L'Afrique se termine au bout de ma matraque.

Avis sur Resident Evil 5 sur PlayStation 3

Avatar Barba
Test publié par le
Version PlayStation 3

Eh bien j'avais beau avoir cherché, je n'ai jamais trouvé un jeu qui puisse simuler aussi réalistement des descentes de flics dans les cités, expérience multijoueur qui plus est.

Le jeu propose une mise en scène réalistique en adéquation avec son titre. En effet, sans me tanguer dans d'éventuels spoils, il y a un certain propos dans le scénario de l'oeuvre. En analysant le titre, nous pouvons comprendre qu'il y a à sujet un mal persistant qui réside (notez là le double jeu de mot anglophone) dans les cités et les banlieues (le lieu de déroulement du jeu).

Le scénario du jeu, quoique sommaire aux premiers abords, relève d'une certaine simplicité relativement complexe, mettant tout d'abord les protagonistes face à des junkies de banlieue, visiblement en surdose au vu de leur extrême agressivité, ensuite face à un cartel trafiquant d'armes et de drogues qui pose visiblement plus de problèmes aux deux représentants de l'ordre puisque la méthode pacifique de la matraque électrique n'a plus sa certaine efficacité et nous oblige à être moins pacifique en usant d'armes à feu, pour finalement nous opposer face au trafiquant américain mastermind qui se dope pour être surpuissant (petit point perdu pour ne pas pouvoir réussir à calmer le trafiquant à l'aide la matraque...) tout en passant par la jeune sportive américaine dopé malgré son passé dans les forces de l'ordre.
Sans me lancer dans des analyses minutieuses, on peut très simplement en conclure que ce mal "persistant" n'est rien de plus que la drogue, en surprésence dans le jeu, n’épargnant même pas nos jeunes congénères américains et que personne n'est à l'abri de ce mal, en contraste avec le début du jeu qui semble ne toucher qu'une certaine population.

Alors faites attention et prenez soin de vous.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 165 fois
9 apprécient

Autres actions de Barba Resident Evil 5