Ces dirigeants n'en font vraiment qu'à leur tête

Avis sur Reigns sur Android

Avatar Onir
Test publié par le
Version Android

Dans la jungle d’applications et de jeux largués sur le PlayStore il n’est pas très difficile de passer inaperçu. Cela n’a heureusement pas été le cas de Reigns, le bébé du studio Nerial, couvé par l’éditeur chasseur de pépites. J’ai nommé Devolver Digital* dont la réputation n’est plus à faire ce que vient confirmer cette énième titre de qualité sur leur catalogue.

Cette fois c’est un jeu de cartes sur smartphone où l’on incarne un roi confronté à des dilemmes successifs n’ayant que deux réponses possibles. Chaque carte tirée représente un personnage du royaume qui va demander son avis au roi. Chaque choix affectera positivement ou négativement une ou plusieurs des quatre jauges qui symbolisent les 4 pouvoirs du royaume (peuple religion armée argent). La difficulté résidant dans le fait de les garder ni trop basse ni trop haute sous peine de découvrir les nombreuses morts royales possibles.

Malgré l’aspect très simpliste du jeu, il faudra quelques essais avant de bien appréhender la subtilité de certaines situations qui ont parfois un effet boule de neige assez impressionnant. Le titre cache en fait une certaine intransigeance qui demande de la concentration afin de dépasser les 15 ans moyen de règne. Sachant que le nombre d’années passés sur le trône constitue le score, une carte tirée étant équivalente à une année.
Chaque fin de partie vous mènera à une petite frise ou vous pourrez voir les petits sobriquets attribués aux anciens rois en fonction de vos choix ainsi que leur temps de règne. Le fait que chaque nouveau roi appartienne à une longue dynastie que vous complétez durant chacune de vos parties rajoute un léger sentiment de progression pas désagréable du tout et viens donner une singularité en plus à chacune de vos parties.
Mais rechercher la longévité sur le trône sert aussi à découvrir les petites intrigues scénarisées qui apparaissent avec certaines cartes et qui s’étendent sur plusieurs années. Ces minis histoires mêlés à la difficulté de garder l’équilibre des jauges de pouvoir donne une alchimie toute particulière qui aiguise la curiosité du joueur. Surtout qu’elles sont dans l’ensemble bien écrites, plutôt drôle pour certaines et peuvent rajouter des cartes dans le deck, donc de nouvelles situations. Certains événements apportent même des bonus ou malus qui sont conservés un certain nombre d’années donc potentiellement sur plusieurs règnes. Afin de guider le joueur, trois petits objectifs à remplir sont donnés avant de commencer la partie et changeront une fois l’objectif rempli. Cela permet que le joueur ne passe pas totalement à côté des événements et autres intrigues par inattention.
Les situations plus classiques sont aussi amusantes, d’autant plus qu’au bout de quelques passages sur le trône vous commencerez à connaitre les différents personnages et leurs caractères décalés. Mais la récurrence de certains ainsi que de leurs propositions et demandes installe un sentiment de répétitivité après plusieurs heures de jeu. Surtout si vous enchainez les morts prématurées et tombez toujours sur les 15 mêmes cartes.

On a donc ici un jeu avec une narration particulière qui fonctionne grâce à une mécanique très simple mais efficace. D’autant plus que le jeu fait partie d’une catégorie encore trop rare sur mobile, les jeux adaptés à leur support. Je m’explique : Les contrôles sont à la portée de ce que propose le tactile, une session de jeu n’excède que rarement la dizaine de minute. On est vraiment sur un titre adapté à sa plateforme ce qui s’explique notamment par le côté « Tinder » de la mécanique de choix. Le jeu va même jusqu’à proposer un système de combat basé sur le swipe gauche / droite avec attaque et défense. Et il est étonnamment subtil pour le peu de contrôle disponible.

Enfin malgré certains choix avec des conséquences à la logique douteuse et pas toujours très claire, Reigns est un titre vraiment intelligent qui exploite clairement le potentiel de sa mécanique de swipe tout en ayant le culot de proposer des histoires intéressantes et drôle et une certaine dose de challenge. C’est un titre bien pensé et qui se prend facilement en main qui vient foutre une claque à tout les "JeanFPSsurmobile" et autres "les jeux sur smartphones ce n’est pas des vrais jeux "
Chapeau Nerial

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 108 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Onir Reigns