Une série B grandement influencée.

Avis sur Siren : Blood Curse sur PlayStation 3

Avatar zeroland
Test publié par le
Version PlayStation 3

[Attention Spoils]
Siren Blood Curse se jete à l'eau en 2008 en nous proposant dans un premier temps une oeuvre découpée en plusieurs chapitres disponibles sur le PSN qui constituent une fois terminés le scénario final, ce qui laisse le choix au joueur de continuer ou non l'aventure. Le jeu sortira quelque temps après en format Blu-Ray complet de ses 12 épisodes.

Que dire de ce titre. Tout d'abord il faut savoir que la trame narrative exploite les épisodes dans un esprit non chronologique, on prend la peau d'un nouveau personnage à chaque chapitre, mais pas forcément au même moment de la nuit/journée. Bien-sûr ce déroulement atypique est voulu et est soutenu par un système d'archives que le joueur est conseillé de consulter tout au long du jeu, cela vous apporte la plupart des réponses à vos questionnements. Malgré ces indices plus ou moins évidents, le scénario reste à mes yeux confu et déséquilibré. J'ai fini le jeu en ayant eu la sensation de ne pas l'avoir suivi...

Le fait de jouer les 6 personnages principaux à différents moments ne veut pas dire que vous allez les jouer à différents endroit. C'est un point sur lequel je me suis braqué.
Il est en effet difficile de prendre plaisir à repasser 2/3 fois au même endroit sur les 12h de jeu (en difficulté normale) , c'est pour moi un recyclage, une issue à l'imagination des développeurs, alors oui c'est vrai, on passe au même endroit que la petite fille qu'on a joué deux heures avant, on aurait pu la croiser, du coup on s'imagine à sa recherche, on loupe la coïncidence.. Le résultat est que ça rallonge le scénario, mais pas d'une bonne manière. De ce fait, on repasse des endroits déjà piétinés auparavant, et là, on sort complètement du survival horror puisque nous connaissons déjà les lieux, nous pouvons déjà savoir où se trouverons les Shibitos.
Pour moi la sensation parfaite du survival, c'est quand on avance par tatonnement, qu'on analyse les moindres sons crispés sur notre manette !
Un bon point du côté de la progression, où la difficulté s'élève au fil des épisodes, c'est plutôt agréable !!

Le gameplay assure un controle du personnage joué digne de la PS2, sans rigoler c'est vraiment ça. Ce n'est pas mauvais en soi, mais c'est juste un petit retour dans le temps ! 5 petites minutes suffisent pour vous familiariser avec les controles.
Les animations de combat quant à elles sont vraiment satisfaisantes, c'est super fluide, le plaisir est quand la pelle, la pioche, ou même encore la masse rentre en contact avec l'ennemi ! Oh c'est jouissif, le sang gicle sur vos propres vêtements , gicle sur le sol, c'est assez gore et violent, et cela intensifit grandement le plaisir coupable de tout exploser..mouaha !

Le level design est soigné, la map disponible en faisant SELECT est très efficace, bien réalisée, avec un effet 3D de décomposition des niveaux selon la rotation des joysticks, Par contre, en jeu les murs, bords et rebords nous bloquent trop facilement. Un point voulu par l'équipe de développement, les niveaux sont très étriqués, très "couloirs" je pense pour augmenter l'effet d'angoisse au joueur, c'est bien pensé mais cela m'a frustré (à cause que je me bloquai) plus qu'angoissé.

Les éclairages sont la plus grande réussite de ce Siren Blood Curse, tout est dynamique, avec un réalisme bluffant, une lampe torche qui, progressivement, devient inefficace, des ombres aux gris parfaits, une noirceur naturelle des recoins, là dessus franchement il n'y a rien à dire !
Toute l'ambiance sonore est bien réussie aussi, la pluie, le vent, le claquement des éclairs, le rognement des shibitos ! Après, la B.O est à mon goût trop répétitive, il n'y a pas assez de tracks, alors à force, ça écoeure un peu. Je pense qu'ils n'auraient pas du mettre de musique par dessus l'in-game et laisser les sons ambiants des décors; L'imersion aurait été meilleure.

Pour conclure, je ne pourrai pas m'empécher de vous avouer que les influences de Silent Hill sont indéniables, c'est aussi, et (presque) en réalité ce qui m'empêche clairement d'acclamer ce jeu. Entre la sirène, l'état des lieux du scénario, les avertissements de proximités, certains shibitos, le menu de statut du personnage, et j'en passe... le titre perd grandement en originalité et en richesse.
Malgré une base solide ayant la possibilité d'en faire un titre enorme (Petit village et les montagnes Japonaises, mînes enfouies sont lieux ou les possibilités de créer de la peur sont en nombres je pense !!)

Au final, bien qu'il essai de s'inscrire dans le genre, il reste pour moi loin, très loin derrière le Master : Silent Hill.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 555 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de zeroland Siren : Blood Curse