coquille vide

Avis sur Red Dead Redemption II sur PlayStation 4

Avatar Fabien Sermet
Test publié par le
Version PlayStation 4

EDIT en fin de critique

J'attendais beaucoup de red dead 2. J'adore les Skyrim et autres mondes ouverts à parcourir en solo, et les trailers donnaient l'eau à la bouche.

Mais après l'émerveillement des premiers instants, ses paysages, ses textures (l'eau) ou des jeux de lumière au top, je suis à 35% de l'histoire principale et... Je m'ennuie tout bonnement. Pas assez de rythme. Pourtant, j'adore les beaux paysages, j'adore divaguer sans me préoccuper justement du fil conducteur, mais là... Je ne sais pas pourquoi mais la mayonnaise ne prend pas comme je l'aurais souhaité.

En fait, il faut voir peut-être aussi le souci de l'ergonomie : Les commandes sont au mieux inhabituelles, au pire contre nature, et la maniabilité n'est pas parfaite non plus.

Un simple exemple, très symbolique mais qui révèle bien la bêtise de ces commandes : pour consulter la carte, il faut appuyer sur le plus petit des boutons ("options") alors que le plus gros (le pad tactile qui n'a jamais servi depuis sa conception) sert juste à un mode cinéma totalement secondaire.

Pour acheter, faut appuyer sur le carré, mais pour vendre, faut appuyer sur le bouton droit du pad... Ces choix de commandes ne sont pas trop pénalisants quand on a le temps de réagir, mais quand il s'agit de courir ou de se coucher, ça devient pénible.

Et que dire lorsqu'il faut s'exciter sur le bouton X pour faire cravacher son cheval... Ultra pénible quand justement l'intérêt du jeu réside aussi dans l'exploration de cette immense contrée.

Au final, je ne suis vraiment pas pris par l'histoire qui manque de rythme, ni par l'exploration d'un monde trop vide et pas agréable sur la monture d'un cheval pas toujours facile à controler, et les choix des commandes sont parfois incompréhensibles.

A titre de comparaison, un witcher 3 était bien plus riche en contenus, personnages... et intrigue.

EDIT : après avoir dépassé les 80, mon avis a bien changé, puisque si la richesse reste le point faible de ce jeu comparé à un skyrim, l'histoire est juste... Comment dire...

En fait, ce n'est pas un jeu, c'est une histoire. Et ce n'est pas une histoire, c'est une épopée.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 136 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Fabien Sermet Red Dead Redemption II