"I'm sure you will find a taxi !"

Avis sur Saints Row : The Third sur PC

Avatar Kaiser-Panda
Test publié par le
Version PC

Ah, Saints Row... tout un poème !

Sur le fond, comme cela a été dit moult fois, nous avons donc bel et bien affaire à un GTA-like, à savoir un "monde ouvert" (comprendre par là "ville à la liberté totale sur l'extérieur mais où seulement 1% des bâtiments seront visitables") rempli d'activités diverses et variées afin de faire de notre séjour à Steelport un joyeux bazar rythmé et sans temps mort, et dans lequel on se baladera à pied, en véhicule roulant, volant ou flottant, armés ou non, classes ou non, utiles ou non, avec ou sans radio. Ainsi l'on retrouve tous les classiques du genre : une mission principale, brodée de missions secondaires, de défis et d'objets à collecter un peu partout sur la map.

Tandis que sur la forme, là où GTA se la joue wesh wesh à souhait et relativement sérieux (quel ennui :-p), SR3 a le bon goût de se la jouer wesh wesh à souhait mais pour de rire. Et ça, ça change tout. Je n'ai pas fait SR 1 et 2, mais de ce que j'ai compris ils étaient plus dans la concurrence directe avec GTA, bien que quand même teintés d'humour noir. Au fil du temps la série s'est cherchée, et ce 3e épisode semble avoir trouvé sa voie : Saints Row sera désormais caustique, ou ne sera pas. Et c'est tant mieux. Amis de la démesure et autres amateurs d'absurde, de cocasse, de non sens et d'excès en tout genre, ce jeu est fait pour vous. Chaque mission, chaque défi et même chaque objet à ramasser est prétexte à des situations et/où des dialogues complètement barrés. C'est bien simple, le scénario de Saints Row 3d est tout simplement imprévisible, et ce de bout en bout (la scène de l'avion, le sauvetage de Zimos...). Pour ne pas spoiler je ne dirai rien, mais sachez que l'on rit bien sur ce titre, et franchement, c'est exactement ce pourquoi je l'ai acheté, donc pas de tromperie sur la marchandise. Même les armes et les costumes, même la personnalisation de personnage contiennent leurs quotas de WTF. SR3 c'est vraiment du fun à tous les étages, et ça c'est bon.

Histoire d'être un peu exhaustif, même si ce n'est clairement pas là son cheval de bataille, évoquons un peu le côté technique. Le jeu n'est pas laid, mais il n'est pas mega beau non plus. Il est correct sans plus. L'IA de la foule est très drôle car complètement chaotique dès que quelque chose la perturbe : que ce soit les piétons ou les automobilistes, la foule devient hystérique dès que quelque chose se passe (ou parfois même sans rien). C'est souvent très drôle, cela donne un aspect nanar au titre donc on pardonne les yeux fermés. Tout n'est cependant pas ridicule dans ce jeu : certaines scènes restent vraiment en tête de par un aspect épîque vraiment réussi (l'attaque du QG du Syndicat, le sauvetage des potes à la fin...).
Concernant le gameplay, j'ai envie de dire que le jeu fait le job : pas de grosse lacune à signaler, les actions sortent assez facilement. On pourrait toujours pinailler sur le fait que le perso une fois à terre met toujours une plombe à se relever, ou bien que voler une voiture par derrière est impossible mais bon, cela ne plombe pas non plus la partie non plus. Par contre, au niveau des sensations c'est parfois très bon : certaines armes sont super à manier (les missiles de drônes, la "bite de baseball", la prise de contrôle des véhicules, les mitraillettes incendiaires...) et certains véhicules surprennent vraiment agréablement (l'Attrazione est une voiture clairement digne du jeu Burnout et le V-TOL est le meilleur engin volant de l'univers) : bref vraiment de bons moments passés à parcourir la ville.
Sinon je signale que j'ai commencé le jeu en difficile pour le fun, mais qu'en fait le but du jeu n'est clairement pas de s'infliger un challenge de ce type. Le but est de rigoler, et quoi de mieux que le mode facile pour profiter à fond de ce monde folklorique ? Durée de vie en tenant compte de tout ça et en y allant très cool : 80h.
Enfin, et c'est là ce qui m'a surpris le plus, j'ai été... pris dans le jeu. Dans le sens où j'ai trouvé contre toute attente les personnages, le background et l'univers du jeu vraiment attachants. Ça je l'avoue, ça m'a surpris. A un point que je suis presque triste de ne pas avoir fait les 1 et 2. Et je trouve que c'est une force inattendue du jeu. Pour moi c'était un jeu délire et basta, et ça l'est, mais finalement : pas que.

Du coup j'ai trouvé les cutscenes des 2 premiers, si ça intéresse du monde (c'est toujours sympa de voir les évolutions de la licence) :

Enfin en vraiment nul, je signale quand même des bugs de sons (surtout en voiture, des sons ne sortent pas en début de partie) et de chargement de décors vraiment pénibles (toujours en voiture : des zones en cours de chargement stoppent net ma course, ou pire une autoroute présente visuellement mais immatérielle m'a fait tombé plusieurs fois dans une zone fermée, c'est juste chiant à force). Ma chérie n'a eu aucun de ces bugs : je dois donc être malchanceux.
Autre truc lourd : les succès online impossibles à débloquer puisque le jeu est mort (mais ça c'est valable pour tous les jeux de ce type). :/

Enfin voilà. J'ai passé un excellent moment sur ce jeu, et c'est avec un certain plaisir que j'attaque le désormais le 4. :-)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 234 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Kaiser-Panda Saints Row : The Third