SEGA c’était vraiment plus fort que moi

Avis sur Sonic the Hedgehog sur Mega Drive

Avatar Mat Le Chauve
Test publié par le
Version Mega Drive

Je me lance aujourd’hui, dans la critique d’un monument du Jeux Vidéo, la mascotte de ce bon vieux Maître SEGA. Longtemps considéré comme le rival de NINTENDO et son plombier moustachu, il est rigolo (ou triste) de voir comment l’environnement vidéoludique a bien changé. J’en garde un très grand souvenir en tout cas. Donc Sonic The Hedgehog, est sorti dans un contexte bien particulier, puisqu’il avait pour but de contrer son concurrent et faire oublier l’ancienne mascottre de la firme Alex Kidd. Il faut reconnaître que Sonic a tout pour lui, il est jeune, rapide, il a des jolies baskets rouges, un regard sûr de lui, le ton est donné, on vise les adolescents et on veut faire passer la firme de Mario, pour un marchand de jouet pour enfant.

Je ne rentrerais pas dans les détails de cette « guerre » qui a eu lieu sur toutes les cours de récré de l’époque, ça fera un très bon sujet pour plus tard. Jeune garçon de 10 ans, n’ayant vu dans sa petite vie de joueur, tourner des jeux sur CPC AMSTRAD et la Nintendo NES, voir tourner le jeu sur la très récente Sega Megadrive, est juste hallucinant. On a un décor qui bouge (ah les chutes d’eau), le jeu va vite, franchement la démo technique est bluffante. J’ai dû voir le jeu tourner sur ces deux premiers niveaux, une bonne centaine de fois (OK je dois exagérer un peu), mais pour l’époque c’est juste le top. Je rêvais juste d’une chose c’était d’avoir une Megadrive et pouvoir jouer à ce jeu. Malheureusement, ce ne fut pas le cas, en tout cas, à l’époque. J’ai pu y jouer quelques minutes chez un pote qui avait la console et le jeu (le salop !).

Au final, j’ai eu la Megadrive, à sa fin de vie (en gros 3 mois avant la sortie de la Playstation…hum…). Ce jeu, j’y ai joué très sérieusement après l’épisode 3, &Knuckles et le 2, oui moi, faire les jeux dans l’ordre je ne sais pas faire. Je me suis donc mis à ce jeu, plus par nostalgie, que par découverte naïve du gameplay. Dès les premières minutes, je sens bien que le jeu a, quelque peu, vieilli. Nous n’avons pas le dash, ça manque clairement de personnage afin de parfaire l’univers, on sent bien qu’on est au tout début de l’aventure. Malgré tout, le jeu a une bonne son folle, le thème de Green Hill Zone (le 1er niveau) est encore repris à toutes les sauces, aujourd’hui. Le challenge est quand même au rendez-vous, la Labyrinth Zone porte bien son nom et j’ai vraiment galéré à finir ce niveau. C’est d’ailleurs le seul Sonic (de l’ère 2D sur Megadrive) sur lequel, je n’ai pas réussi à réunir toutes les émeraudes, donc le finir à 100%. On sent bien que la difficulté est mal dosée, problème récurrent de l’époque. Malgré les quelques années et épisodes passés, le jeu apporte tout de même son lot de suprise et surtout, je me surprends à m’amuser sur ce tout premier épisode. Aujourd’hui, je suis fier de faire trôner ce jeu dans ma ludothèque, j’estime qu’il est un passage obligé pour toute personne qui voudrait s’intéresser, un tant soit peu, à l’histoire du jeu vidéo.
Contrairement, à un jeu plus récent, je me rends compte que j’ai moins de chose à raconter, ce n’est pas le nombre d’anecdote qui manque mais c’est une critique de jeu et j’estime largement en avoir fait dans ce texte. Un conseil, essayez-le !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 150 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Mat Le Chauve Sonic the Hedgehog