Il était une fois dans l'Ouest – Red Dead Redemption

Avis sur Red Dead Redemption sur PlayStation 3

Avatar Kothlis
Test publié par le
Version PlayStation 3

Deux ans après la sortie de GTA IV, les équipes de Rockstar reviennent à la charge avec le même concept mais change d'univers. On abandonne donc les grosses métropoles et les courses poursuites en voiture pour accueillir les vastes espaces de l'ouest américain et les grandes chevauchées sauvages. C'est enfin le grand retour du Far-West sur nos consoles.

Nous sommes au début du XXe siècle, au nord de la frontière Mexicaine et vous incarnez donc John Marston, un ancien hors-la-loi travaillant contre son gré pour le gouvernement afin de se racheter une vie presque normale. Votre mission : retrouver vos anciens compagnons de route et leur faire mordre la poussière. Bien évidemment la route sera longue et vous serez amené à rencontrer de nombreuses personnes qui vous feront beaucoup voyager.

Vous démarrez votre aventure sans un sous en poche, uniquement avec votre couteau et votre fidèle revolver. Accueilli par une charmante fermière, elle vous offrira un lit et un cheval. Pour la remercier vous l'aiderez dans les tâches quotidiennes d'un ranch tel que le dressage de chevaux, ou bien en menant des troupeaux de vaches vers d'autres pâturages. Ces tâches feront de vous un cow boy émérite, mais il ne faut pas oublier votre objectif premier. Pour ce faire, il faudra vous allier avec le shérif du coin qui lui vous donnera quelques missions un petit peu moins « Petite maison dans la prairie ». En effet, on se rend vite compte que John Marston est plus à l'aise à manier le six coups qu'à traire les vaches. Il est donc temps pour vous de jouer au chasseur de primes, ou bien de régler le compte à quelques gangs qui sévissent dans la région.

Au fur et à mesure vous voyagerez un peu partout dans cet ouest sauvage. Vous rencontrerez des personnages plutôt singulier, et vous prendrez même part à la révolution mexicaine. Entre toutes ces aventures, vous pourrez toujours vous reposer dans les saloons pour boire un coup, jouer au poker ou au black jack, ou bien vous prendre la tête avec un local et le défier dans un duel.

Voilà pour le contexte et autant vous le dire tout de suite, l'immersion est vraiment totale. Les personnages ne sont pas en restes et sont dotés d'un charisme indéniable. C'est justement le côté que je reprochais à GTA IV, car je n'avais pas trop accroché au personnage de Niko Bellic et à son histoire. Ici, j'ai complètement adhéré.

Le gameplay reprend les bonnes vieilles formules d'un GTA cette fois à la sauce western et la recette gagne plutôt en saveur. Il est difficile de s'ennuyer dans ce désert finalement pas si vide que ça. En effet, en plus de la trame principale, un tas de petites missions annexes viennent s'y greffer. Cela va de la rencontre d'étrangers auxquels nous rendront service, à la chasse au gibier, en passant par la récolte d'herbes pour devenir un botaniste émérite. Rien qu'en vous baladant, un tas d'évènements se produisent et à vous de décider d'y prendre part ou non. Par exemple, vous vous rendez d'une ville à une autre et en route, vous croisez une diligence qui se fait braquer par une bande de brigands. Vous pouvez donc passer votre chemin en faisant mine de rien, ou bien vous pouvez tenter de sauver la diligence, mais vous pouvez aussi zigouiller tout le monde et repartir avec le butin. En fonction de vos agissements vous gagnerez plus ou moins d'honneur. Ainsi, peu à peu, votre réputation grandira, les gens vous reconnaîtront ou vous craindrons et vous deviendrez au choix une légende de l'ouest ou bien la pire des crapules.

En tout cas, il n'y a pas à tergiverser, l'ambiance est géniale et on a vraiment l'impression d'être au coeur d'un Sergio Leone. Esthétiquement c'est magnifique, et on est à mille lieux d'un graphisme grossier que pouvait nous servir GTA IV. Les paysages sont fabuleux, les effets de lumières sont magnifiques et c'est un vrai plaisir que de se balader à cheval lors du coucher de soleil entre deux canyons. Par contre, ça rame un peu à quelques endroits. La bande son n'est pas en reste et même si elle est un poil discrète, elle complète parfaitement l'immersion dans cet univers.

Pour conclure, ce Red Dead Redemption est une vraie belle surprise. Doté d'une histoire plutôt bien ficelée et de personnages très charismatiques, John Marston en tête, nous voilà en possession d'une petite pépite. La durée de vie est plus que conséquente entre la quête principale, les défis et missions annexes, ainsi qu'un mode multi plutôt bien fait. Et tout simplement c'est un réel plaisir de jeu, et de temps en temps il n'en faut pas plus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 234 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Kothlis Red Dead Redemption