L'antre du démon chapitre 0

Avis sur Resident Evil Zero sur GameCube

Avatar Je_sappelle_Fab
Test publié par le
Version GameCube

Bienvenue dans l'antre du démon chapitre 0, le 23 Juillet 1998, la veille du jour où Raccoon City est infesté par le maudit virus "T". Rebecca Chambers et l'équipe Bravo des Stars sont envoyés vers un manoir car certains témoins ont signalés des animaux féroces dans la forêt qui entourent ce manoir. Mais soudain l'hélicoptère tombe en panne, et s'écrase dans cette immense forêt. L'équipage trouve alors un camion et s'aperçoit qu'un détenu s'en est évadé : Billy Coen emprisonné pour le meurtre d'une vingtaine d'innocents. Chaque membres des Stars part à sa recherche. Rebecca trouve alors un vieux train attaqué part des mystérieuses choses vivantes...

Voilà, le ton(beau) est donné. Le jeu est sorti en 2002 au Japon, et se nomme bien entendu "Bio Hasard 0" au pays du soleil levant. Je pense que tout le monde connait maintenant la fameuse saga des Resident Evil... Alors je ne m'attarderai pas sur des commentaires des autres titres, ça n'est pas indispensable. Pour commencer cette critique, je dirais que le jeu marque d'abord par sa grande innovation del'époque : deux personnages sur le même écran ! C'est vrai que certaines phases sont assez intenses, surtout quand on voit la quantité de zombies ou de monstres en général qui apparaissent, on se sent rassuré d'avoir un coéquipier à ses côtés. Seulement, les énigmes à deux - comme mettre des objets dans des ascenseurs et les récupérer, puis finalement s'apercevoir que l'on a oublié un autre objet à passer à son coéquipier, et j'en passe - peuvent vite gonfler, et se répètent assez souvent... Nouveauté suivante pour l'époque : les coffres ont disparus ! Quand on voit ça, on peut penser "Chouette, plus de problèmes à stoker les objets !". Ah, ça c'est sur ! Mais alors quel bordel quand on s'aperçoit que l'on a oublié un objet important tout au début du jeu... La première fois c'est vraiment difficile à gérer.

Face à ces (anciennes) nouveautés, l'atmosphère effrayante du jeu n'en est pas des moindres. En effet, celui ci peut surprendre par les monstres tous aussi terrifiants les uns que les autres. Certains ne sont jamais apparus dans les autres épisodes, comme les sangsues ou les monstres qu'elles produisent (vraiment énervant ce monstre et même gavant à force, mais à certains moments il sait comment nous stresser), les gorilles-hunter, des insectes géants, et d'autres habitués comme les inévitables zombies, les hunters, etc. Les boss sont assez impressionnants et variés, mais pas trop compliqués à dégommer.

Le scénario tient bien la route et offre des détails du problèmes d'Umbrella Corporation, qui a créé le virus mortel, D'où vient Billy Coen et qu'a t-il vraiment fait, et qui s'est fait un plaisir de libérer le virus mortel, tout en ralliant certains personnages clés comme Albert Wesker, et William Spencer.

A la fin du jeu vous obtiendrez bien sur votre classement (je rappelle le but de ce classement : vous gagnez des nouvelles armes ou objets; au plus le classement est proche de la lettre "A", au plus vous serez mieux classé; pour obtenir un bon classement utilisez le moins possible de spray ou de plantes, sauvegardez le moins possible, etc...), la clé du placard (changement de fringues), et un mode "Leech Hunter" où vous devez récupérer un maximum de sangsues pour avoir de nouvelles armes.

En conclusion, je dirai que le jeu proposait de nouvelles innovations plus ou moins bien pour l'époque, ainsi qu'un scénario sympathique... Mais (car il y a un "mais"), le petit truc qui m'empêche de mettre une meilleure note, c'est peut-être l'impression de déjà vu des Resident Evil... Tout le temps la même rengaine : le manoir, en dehors du manoir, le laboratoire, et le gros monstre de la fin... Dommage ! N'empêche que ce titre est à faire. Bonne chasse aux morbaques !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 273 fois
Aucun vote pour le moment

Je_sappelle_Fab a ajouté ce jeu à 2 listes Resident Evil Zero

Autres actions de Je_sappelle_Fab Resident Evil Zero