Un anneau pour les gouverner tous

Avis sur Ring Fit Adventure sur Nintendo Switch

Avatar Monsieur_Couyu
Test publié par le
Version Nintendo Switch

Disclaimer : Cet article sera pour le moins informel, un regroupement d'observations un poil brutes de décoffrages. Vous voilà prévenus.

Je vais essayer de faire un retour plutôt exhaustif pour ce que j'ai vu du jeu pour le moment.
D'abord le matériel. Dans le pack il y a le fameux Ring Con et une sangle pour englober la cuisse gauche.
L'anneau est fait d'un polymère plutôt rigide, qui accepte de grande déformations. Il est d'aspect robuste, et je n'ai aucun doute sur la résistance de l'ossature aux efforts direct.
Le seul aspect sur lequel je ne pourrais me prononcer est la fatigue du matériau, mais je suppose que Nintendo a réalisé des cycles de chargements / déchargements.
Le Ring con est équipé d'un boitier à glissière conforme à ce qu'on trouve latéralement à droite sur la Switch en partie haute, ainsi que deux poignées en tissus scratchées de chaque côté. Oui, ils ont bien pensé à les rendre amovible pour les laver.
La sangle est en tissu élastomère, et ne sert qu'à glisser le joycon gauche.
On est donc face à un produit excessivement simple, qui exploite intelligemment les fonctionnalités des joycons, façon Nintendo Labo.

Le tour d'horizon du matos est terminé, passons au soft en petites foulées !
Le jeu propose un accompagnement immédiat. Il explique d'entrée comment interagir avec le matériel et se déplacer dans les menus en bougeant l'anneau, en le comprimant ou en l'étirant.
Le menu principal propose un certain nombre d'options : l'aventure, un programme à la carte ou simplement s'essayer aux mini-jeux.
Une fois l'aventure principale lancée, il faut répondre à une série de questions relativement brèves : la pratique sportive habituelle, la corpulence, mesurer son rythme cardiaque, donner ses objectifs et attentes pour le programme.
Avant de lancer chaque session, le jeu propose au joueur une rapide séance d'échauffements. Un des premiers trucs qui frappe, c'est l’accompagnement permanent du joueur, vraiment bienveillant.
Le jeu explique toujours ce qu'il faut faire par des instructions orales, écrites ou l'illustration avec Posie, sorte d’entraîneuse Wii Fit. Le jeu invite à se ménager, rester à l'écoute de son corps, encourage à faire des pauses et d'hydrater.
Certains y verront une relative intrusivité, personnellement je considère que c'est très important pour ce genre de programme.
Les écrans de chargement abondent de conseils sur l'hygiène de vie, la nutrition, etc...

L'aventure principale prend la forme d'une carte à la Super Mario World où l'on se déplace de niveau en niveau, dans un découpage en tableaux successifs très classique.
On y trouve des niveaux standards, des combats de boss, des mini-jeux (retrouvables dans le menu principal) et des échoppes pour faire du shopping ou acheter des smoothies.

On sélectionne le tableau et c'est ti-*par, on est propulsés dans un niveau linéaire à embranchements, dans une certaine tradition de type rail-shooter.
On avance en courant sur place en gracieuses petites ou plus grandes foulées, on lève les genoux pour monter des escaliers où se tirer d'une flaque marécageuse.
Pour s'occuper les mains, on comprime le joycon droit devant ou latéralement pour cracher des bourrasques servant à briser des caisses, ouvrir des portes, actionner des mécanismes, etc.
Orienter le ring con vers le bas permet de réaliser un saut, plus ou moins long.
Enfin, étirer le ring con permet de lancer une aspiration, pratique pour les collectibles hors de portée. C'est le fameux "verbe" unique à la Nintendo.

