Ca soul et ça coute un bras.

Avis sur Sekiro : Shadows Die Twice sur PC

Avatar Vayet Adelaïs
Test publié par le
Version PC

Premier avis écrit après une grosse quinzaine d'heure de jeu

De bonnes idées, très mal exécutées, rendant le jeu d'une simplicité éhontée quand il n'est pas frustrant pour de mauvaises raisons.
Infiltration inutile, système de combat les rendant lents et mous, et moins efficace que juste tourner autour de l'ennemi en courant comme un demeuré (plus de stamina, parfait).
Histoire et héros NUL A CHIER.
Grappin inutile, ou seulement de façon scripté (plus gros coup d'épée dans l'eau du jeu).

Une liste encore longue comme le bras de problème, que j'expliciterai plus tard.

Reste l'animation de la Direction Artistique qui fait un peu vivre celle ci, quoiqu'assez lambda finalement, à part au niveau de certains boss ; et les animations des personnages.

Le jeu m'a déjà laissé sur le côté pour le moment, je fais un autre jeu, et j'y reviens.

Dernier avis, après une grosse vingtaine d'heures. Je dois pas être bien loin de la fin, mais désolé, j'en ai marre

J'ai été sympa quand même. J'ai voulu partir sur un autre jeu, afin d'essayer de m'amuser, mais je me suis dit que sinon je ne relancerai jamais le jeu...

On va évoluer par point, et déjà on va commencer par un truc qui me hérisse, mais qui en soit, n'est pas ce qui me gène le plus :

LA NARRATION :
Donc, notre shinobi sans nom, surnommé le Loup, parle. Ok, très bien.
Ah non pardon, il ne pose pas de question, et/ou se contente de réponses évasives, de phrases cryptiques... D'accord très bien. Une certaine forme d'autisme que j'aurais bien voulu approfondir personnellement, mais apparemment ce n'est pas le propos du jeu.
Ah pardon on me dit que le jeu ne développe jamais son propos !
Même la petite histoire entre Inosuke et sa mère aurait pu être intéressante (du moins elle m'intéressait beaucoup plus que tout le reste...), mais non, c'est encore moins développé qu'un Souls où ton perso ne posait pas de question et les PNJ monologuaient.

Et l'histoire pue la merde en plus d'être incohérente.
Donc on me dit que Genichiro veut les pouvoirs du maitre du héros, pour rendre immortel ses alliés.
Ok, c'est cohérent pour gagner une guerre.
SAUF QUE : Quand tu utilises ce pouvoir de résurrection, cela entraine une peste handicapante, puis mortelle pour les gens autour de celui qui profite de ce pouvoir... Et vu que ton propre perso ne peut pas se ressusciter 2 fois d'affilées, Genichiro et ses alliés ne le pourraient pas non plus (bah oui, je compare l'histoire au gameplay, vu que le jeu est construit comme ça. Si l'adversaire veut les mêmes pouvoirs que toi, il devra aussi subir les problèmes de gameplay que toi.)
Donc ça sert à rien, les ennemis pourront quand même prendre le chateau pendant le laps de temps où ils ne pourront pas se ressusciter au combat.
CQFD.
Et d'ailleurs, quel ennemie ?

Ah oui, et même si moi, je n'utilises pas ce pouvoir, la peste se répand quand même ?
On m'explique pourquoi ?
Non ?
bahoktamer.
Le jeu échoue jusque dans son gameplay à raconter une histoire.

Et parlons en de ce gameplay :

L'INFILTRATION :
J'ai déjà envie de faire des blagues aqueuses, mais passons.
On passe sur l'IA pas capable de voir un cadavre dans son champs de vision alors qu'elle était capable de t'apercevoir toi, ou même quand tu essais de tuer quelqu'un devant ses yeux.
Sur l'impossibilité de tuer en silence alors que tu es un FUCKING SHINOBI !

Ce qui m'amène au fait, que de toute façon, l'infiltration n'est PAS recommandée.
Ou si tu veux le faire de cette façon, il n'y aura qu'un pattern possible à chaque zone, si encore c'est possible, pour tuer tout le monde sans déclencher d'alerte (j'ai essayé pendant un moment dans 3 zones différentes). Autant jouer à Shadows Tactics. OU TENCHU. LOLMDR

Et surtout, de juste esquiver le combat par exemple, de tuer 1 ou 2 clones pour libérer la voie à la limite... cela veut dire que tu ne pourras pas gagner d'expériences, et donc évoluer ton perso MÊME DANS SES COMPÉTENCES FURTIVES (???!!!)
Pour augmenter ma furtivité, il faut que j'aille bourrer dans le tas, ou que je passe des heures à takedowns des clones à la limite pour être RP, rien que par plaisir de tuer (ce qui nique encore plus le lore du jeu, tu es un shinobi bordel)

Le bon point de la présence de l'infiltration, est qu'elle te permet de découvrir plus naturellement la zone, de l'explorer sans trop de pression. Mais j'y reviendrai plus tard dans un autre point.

