👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le monde des enfants est si tendre, et pourtant si cruel.

J'ai entendu parler de ce jeu avec la polémique créée autour de lui. Il contiendrait en effet une scène de viol d'une petite fille de cinq ans, une scène de torture, il aurait fallut l'interdire. Indignation d'une certaine personnalité politique.
Alors moi, bien sûr, ça m'a intriguée. J'aime beaucoup les survivals horror, l'ambiance qui s'en dégage. J'aime surtout ceux qui font réfléchir, qui nous remettent en question. Un peu à la Silent Hill 2 en fait. Je me suis donc intéressée à Rule of Rose. Je ne savais pas alors que je n'en ressortirais pas indemne.

C'est l'histoire d'une jeune fille timide de dix-neuf ans, Jennifer, qui se retrouve dans un aéronef avec un groupe d'enfants cruels auto-proclamé "Club des Aristocrates du Crayon Rouge". Pour rester en vie, Jennifer devra leur apporter chaque mois une nouvelle offrande, qu'elle aura trouvée avec l'aide de son chien Brown. Elle retrouvera ainsi peut à peut des souvenirs pourtant bien enfouis.

Ce jeu m'a absolument bouleversée. Je le conseille à tous ceux qui aiment les jeux bien faits, avec une vraie histoire derrière, une histoire qui remue les tripes, une histoire qui donne les larmes aux yeux. La première partie du jeu est vraiment chiante, les combats sont d'une rigidité exécrable, ils sont vraiment pénibles. Mais c'est arrivé à la dernière partie du jeu, à la fin, qu'on peut l'apprécier. Quand tout se recoupe, quand tout prend tout son sens.
Je tiens aussi à saluer une OST magnifique, pleine de mélancolie. C'est une vraie torture pour moi d'écouter le thème principal au piano, il me replonge dans l'ambiance du jeu, mon estomac se noue, je frissonne, j'ai les larmes aux yeux.
J'aimerais vous raconter la fin, je ne peux pas. Ce ne serait pas une critique si je spoilais tout ici. Mais j'espère vous avoir convaincu de vous intéresser à Rule of Rose.

Ce jeu n'est qu'amour.
gateaumignon
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 8 ans

7 j'aime

6 commentaires

Rule of Rose
AlexDW
8
Rule of Rose

Saviez-vous que la rose est un symbole vaginal ?

Angleterre, années 30. La jeune Jennifer se retrouve par hasard à proximité d'un orphelinat, et par la force des choses, va se retrouver embarquée dans une longue aventure aux confins de la raison...

Lire la critique

il y a 8 ans

20 j'aime

2

Rule of Rose
Reverend-Z
8
Rule of Rose

Je te frapperai sans colère Et sans haine, comme un boucher.

C'est en m'apercevant que ce jeu bénéficie désormais d'une côte vertigineuse, sans doute due à quelque député jadis en mal de sensations que je me retourne vers ce jeu qui, s'il m'a largement fait...

Lire la critique

il y a 5 ans

8 j'aime

Rule of Rose
gateaumignon
8
Rule of Rose

Le monde des enfants est si tendre, et pourtant si cruel.

J'ai entendu parler de ce jeu avec la polémique créée autour de lui. Il contiendrait en effet une scène de viol d'une petite fille de cinq ans, une scène de torture, il aurait fallut l'interdire...

Lire la critique

il y a 8 ans

7 j'aime

6

Free!
gateaumignon
7
Free!

Plongez dans l'univers Free!

Une courte vidéo apparait sur Internet: cinq jeunes bishonen, sur fond de natation et de maillot de bain moulant. Internet se déchaine. Une sortie anime est annoncée. Voilà Free! qui...

Lire la critique

il y a 9 ans

3 j'aime

2

Silent Hill - No Escape
gateaumignon
6

As long as my mind is immortal, my pain will forever torment my body. I cannot escape.

Cette critique contient des spoilers sur l'univers de Silent Hill (jeux et films). Film fanmade réalisé par Nick Greenlee en 2005, Silent Hill - no escape est basée sur la série Silent Hill de la...

Lire la critique

il y a 9 ans

3 j'aime

Colorful
gateaumignon
7
Colorful

Une histoire pleine de poésie pour traiter des problèmes de société

J'apprécie les animes japonais parce que souvent, ils sont différents. Certains traitent de sujets difficiles avec une étonnante légèreté qui me ravit. Colorful fait parti de ceux là. L'intrigue est...

Lire la critique

il y a 9 ans

2 j'aime