Le niveau zéro du jeu d'aventure

Avis sur SRAM sur Amstrad CPC

Avatar dub
Test publié par le
Version Amstrad CPC

Je me rappelle avec émoi d'un des premiers jeux auquel il m'a été donné de jouer avec mes yeux émerveillés d'enfant découvrant les merveilles de l'informatique.

J'y ai joué sur PC, et sur cette plateforme le jeu avait apparemment été renommé Fsram (ne me demandez pas pourquoi).
Après apparition du titre du jeu en EGA 16 couleurs, on distinguait un menhir au milieu d'une clairière. Un texte en haut de l'écran nous confirmait cette vision : "Vous êtes dans la clairière du vieux menhir". On pouvait se déplacer suivant les 4 points cardinaux (ou moins quand ils n'étaient pas tous affichés) et sous l'image, une zone noire et un curseur clignotant nous invitait à tapoter alors des ordres, derrière la question "Que faire ?".
Les mains tremblantes, je tentais "regarder menhir" voyant qu'une inscription y était gravé... et là magie ! l'ordinateur avait compris mon ordre et m'offrait un zoom sur l'inscription : un appel au secours d'une sorcière, m'invitant à trouver un ermite pour lui venir en aide. S'ouvrait alors une infinité de possibilités que moi et mes frères (plus ou moins âgés) testerons par la suite en croisant des personnages dans l'aventure comme "tabasser ermite", "brûler forêt" ou "peloter sorcière". Les programmeurs (au nombre de 3) avaient beaucoup d'humour et pas mal des insanités que nous testions était interprétées par le jeu qui nous expliquait qu'il avait compris mais que ce n'était pas ça. Par contre ces programmeurs n'avaient apparemment pas l'once d'une imagination pour trouver des noms à leurs personnages. Ils avaient, comme pour le titre même du jeu (Sram -> Mars), simplement pris à l'envers leur propres nom de famille et initiales.
Les parties latérales de l'écran était destinées à accueillir tous les objets que nous avions trouvé en chemin comme : un canif dans un nid de pie voleuse, une canne dans une forêt (?), un pelle derrière une cascade, voire une flûte dans la poche d'un ermite.
Il était difficile de trouver un fil conducteur à l'aventure et on avait tendance à tester tous ces objets sur les éléments du décors sans trop voir à quoi cela pouvait servir pour tomber au hasard sur une interaction, sans compter que certaines solutions était tirées par les cheveux.
Ce jeu n'en reste pas moins un des premiers jeux, si ce n'est pas le jeu qui me fera bloquer pendant de nombreuses années les jeux d'aventure.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 986 fois
6 apprécient

dub a ajouté ce jeu vidéo à 1 liste SRAM

Autres actions de dub SRAM