LES COMBATS :
"Tournicoti-tournicotons"
Pendant des heures le jeu te pop-up des tutos, à t'apprendre que la jauge de posture blablabla.
Oublies les :
Tu veux être efficace en combat, ne pas être frustrer quand un coup se redirige en plein vol, qu'une estoc te touche alors que tu es dans le dos de l'adversaire (littéralement).
Tourne autour de l'adversaire en courant comme un demeuré, approche toi à portée, enfuis toi puis mets 2 ou 3 coups à la fin de ses patterns. Repeat. Profit.

Ah et pour les trashmobs, prenez l'attaque circulaire, takedown sur le mob le plus fort, courez sur les autres, lancez la circulaire, faite une attaque légère, une attaque circulaire, peut être une attaque légère de plus suivant la posture/vie de l'ennemie, takedown, et vous avez peut être même tuez un autre mob autour.
Ca, ça s'appelle du mashing de manette, ou du bourrage, ou du spam.
Ou un hack'n'slash sans profondeur.
Ou de la merde.

On se retrouve effectivement devant un Dark Souls si les combats avait été de la merde.
Ah pardon, ça s'appelle Dark Souls 3.

Du coup, pourquoi avoir recommencer ? En pire ??
La caméra aussi est pire d'ailleurs.

Et je ne ferais même pas l'affront de comparer ce système de posture avec celui de Ki de Nioh.
Sekiro souffre déjà d'autisme, je ne vais pas lui enjoindre une hémiplégie aussi, je ne suis pas un monstre.

ENVIRONNEMENT ET LEVEL-DESIGN :
Du côté des très bons points (car il y en a, j'ai pas mis une note de 5/10 pour rien, sinon c'était 2/10), l'environnement est plutôt beau, et cohérent. J'ai eu un certains plaisir à découvrir les zones, bien que pas très diversifiées artistiquement.
Le problème est que le gameplay lui fait plus de mal qu'autre chose.
Entre le grappin, inutile en combat d'ailleurs ou seulement de façon scripté, qui n'est pas si utile, notamment à cause de la caméra, et est parfois le meilleur moyen de te faire repérer, et l'infiltration qui n'est pas récompensée...
Meh.

Graphiquement, le jeu est plutôt beau, enfin.
Jolie gestion du contraste.
Les textures bavent toujours autant, et sur PC les FPS sont toujours autant lock (moteur physique du jeu oblige) avec une Vsync forcée (merci l'input lag), mais on a enfin un jeu opti pour ces 60 fps, sans tearing .
Du coup, on attend le patch pour les précédents jeux From Software, vu qu'apparemment ils sont capable de le faire... ;3
Les animations sont de qualités. Et justement, c'est d'autant plus ragant quand tu as des belles animations détaillés qui se redirigent sans aucune frame de lien en plein saut de manières abruptes.

Bref, Sekiro à trop vouloir être à la fois un Tenchu et un Souls, se retrouve à être un mauvais Onimusha.

Dernier edit : J'ai fini le jeu, preuve que je suis quand même un mec qui veut pas dire (que) des conneries

Je serais bref.
L'histoire a encore moins de sens.
Comme pour DS3, 3 combats vraiment bien dans tout le jeu au final. Celui que j'ai retenu surtout, est celui contre Dame Papillon (qui te force implicitement à utiliser une bonne partie de ton kit, et de tes compétences, et où le gameplay est introduit par la mise en scène), pour une vingtaine de boss de remplissage nuls.
Mention spécial au full recyclage de la fin (expliqué par le """""scénario""""""), et au dernier boss, best of de tout ce qui va pas dans le jeu, multiplié par 3.

Je suis pas loin de retirer un point de plus, par cohérence vis à vis de mes autres notes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2210 fois
11 apprécient · 52 n'apprécient pas

Autres actions de Vayet Adelaïs Sekiro : Shadows Die Twice