Si le suspens ne vous tue pas...quelque chose d'autre s'en chargera

Avis sur Resident Evil 2 sur PlayStation 4

Avatar _Akiletour_
Test publié par le
Version PlayStation 4

Nous y voila enfin !

Plus de 3 ans et demi après son annonce en 2015, voila qu'arrive enfin le remake tant attendu et fantasmé du cultissime deuxième épisode de la mythique licence survival horror (enfin pas que) de capcom , épisode ô combien important dans le lore de la saga traitant de la fameuse épidémie de racoon city et introduisant les personnages de léon kennedy, claire redfield et ada wong qui deviondront par la suite des figures iconiques de la licence.
Suite qui en son temps à permis à la saga de connaitre un succés considerable et l'a hissé aux rang des plus grandes, et qui de surcroit a longtemps été mon épisode préféré.
Aussi l'annonce d'un remake de resident evil 2 cristallisait avec elle bon nombres d'espoirs mais aussi beaucoup de craintes.

En effet bien que le resident evil rebirth de 2002 était chapeauté par mikami himself et donc que sa vision initiale du projet ai été conservé et légitime, les choses ne sont pas du tout les mêmes pour resident evil 2, mikami et kamiya ayant fait leurs valises depuis longtemps, la nouvelle équipe en charge de ce projet ô combien ambitieux (les mêmes têtes pensantes que REVII) se devait d'être à la hauteur, aussi l'annonce d'un dépoussiérage de la formule de base sans caméra fixe et en adaptant le gameplay à l'ère moderne (ou plus exactement ce qu'a introduit re4) avait de quoi rendre perplexe bon nombres de fans.

Fort heuresement re2 2019 n'a pas cédé à la facilité du TPS survitaminé à la re 4/5/6 et poursuit cette initiative de retour au source qu'a opéré REVII il y a deux ans (épisode que j'ai beaucoup aimé mais là n'est pas le sujet), pour faire simple, capcom ont eu l'idée toute conne mais parfaitement pertinente de reprendre le gameplay et feeling de REVII, (à savoir du survival horror à l'ancienne avec un peu plus de souplesse dans les déplacements) en vue TPS pour respecter l'iconisation des personnages.

Pour ceux habitués depuis trop longtemps à l’action ou bien aux novices du genre, Resident Evil 2 remake pourra se montrer particulièrement difficile malgré l’auto-save en mode normal.
Il faut juste se réadapter et analyser les choses pour pouvoir s’en sortir, surtout si vous optez par la suite pour un nouveau run en difficulté hardcore où il sera nécéssaire de choisir ses saves manuelles (avec les fameux rubans encreurs) et planifier ses itinéraires avec précision histoire de faire des économies de temps et de risque précieuses.
Les grenades flash (aussi nombreuses que les standards) prennent une nouvelle utilité et la cécité des lickers est désormais une feature à prendre en compte pour éviter d’user ses munitions pour rien.
Plus que jamais, cet épisode impose la fuite et va demander une certaine gestion de l'environnement.
Re2 remake est un pur survival-horror intransigeant, et en 2019 ça fait un bien fou putain!

Le travail opéré ici est encore plus grand que ce qu'avait amené le resident evil de 2002, l'architecture des niveaux, l'emplacement des items et le feeling manette en main y est radicalement différent, si bien que même les joueurs ayant retourné plusieurs fois le re2 ps1 ou speedruné le jeu seront constamment surpris par les nouveautées ô combien nombreuses de ce remake qui a réussi l'exploit de me réapprendre à jouer à resident evil 2 à tel point que j'ai véritablement eu l'impression de jouer à un tout nouvel épisode.

