Autant le dire tout de suite : je ne suis pas vraiment convaincu par ce concept de liberté. De la liberté dans le scénario ? Elle se limite à se rendre sur les endroits marqués par des initiales sur la carte pour lancer une missio fil rouge.

Et pour les autres missions ? Leur plus gros problème, outre une certaine répétitivité au bout de quelques heures, c'est leur manque d'intérêt dans le développement de l'histoire et/ou des personnages. La seule récompense que vous toucherez pour les avoir accomplies, c'est des dollars ou de la renommée. C'est déjà ça, mais au bout d'un moment on se demande "à quoi bon ...".

Mais que reste-t-il alors à Red Dead Redemption ? Heureusement pas mal d'autres choses !

Un monde vaste, cohérent et joliment construit. On navigue entre un Nouveau Mexique poussiereux, un Mexique emprunt de révolution et une espèce de Nouvelle Angleterre qui constitue la porte d'entrée de la "vraie" civilisation et du progrès. Sur ce point, RDR expose assez justement - pour ce que j'en sais - cette opposition entre un progrès technologique et politique, douteux et cynique, et l'ouest sauvage, libre mais parfois archaïque et violent, ainsi que l'instoppable victoire du premier sur le second ...

Mais RDR, c'est surtout une gallerie de personnages denses et charismatiques, souvent drôles, comme notre héros John M. qui manie le fusil comme personne mais présente pas mal de difficultés à s'adapter au monde nouveau qui prend place dans l'ouest. Il y a aussi de nombreux personnages secondaires très réussis, comme ce pilleur de tombes tendant à la nécrophilie qu'on rencontre dès le début de l'aventure. Les doublages sont également de qualité et participe à cet intérêt pour les personnages du jeu.

Niveau graphisme, RDR tient également la route et notre console HD affiche avec beauté les grandes plaines de l'ouest sauvage. Par contre, après en avoir lu beaucoup de bien, je n'ai pas été très impressionné par la BO du jeu, beaucoup trop discrète à mon goût et qui tient souvent plus de l'ambiance que de la musique. Rien de bien grave néanmoins car ça colle généralement plutot bien à l'environnement.

L'histoire, elle, m'a un peu déçue. Autant l'acting des personnages et la mise en scène sonne généralement assez juste, autant la narration et le rythme de l'histoire laissent parfois à désirer ... La faute déjà au principe de "pseudo-liberté" qui laisse la possibilité au joueur de couper le fil de l'histoire, mais également à un scnério desservi par des alternances entre tension et détente pas toujours bien amenées. La fin, notamment, est un peu bizarre, avec (sans sploiler) une retombée à plat assez magistrale pour une conclusion à culbute ...

J'ai également été déçu par la faible diversité des interactions possibles avec les différents PNJ. Mis à part leur parler lorsqu'ils sont marqués d'un point d'interrogation, les aider lorsqu'ils sont agressés ou leur tirer dessus, le nombre de possibilités reste faible ...

Je me rends compte que je suis un peu dure avec Red Dead Redemption qui, nous vous y trompez pas, est un bon jeu, mais c'est que je suis un peu saoulé avec de nombreux discours actuels sur la prédominance des jeux à d'occidental, sur la linéarité des jeux d'aventure traditionnels ou des J-RPG. C'est vrai que, personnellement, je suis plus porté par une aventure riche et surprenante, bien menée et narrée. Chacun son truc.

En conclusion, RDR reste une belle aventure, qui manque parfois de souffle sur la longueur, au service d'un bon jeu, dans un far-west crédible et remplis de bonnes et de sales gueules, en tout cas de personnages qui ne vous laisseront pas indifférents.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 604 fois
6 apprécient

Red13 a ajouté ce jeu à 10 listes Red Dead Redemption

Autres actions de Red13 Red Dead Redemption