I don't look like a ghost, do I?

Avis sur Silent Hill 2 sur PlayStation 2

Avatar Nazr0om
Test publié par le
Version PlayStation 2

Après promesses sur promesses de la sortir celle-ci il fallait bien que ça arrive! Je dois bien avouer avoir mis un certain temps avant de sauter le pas et de m’atteler à la critique de cette aventure intérieure qu'est Silent Hill 2, l'ambiance du jeu et l'impression d'être dépassé par les ambitions des auteurs sont sans doute des éléments d'explication tout à fait légitimes. Peu importe nous y sommes.

James Sunderland n'est qu'un pauvre type sans histoire ayant perdu sa femme trois ans auparavant lorsqu'il se rend dans la bourgade de Silent Hill alerté par la réception d'une lettre de cette dernière lui précisant qu'elle l'attend dans leur "special place". A mesure qu'il descend cette longue route embrumée le conduisant au centre ville et malgré qu'il ne le sache pas encore, il va plonger inexorablement dans la folie et la désillusion la plus complète, Bienvenue à Silent Hill ! Comme suggéré par cette courte introduction reprenant le spitch de départ du titre, Silent Hill 2 est un survival-horror psychologique et déroutant qui semble s'attarder à distiller une ambiance particulière dans chacun des recoins explorables et des embûches rencontrées. En effet et dès la séquence d'introduction, le malaise se fait sentir notamment suggéré par des plans de caméra alambiqués et une ambiance musicale particulièrement dérangeante.

L'histoire nous place donc dans la peau de ce James, un protagoniste dont on ne sait rien si ce n'est que son épouse Mary est décédée des suites d'une maladie qui ne nous est pas clairement indiquée et ne nous le sera jamais vraiment. Sa visite dans la cité maudite va être, pour lui comme pour le joueur l'occasion d'un voyage initiatique le mettant face à ses réalités, ses limites mais également nos propres limites. Le titre prend le pari d’être encore plus cryptique et mature que son ainé sur de nombreux points. Usant de symbolisme et visant à la surinterprétation comme à l’accoutumé, Silent Hill 2 nous épargne contrairement à son aîné les thématiques religieuses (souvent corrélée à un anticléricalisme voire une christianophobie typiquement japonaise) et familiales pour se concentrer sur du trauma freudien et de la sexualité mordbide en veux tu en voilà.

Le jeu se compose ainsi de phase d'exploration de la ville, extérieure comme intérieure, d'affrontements/fuites (la seconde option étant à de nombreux égard conseillée) avec des créatures difformes dont le fameux Pyramid Head dont je tairais l'importance au sein du récit mais qui a lui seul démontre le talent créatif des game designer en matière de bizarrerie cauchemardesque, ainsi que de scènes cinématiques particulièrement jolies pour l'époque et permettant d'en apprendre plus sur la multitude de personnages que James rencontrera au fil de son chemin de rédemption.
En effet notre protagoniste n'est pas seul dans la ville et une galerie de personnages torturés gravitent autour de lui à intermittence irrégulière. Si certains d'entre eux sont oubliables (Eddy que j'ai toujours eu du mal à apprécier) d'autres au contraire sont à inscrire au panthéon des personnages de jeu vidéo tant leur écriture et la fine tangente les reliant à la réalité sont réussies (Mary, Laura et Maria étant le meilleur triptyque de l'histoire)

Avec toutes ces descriptions j'en aurai presque oublié de parler de la bande son originale du titre. C'est bien simple, à l'aube du XXIe siècle, Akira Yamaoka s'était surpassé et nous offrait une bande son à influence glam-rock et blues indémodables en oxymore totale avec le propos déprimant voire suicidaire du jeu.

En résumé si il fallait réaliser une synthèse de l'expérience je dirai simplement que dépassant toutes les espérances de l'époque Silent Hill 2 a été, est et restera un monument du jeu vidéo dans l'intégralité de ses aspects.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 144 fois
Aucun vote pour le moment

Nazr0om a ajouté ce jeu à 3 listes Silent Hill 2

Autres actions de Nazr0om Silent Hill 2