Que vaut un J-RPG de 2004 en 2019?

Avis sur Shadow Hearts: Covenant sur PlayStation 2

Avatar harry_powell
Test publié par le
Version PlayStation 2

Après 15 ans, et devant le manque de jeux motivants depuis quelques mois, voilà que je ressors ma bonne vieille PS2 pour rejouer un de mes jeux cultes de l'époque, ce fameux Shadow Hearts Covenant.
Mes souvenirs du jeu sont très bons, au point d'en faire un des jeux qui m'avait le plus marqué, et l'intégrer à mon top10 ever. Mais je me demandais néanmoins si le jeu passerait l'épreuve du temps, et serait toujours aussi agréable à jouer aujourd'hui, vu le gouffre technique et graphique qui le sépare des jeux actuels.
Replaçons le contexte, on est en 1915 en pleine première guerre mondiale, et on va principalement incarner Yuri (mais pas que lui) un homme-démon souffrant d'une malédiction lancée par un faux exorciste sorti du Vatican... sa quête va le conduire un peu partout en Europe et en Asie, à la poursuite des sempiternels illuminés qui veulent détruire le monde.
Niveau J-RPG, le contenu en lui-même est très classique, galerie de personnages hétéroclites, méchants aux motivations chelous, etc... Mais le contexte même est vraiment particulier. Là où la plupart des J-RPG de l'époque prennent un contexte médiéval, fantasy ou SF ou mélande de tout ça (Final Fantasy, Dragon quest, Suikoden, Wild arms...), celui là se situe en pleine période historique, et se permet même d'intégrer dans son étrange mélange des lieux (Paris, Le Havre, Cannes, Florence, Vatican, Southampton, etc...) et des personnages ayant existé (Raspoutine et les Romanov par exemple). On va même jusqu'à intégrer la princesse Anastasia à la team!
Et cet étrange mélange entre historique et fantastique ne s'arrête pas là. Le jeu mélange aussi les tons, passant du sérieux et de scènes assez glauques (tortures sm tout de même) à du burlesque ou des situations tellement WTF qu'on en reste pantois.
Et bizarrement le mélange prend bien!
Bon un détail tout de même, ce jeu est le 2ème volet d'une série, et les références au premier (dans lequel on jouait déjà Yuri) sont légions et imbriquées dans l'histoire. Même si celui-ci est jouable sans avoir fait le 1, c'est quand même vivement conseillé.
Le système de combat au tour par tour est extrèmement ingénieux, sûrement même un des meilleurs que j'ai vu dans un J-RPG de ce genre. Une simple roue avec une aiguille qui tourne et on doit appuyer quand on passe sur une zone. Mais plein de facteurs peuvent intervenir: zones plus ou moins larges, nombreuses, vitesse de l'aiguille, etc... parfois les zones deviennent invisibles, ou l'aiguille tourne de façon hératique, bref, le système est ingénieux et suffisament prenant pour ne pas lasser.
Sinon pour le reste c'est classique, on choisira entre attaques, magie ou objets en fonction des adversaires et de leurs faiblesses.
Alors en 2019, il faut bien sûr avouer que le jeu a pris un petit coup de vieux graphiquement. Mais pourtant il reste toujours aussi prenant et agréable à jouer. Preuve que les jolis graphismes modernes ne font pas tout, et qu'un jeu c'est aussi une histoire, des personnages, et du gameplay.
Bref si vous êtes fan de J-RPG et tombez dessus, n'hésitez pas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 66 fois
Aucun vote pour le moment

harry_powell a ajouté ce jeu à 3 listes Shadow Hearts: Covenant

Autres actions de harry_powell Shadow Hearts: Covenant