You made me bored

Avis sur Silent Hill 2 sur PlayStation 2

Avatar JoséBernard
Test publié par le
Version PlayStation 2

Ce n'est pas seulement l'histoire d'un nigaud qui, affaibli pendant 3 ans par le cancer de sa femme, décide de l'étouffer alors qu'elle va de toute façon bientôt y passer.

Ce n'est pas seulement un scénario et une mise en scène évoquant le bizarre lynchien sans en saisir la subtile et inquiétante étrangeté.

Ce n'est pas seulement un face à face carcéral -là aussi évoquant le septième art- ayant pour fonction de rappel, entre quelques remords pathétiques et rédibitoires de protagoniste principal sur le chemin rédemptoire, qu'un T el Paria n'est jamais bien loin situé du ,Sexe.

Ce n'est pas seulement des rencontres sporadiques avec des PNJs qui toussent et puis s'enfuient à coup sûr, tous plus ou moins dignes de leurs blessures.
Pour moi, seul un Ange est là, il ne se plaint pas, un feu intérieur lui sèche les larmes des yeux.

Ce n'est pas seulement deux, trois monstruosités rappelant moins les crayonnés de Francis Bacon, qui, comme pour des sujets apparentés, se chargea d'en donner le reflet; mais plutôt des collègues de bureau à la carrure prostrée et qui, récupérés en boucle, donnent la sensation de survivre en captivité sans en proposer la condition que j'étais, pour moi-même venu chercher.

Ce n'est pas seulement le concept ambitieux d'un nemesis psychologique là aussi exploité qu'à de trop rares instants, notamment dans un labyrinthe malheureusement bien trop petit pour s'y perdre complètement.

Ce n'est pas seulement la pizza que mange Eddie, qui tel un roi des fous sans trève et sa galette pourtant sans fève, couronne la dimension métaphysique propre à cette Silencieuse Colline.

C'est surtout cette prosopopée péroratoire qui dépend non-plus seulement des choix dissimulés à effectuer au cours de la progression comme dans le premier volet (pas celui qui permet de vaguement se cacher malgré une lanterne, tel un phare, de nuit toujours allumée), mais également, et c'est pour moi une révolution, de la façon même de jouer !
Façon de jouer tantôt optimiste, tantôt pessimiste, voire illusoire de chaque joueur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 152 fois
0 apprécie · 5 n'apprécient pas

Autres actions de JoséBernard Silent Hill 2