The Legend will never die...wait, it is already dead!

Avis sur SoulCalibur V sur Xbox 360

Avatar Gothic
Test publié par le (modifiée le )
Version Xbox 360

Qu'il est loin le temps où Soul Edge et SoulCalibur régnaient en maîtres sur la baston à l'arme blanche, respectivement sur PS1 et Dreamcast...

Profondément déçu par SoulCalibur 4, son manque d'ambition, son manque d'âme (et puis bon, Yoda et Vador quoi :p ), voilà que je laisse sa chance à ce cinquième (sixième en fait) opus. Et bien, le constat n'est guère reluisant!

Commençons par mentionner la technique, car cela reste l'un des points forts du jeu. Le jeu est beau, bien animé, une constante dans la série me direz-vous, oui, mais je préfère le mentionner, car d'autres points forts habituels ont quant à eux bel et bien disparu, mais j'y reviendrai. Certains personnages sont toujours aussi plaisants à jouer (Mitsurugi, Maxi...), et certains stages (je pense notamment à celui d'Elysium), n'ont rien à envier à la grandiloquence d'un Ostrheinsburg Castle du premier SoulCa, soundtrack incluse.

Niveau gameplay, on note l'apparition du "just guard", feature sympathique mais qui demande beaucoup d'entraînement tant il est dur à placer! D'ailleurs, j'ai presque envie de parler de chance, plus que d'entraînement!
Une jauge que l'on peut remplir à deux niveaux est aussi apparue, elle ajoute un côté technique, une certaine profondeur, et permet de déclencher des attaques puissantes et habilement mises en scène.

Derrière tous ces ajouts agréables, et cette première impression plutôt positive, le choc: où sont donc passés les modes de jeu phares (Quête, Tour des âmes perdues...) qui permettaient de débloquer énormément de contenu, armes, armures, arts, fanarts, et autres babioles en tout genre?
A la place, on nous gratifie d'un mode histoire "unique" où l'on incarne successivement Patroklos (allez-y, faites vous plaisir sur les jeux de mots ^^) et Pyrrha, enfants de Sophitia sans charisme. Au programme, un semblant d'histoire, inintéressant, des mimiques agaçantes, quelques combats, et un mode qu'on boucle en moins d'une heure, allez, deux, en comptant les cutscenes.

Une fois ce mode terminé, que reste-t-il? Ben, un mode "combat rapide" dans lequel on doit vaincre 240 ennemis, ayant tous des styles des persos du jeu, sans variation, si ce n'est le design des adversaires, et un titre remporté à chaque victoire, le truc bien relou et répétitif en somme. Ah oui, y'a un mode "arcade" avec quelques variantes, un mode "entraînement", et un mode "Ames légendaires" totalement indigeste tellement la difficulté est infâme pour le commun des mortels. Le constat est donc sans appel, Namco a bel et bien amputé cet opus d'une bonne partie de l'intérêt solo qui caractérisait la série.

Autre défaut énervant, la vulnérabilité lorsqu'on est mis au sol. J'ai l'impression que c'est pire qu'avant. Lors de certains combats, j'ai vu ma vie entière défiler sans même pouvoir ne serais-ce que me relever. La faute à une IA parfois bien trop agressive, et clairement "cheatée". A même coup donné en même temps, on perd. Sans compter qu'elle anticipe clairement en fonction des commandes du joueur. Exemple: je suis au sol, avant de me relever, je tente une esquive latérale, hop, magie, l'IA me fauche avec une attaque horizontale basse! On s'en rend d'autant plus compte dans les derniers "combats rapides", on a littéralement l'impression qu'à même perso, l'IA est plus rapide, et lorsqu'elle a décidé que l'on devait perdre, on peut au choix poser le pad et observer...ou le garder en mains avant de le fracasser au sol de rage! Namco n'a pas inventé la triche de l'IA, certes, mais le jeu n'avait vraiment pas besoin de ça!

Ce Soulca5 m'aura aussi permis de découvrir le personnage de jeu de combat qui m'énerve le plus, toutes licences et tout support confondus: Dampierre. Projections interminables (8 vraies secondes pour l'une d'elles, chrono en mains), grattages permanents au sol, postures pitoyables, priorités indécentes, un vrai personnage bien "cheap" comme on les déteste!
Plus généralement, je trouve que le roster n'a vraiment plus l'éclat des beaux jours, exit Sophitia, Taki, Zasalamel, Setsuka, Amy...bonjour Patroklos, Pyrrha, Dampierre (non jouable, sauf si l'on a précommandé le jeu...), Natsu (une étudiante de Taki, blonde et insipide...)...
Heureusement, Ezio, rescapé de la série des Assassin's Creed, ne dénote pas trop, et semble bien mieux s'intégrer au casting que Yoda en son temps, pour ne citer que lui.

Reste que le multijoueurs est sympatoche, lors de mes parties en ligne, je n'ai pas ressenti de latence, et même si le système de recherche est parfois lent, au final ce mode permet de passer de bons moments de mauvaise foi entre amis.

Mais pour moi, la Légende SoulCalibur est bel et bien morte pour le moment, au profit d'un titre bien trop générique et trop chiche en contenu solo lorsqu'on a connu les belles heures de la saga.

4 à SoulCa 4, 5 à SoulCa 5...vivement, SoulCa 9! :nerd:

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 442 fois
12 apprécient · 2 n'apprécient pas

Gothic a ajouté ce jeu vidéo à 1 liste SoulCalibur V

  • Jeux vidéo
    Cover 1000G

    1000G

    Jeux terminés à 1000G (de base, DLC exclus)

Autres actions de Gothic SoulCalibur V