Une espèce de magie indescriptible opère sitôt qu'un connaisseur du re2 original ai démarré la partie, sensation qui s'amplifiera de plus en plus au fur et à mesure de son avancée dans le jeu, cette sensation d'avoir affaire à une sorte de doppleganger qui joue constamment avec nos souvenirs, réutilisant bon nombres de gimmicks, respectant la progression de base de l'original (commisseriat, égouts, laboratoire), réutilisant les décors, les personnages et les évènements du jeu de 98, mais amenés et dispatchés dans le jeu de manière complétement différentes tout en amenant de nouvelles choses, donnant une saveur toute particulière et nouvelle à une expérience déja vécu maintes et maintes fois pour certains.
De ce fait il est impossible de dire que ce remake dénature ou ne respecte pas l'essence de ce qu'était Resident evil 2.
Resident evil 2 remake est un resident evil 2 différent , et il sera essentielle pour le vieux fan trentenaire bien conservateur (et dieu sait qu'ils sont nombreux) de ne pas chercher à faire des comparaisons incéssantes avec le jeu de 98 et même à mettre de côté ce dernier pour apprécier RE2 remake à sa juste valeur, à savoir une réinterprétation moderne du mythe, ou pour faire plus bref : resident evil 2 telle qu'il aurait été conçu si il sortait de nos jours (d'où l'absence du terme remake ou rebirth dans le titre).

Mais c'est aussi et surtout dans son enrobage que le titre prend une nouvelle ampleur avec tous les mérites du nouveau moteur RE Engine déjà vu dans Resident Evil VII (et qu'on retrouvera exploité sous peu dans le prochain DMC) qui revient nous montrer ses charmants attributs.
Le rendu s'avère hyper propre, certains plans sont juste magnifiques et riches en détails, de même que la modélisation des personnages/des monstres s'avère vraiment bluffante, capcom ont eu aussi la bonne et trop rare initiative de target le 1080p/60 FPS sur les modèles standards de consoles (à savoir la ps4 fat pour moi), même si les FPS sont pas souvent constants, le re engine est un modèle d'optimisation et le moteur graphique japonais le plus prométteur à l'heure actuelle.

Et puis quelle ambiance !, le titre revêt une direction artistique plus sombre encore que l'original, en effet, les couloirs du commisseria et des égouts n'ont jamais paru aussi angoissants et dangereux, et avec ce sound design exemplaire, je ne pourrais d'ailleurs que vous conseiller de jouer avec un casque (si possible avec un noise reductor ou un bass boost) pour profiter de chaque détail qu'amène le son tridimensionelle boostant ainsi le taux de flippe/stress.

Aussi, autre changement qui apparait à mes yeux comme une vraie amélioration par rapport au re2 ps1, c'est certainement les efforts accomplis sur le plan de l'écriture et de la mise en scène, en effet et il faut l'admettre : RE2 était écrit avec le cul.
Bourré de dialogues d'une nullité sidérante, décridibilisant mêmes certaines scènes censées être émouvante, l'épisode échoué ainsi à faire vivre ses personnages pourtant fascinants.
Capcom semble l'avoir compris et ce n'est plus le cas aujourd'hui, à tel point que je trouve qu'il s'agit du scénario le plus prenant de la saga avec des personnages qui se retrouvent affublé d'un vrai background, d'une vraie personnalité (même REVII témoignait déjà d'un certain effort à ce niveau là) et ce, même pour les personnages les plus tertiaires comme par ex. l'armurier robert kendo ou le commissaire brian irons : anecdotiques dans l'original et maintenant marquants dans le remake.
Les relations entre les personnages sont ici plus crédibles et approfondies et une séquence en particulière a réussi à me "toucher" un peu, tant la saga ne m'avais pas habitué à ça

La scène où l'armurier se résout à se suicider plutôt qu'a abréger les souffrances de sa fille infecté.
Pour la première fois de la saga, capcom décide de montrer les conséquences concrètes de l'épidémie du point de vue des citoyens, de la famille.
On est certes pas au niveau d'un the last of us en terme d'intensité émotionelle mais cette initiative est très intéréssante et surprenante de la part des scénaristes de chez capcom, et ajoute un peu de drame humain "serious buisness" à une intrigue de film d'horreur de série B qui peut faire sourire de nos jours.
Plus de scènes comme ça pour les prochains opus svp merci.

"Alors, meilleur que l'original ou non ? chef-d'oeuvre ou pas ?"

Eh bien chacun jugera.

