Un RPG malheureusement pas assez reconnu

La Malédiction de la Dreamcast ! Dans un monde qui est maintenant singulièrement dominé par Sony et sa PlayStation (la 1 puis la 2), Sega se débat avec sa console du moment : la Dreamcast. Quand on regarde ça avec le recul, on se demande bien comment Sega n'a pas pu renverser la tendance, avec une console finalement pas aimé à la hauteur de ses qualités.

Tant et si bien que Sega décidera assez rapidement, après le relatif échec de la Saturn puis de la Dreamcast, d'arrêter la production de console. Et pourtant, notamment sur DC, les jeux de qualité ne manquaient pas. Le public - moi le premier - n'était simplement pas au rendez-vous.

Et SoA subit en quelque sorte cette malédiction. Car ce jeu, bien que de grande qualité, n'a surement pas reçu un accueil à la mesure de ses qualités. Attention, je n'irais pas jusqu'à dire, comme d'autres l'on écrit, qu'il surpasse de loin l'ensemble des RPG de l'époque, mais quand même, il faut lui reconnaître une sacré capacité à vous envoûter.

J'apporte tout de suite la précision que j'ai joué et me suis investi dans Skies of Arcadia, mais sans finir le jeu. La faute à une époque complexe en matière de jeux vidéos, où les titres s'enchaînaient et où j'avais un peu perdu cette discipline selon laquelle il faut se donner la peine de finir les jeux qui le méritent !

Bref !

La plus grande qualité de Skies of Arcadia, c'est l'univers que vous allez découvrir et explorer. Ici, il est question de navire, de pirates et d'empire. Jusque là, rien d'exceptionnel. Mais la où vous attendiez la mer, vous trouverez finalement les cieux et des îles flottant dans l'espace, avec de nombreux lieux exotiques, mystérieux, dangereux, à explorer. Une vrai réussite particulièrement immersive et qui donne à ce titre une très forte identité. Lune de celles dont on se souvient longtemps après.

L'histoire prend bien appui sur cet univers mais on pourra lui reprocher un relatif classicisme et - pour ergoter - un petit manque d'emphase dans la narration. Rien de grave néanmoins, car les personnages, s'ils respectent assez parfaitement le moule du J-RPG, n'en sont pas moins attachants.

Là où le classicisme marque un peu plus, c'est dans le gameplay. Bon, on est dans du RPG, donc on se retrouve classiquement avec des phases d'exploration, des donjons et notamment des combats. Ces derniers, en particulier, se déroulent au tour par tour dans le respect le plus orthodoxe des standards de l'époque. Et du coup, force est de constater qu'ils deviennent un peu plats avec le temps. Et des combats, il va y en avoir, parfois un peu long. Attention, je n'ai pas dit mal foutu ou toujours désagréable ... mais un peu plats et redondants ...

Pour cette raison principale, Skies of Arcadia ne dépassera pas dans ma critique le statut de très bon jeu, ce qui est déjà pas mal, avec une mention encore une fois particulière pour l'univers du jeu qui mériterait d'inspirer de nombreuses productions qui sonnent bien plus vides.

Le 2 décembre 2013

9 j'aime

5 commentaires

Skies of Arcadia
Red13
8

Un RPG malheureusement pas assez reconnu

La Malédiction de la Dreamcast ! Dans un monde qui est maintenant singulièrement dominé par Sony et sa PlayStation (la 1 puis la 2), Sega se débat avec sa console du moment : la Dreamcast. Quand on...

Lire la critique

il y a 8 ans

9 j'aime

5

Skies of Arcadia
stevenn33
4

A la ramasse

Le succès de Skies of Arcadia est facile à expliquer. Une histoire très simple mais efficace, des personnages attachants qui ont le goût de l’aventure et défendent de belles valeurs. En général je...

Lire la critique

il y a 8 ans

8 j'aime

14

Skies of Arcadia
SenkiDala
10

Un monstre du RPG

Pour être clair direct, j'aime tellement Skies of Arcadia que je le possède en jap (Eternal Arcadia) en US et en FR. Ce jeu est pour moi un monument du RPG. Pourquoi? Car les personnages sont...

Lire la critique

il y a 11 ans

8 j'aime

Final Fantasy XV
Red13
4

Une question d'ère

Un Final Fantasy pour les fans et les nouveaux venus Ouais ... Ben je me demande ce que vont penser les nouveaux venus ! Parce que cette épisode XV, plus qu'aucun autre, aura selon moi bousculé...

Lire la critique

il y a 5 ans

59 j'aime

35

Final Fantasy IX
Red13
9

Un Final Fantasy rayonnant, le chant du cygne sur PSOne

Après un Final Fantasy VII révélateur et un Final Fantasy VIII parfois plus proche de la démo technique que de la saga de RPG de Squaresoft, l'opus n° 9 pointa son nez sur notre PlayStation le 16...

Lire la critique

il y a 9 ans

50 j'aime

22

Mario Kart 8
Red13
8
Mario Kart 8

Excellent, jusque dans le terne !

Ecrire la critique de Mario Kart 8, c'est un peu comme faire le corrigé d'une dissertation d'un très bon élève de sa classe lorsqu'on est professeur. La copie est bonne, pertinente, mais finalement...

Lire la critique

il y a 8 ans

41 j'aime

12