Au cours de nos parcours, on est amenés à rencontrer des ennemis, seuls ou en packs.
Tous on une forme rappelant des instruments de musculation et sont plutôt réussis. Leur rentrer dedans déclenche des phases de combats au tour par tour.
Dans un menu d'attaque, on choisit dans le panel de nos options offensives une attaque qui corresponde à la couleur de l'ennemi, ce qui augmente les dégâts infligés.
Les exercices sont de divers types et couleurs : jaune pour abdos, rouge pour pectoraux, bleus pour les cuisses et verts pour les postures de yoga.
Après sélection de l'attaque, on réalise une série d'un certain mouvement pour déclencher une répétition d'attaques. Par exemple pour moi c'est 30 balayages latéraux, 20 squats, 20 compressions pectorales, etc.
Une fois la phase d'attaque terminée vient la phase de défense où il faut comprimer avec force le ring con contre ses abdos pour réduire le montant des dégâts infligés par l'adversaire.
Au début du jeu, deux attaques suffisent à tuer les monstres de bases.

Une des plus grandes réussites du jeu repose sur les feedbacks pour guider le joueur dans une parfaite réalisation des mouvements.
Des feebacks écrits, sonores, verbaux, textuels et purement visuels très bien pensés pour ne jamais laisser le joueur dans le doute. Les encouragements du jeu pleuvent, la chevelure du MC prend feu, des jauges textuelles se remplissent avec des effets visuels et sonores satisfaisants et les joy con vibrent de concert comme pour nous faire déplacer des montagnes.
C'est vraiment un excellent travail.

Réaliser un parcours et gagner des combats octroie de l'expérience et de l'argent. L'EXP fait grimper de niveau et améliore les stats de Force et Défense. L'argent permet rapidement d'acheter de nouvelles pièces d’équipement pour booster les stats du personnage.
À la fin de chaque parcours, le jeu propose de mesurer nos pulsations cardiaques, histoire de autocontrôler, et évalue l’intensité de l'activité. Je suppose qu'un rythme trop élevé va pousser le jeu à nous inviter à ralentir le rythme, baisser la difficulté ou stopper la session.
Quand on met fin à notre session, le jeu propose une séance d'étirements facultatifs.

Dans les petites features intéressantes, il est bon de noter qu'il y a une composante sociale à la manière des applis de remise (ou maintient en forme).
Les curieux ou les compétiteurs pourront voir quels sont les temps et records de leur liste d'amis ou globaux.
Le jeu est techniquement assez simple, mais sait être agréable à l’œil, grâce à sa D.A. un hybride entre Zelda et Dragon Quest, mais en plus suant. C'est fou comme on transpire dans ce jeu. Mais la Switch elle semble ne pas trop transpirer.

Les quelques mini-jeux essayés sont assez funs et ont une dimensions récréatives que n'a pas forcément le jeu de base, moins loufoque et plus sérieux.
Les programmes à la carte sont sans doute là pour palier à un contenu principal tôt ou tard terminé.

Voilà pour le tour d'horizon global.

Mon avis plus subjectif sur ma courte expérience du jeu et d'ancien utilisateur de Freelitics : Ça me semble être un excellent programme de maintient en forme.
La surcouche RPG est light mais me semble suffisante pour accrocher un public très particulier de joueur/sportif.
Je n'ai pas l'impression que la cible soit celle de Wii Sport ou Wii Fit.
Le programme sait être plutôt éprouvant, les deux T-shirts utilisés pour mes deux sessions ayant été un poil humide au bout des 20-24 minutes de sessions réalisées.
Ayant eu un problème de genou cette année, les jambes n'étaient plus forcément très en forme et j'avoue avec un poil de honte avoir des courbatures. Mais je crois que j'ai vraiment forcé sur les squats.
Donc je suis charmé par le produit, autant côté matos que soft et je pense être la cible parfaite.
Toujours étonné de découvrir de nouvelles utilisations des joy cons et de nouvelles façon de jouer.

N'hésitez pas à commenter si vous avez des questions, je me ferai un plaisir d'y répondre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 490 fois
7 apprécient · 1 n'apprécie pas

Monsieur_Couyu a ajouté ce jeu à 1 liste Ring Fit Adventure

Autres actions de Monsieur_Couyu Ring Fit Adventure