Au delà du principe de plaisir

Avis sur Saints Row : The Third sur PC

Avatar MystèreOrange
Test publié par le
Version PC

Faut avouer que le jeu ne lésine pas sur le plaisir du joueur. C'est même son unique moteur puisque la frustration, qui est une composante essentielle de l'expérience de jeu en général, a été complètement évacuée. Tout dans le jeu, absolument TOUT est fait pour épargner la moindre prise de tête au joueur. Ca te fais chier de nager? Tu peux te téléporter sur la terre ferme. Tu pètes la voiture que t'as mis dans ton garage? Pas de problème elle y est A VIE. Ca te fais chier de ne voir qu'une seule des fins possibles sur la dernière mission? pas grave tu peux la refaire en choisissant l'autre option tout en gardant le fric et l'expérience accumulée! Le jeu lève tous les obstacles qui pourraient nuire au plaisir du joueur tout en réussissant à le maintenir en intérêt (puisqu'il n'y a pas d'alternance entre les phases de plaisir et celles de frustration qui permettent d'apprécier les premières), en augmentant, au fur et à mesure des missions, la toute puissance du joueur et ses potentialités d'amusement en étoffant sans limite son arsenal, ses véhicules et ses capacités propres et en dirigeant la narration vers le plus grand nawak.

Bon il faut avouer que cette progression linéaire du plaisir a son revers. Il est difficile de se sentir réellement impliqué dans le jeu, surtout quand les missions te font alterner des phases très directives sans finesse même si le WTF général permet une variété assez jouissive de situations (une course de char avec esclaves sexuels, un jeu dans le jeu, une attaque de zombies, une reconstitution de film de série Z etc.). Globalement, il manque une vraie profondeur au gameplay, complètement arcadisé, même s'il faut reconnaître le travail qui a été fait là-dessus, la conduite est un vrai bonheur de prise en main par exemple. Mais au final les séquences qui m'ont le plus marqué au delà des découvertes des nouveaux items et des gros délires sont les gunfights du début de l'aventure, où il y a un réel challenge à buter des hordes de mecs avec le flingue de base. D'ailleurs, je ne sais pas si c'est une obligation (pas vérifié si on pouvait changer), mais le combat en armes classiques est le seul point de gameplay qui ne facilite pas la tâche au joueur puisqu'il n'y a pas de visée automatique. Du coup je retiens plus au final mes authentiques enchaînements de headshots que les carnages aux missiles ou laser.

Bref en somme c'est un GTA-like qui essaye d'accomplir une sorte d'absolu dans le plaisir régressif du genre, même si ça passe par une grande perte de profondeur. Mais pour la détente pure on a rarement fait mieux je crois.

Après, dans le genre GTA-like bourrin, je dois admettre que j'ai préféré Just Cause 2, notamment parce qu'il apportait une vraie innovation en mettant au centre du gameplay l'utilisation du grappin qui permettait une conception de l'espace urbain du monde libre vraiment différente et qui dynamisait ses missions répétitives.

Mon blog ici

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 221 fois
1 apprécie

MystèreOrange a ajouté ce jeu à 1 liste Saints Row : The Third

  • Sondage Jeux vidéo
    Cover Les jeux qui font le plus rire

    Les jeux qui font le plus rire

    Avec : South Park : Le Bâton de la Vérité, Sam & Max : Saison 1 - Sauvez le monde !, Super Amazing Wagon Adventure, Portal 2,

Autres actions de MystèreOrange Saints Row : The Third