A titre personnelle, je trouve que cette nouvelle approche possède un sens du rythme incontestable et ressemble en tout point à un survival-horror auquelle j'aurais envie de jouer en 2019, peut-être la meilleur représentation de la saga en termes de vitesses de progression et d'énigmes, et de ce fait j'en viens même à ne pas regretter l'absence de caméra fixe qui n'est plus d'actualité de nos jours (et oui les puristes faudra s'y faire :p).
Pour ma part le jeu m'a parue hyper addictif, l'ensemble est tellement bien pensé et parfaitement ryhtmé qu'il devient difficile pour le fan de lâcher la manette.
Le seul reproche que j'aurais à faire à ce remake est ironiquement d'avoirs gardé une feature qui n'était plus vraiment nécéssaire, à savoir le coup des scénario Bis.
Bien que ce deuxième rush comporte évidemment d'importantes différences(évènements inédits, PNJ différents, armes différentes) on se retrouve malheuresement à refaire les mêmes choses, à revivre les mêmes évènements, et les même énigmes aux mêmes endroits les 3/4 du temps sans vraiment prendre en compte ce qui a été accompli dans le scénario A alors que c'est censé se dérouler en mêmes temps. (comment expliquer par ex. que claire doit faire exploser le même mur au C4 qu'a déja explosé leon et ce en parcourant le même itinéraire ?!)
Bien que ça n'ai aucunement gaché mon expérience (à l'inverse de quelques personnes visiblement....) j'aurais personellement préféré que chacune des deux campagnes se suffisent à elles-mêmes pour plus de cohérence ou bien faire une seul grande campagne où l'on changerais de point de vue selon les situations.
Aussi carton jaune pour capcom qui a cru bon de faire payer séparément l'OST original remasterisé , elle qui aurait tout à gagner à être incluse dans le jeu de base tant ces musiques mythiques sont parfaitement intégrées dans le jeu. (bon vous vous doutez bien que j'ai raquer pour les avoir du coup ^^)

Mais rendons à césar ce qui est à césar : difficile de bouder son plaisir en jouant à ce fantastique remake qui témoigne d'un grand respect pour l"oeuvre original et qui devrais, à mon sens, satisfaire bon nombre de joueurs.

Verdict

Je ne vais pas vous mentir : en tant que fan de longue date de la licence et vouant un quasi culte au RE2 ps1, j'avais pas mal de craintes mais force est de constater que ce resident evil 2 cru 2019 m'a particulièrement bluffé.
Capcom signe ici une réinvention couillue et audacieuse d'un grand classique du survival horror, témoignant d'un énorme taff pour réussir à concilier correctement tradition et modernité, mon épisode préférée de la saga et un remake qui fera date dans l'histoire du jeu vidéo.

Que vous ayez joué ou non à l'original, que vous soyez fan ou non de la saga, ce remake est à ne manquer sous aucun prétexte (à moins d'être complètement allergique au genre)

Ce que j'ai aimé :

  • Une réinterprétation audacieuse et pertinente d'un chef-d'oeuvre du
    genre
  • Une ambiance extraordinaire aussi bien par le rendu que le sound
    design
  • Une mise en scène et une écriture qui parviennent à donner
    véritablement vie aux personnages
    , mêmes les plus secondaires (brians
    irons, marvin branagh, robert kendo etc...)
  • Une architecture des niveaux complètement différente qui surprendra
    mêmes les fans les plus aguerris
  • Techniquement impeccable (modélisation photoréaliste des persos,
    textures très propres en règle générale, 1080p/50 FPS sur les ps4/one fat et slim)
  • Une tension permanente dù à une difficultée globalement revu à la
    hausse
    (nottament en mode hardcore)
  • L'exploitation de Mr X en tant que némésis increvable
  • Une modernisation du gameplay n'entachant en rien les bases du
    survival horror
  • Grosse durée de vie pour un jeu du genre avec une très bonne replay
    value
  • Les deux modes de jeu bonus (4th survivor et tofu) conservés et du
    DLC story driven à venir gratos
  • Le mode galerie qui fait toujours plaiz

Ce que je n'ai pas aimé :

  • Une nouvelle OST beaucoup trop discrète en jeu et nettement moins
    mémorable que l'originale (payante en DLC...)
  • Les légères redites et incohérences des scénarios B
  • Quelques retraits par rapport à l'original qui pourront
    déranger les fans les plus conservateurs (absence des araignées et de
    brad vickers zombifié, pas de ciné CG pour introduire le licker,
    absence du fameux jump scare des fenêtres)

Ma note est de 9,5/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 944 fois
10 apprécient · 1 n'apprécie pas

_Akiletour_ a ajouté ce jeu à 15 listes Resident Evil 2

Autres actions de _Akiletour_ Resident Evil 2