Darkness Within

Avis sur Spec Ops : The Line sur PC

Avatar Snervan
Test publié par le
Version PC

Spec ops : the line fut au premier abord, un TPS tout ce qu’il y a de plus standard à mes yeux lors de son annonce, je m’attendais juste à un TPS modeste qui vient rafler la mise entre deux grosses productions de 2K, puis j’ai entendu parler de son scénario qui se différencie des autres jeux à thème paramilitaire, c’est grâce au bouche à oreille que je me suis intéressé au jeu de Yager.

Dans le fond je n’avais pas tout à fait tort, on reste dans un TPS conventionnel où on reste bien souvent à couvert pour éviter les feux ennemis, puis on en ressort dès qu’ils ont fini de tirer pour leur coller une balle dans le crâne. Une chose le différencie de Gears of War étant qu’on peut être un peu plus mobile que le jeu d’Epic Games car je dois dire, rester 5 minutes sous la même couverture m’ennuie profondément (je me planque, je tire). Il n’en reste pas moins que son level design est assez bien pensé et que le jeu est agréable à jouer, certains pourront objecter que le feeling des armes n’est pas une merveille à cause des sons, du recul, de leur portée ou la précision qui leur sont attribués mais elles ne sauront vous déranger lors de votre session outre-mesure puisque chaque arme aura tout de même de son utilité dans les différentes situations de jeu (ce qu’on voit plus trop souvent dans les FPS d’ailleurs qui commencent à ressembler un peu trop à des bêtes rail-shooter). Hormis les séquences classiques typées TPS, on aura droit à des moments de rail-shooting défoulant ou encore récupérer à certains endroits des documents qui nous apprennent plus sur les événements qui se sont déroulés à Dubaï.

Non ce qui va faire toute la différence hormis ces graphismes corrects (quoi qu’un peu daté), c’est la trame scénaristique, trame scénaristique qui sera indubitablement liée au gameplay, en effet certains choix qu’on devra faire pourront nous faire culpabilisé, par exemple choisir de buter l’un des deux hommes (il y a un troisième choix caché) - qui ne sauront être choisi à la manière de Mass Effect, le joueur reste actif lors de ces phases et maître de ses mouvements, pas passif – ou encore la bombe chimique qu’on enverra au civil sans le vouloir, point de démarrage de la descente aux enfers du héros avec le reste de son équipe dans un Dubaï ravagé, le capitaine John Walker et son équipe n’était là au départ que pour sauver des gens, la mission ne s’est pas déroulée comme prévu et suite aux agissements du capitaine, il passe bien pour un hypocrite à force de dire qu’il est ici pour sauver des gens. On a affaire ici à des thèmes propres à la guerre : les problèmes de discernement entre le bien et le mal dû aux situations difficiles, la folie, l’utilisation des armes chimiques, la culpabilité ou encore l’impact psychologique des soldats du front. Certains entreverront même une forme de critique de l’Amérique guerrière et la mise en abîme de celle-ci en allant chercher un peu loin. On pourrait rapprocher spec ops cinématographiquement avec l’échelle de jacob ou apocalypse now (la séquence où on se fait chasser par l’hélico sur fond de musique classique est en référence direct à ce film), si ces deux films vous disent quelque chose, j’espère que cela suffira à vous intéresser au jeu de Yager.

Toute la beauté de la trame est servie par une bonne bande-son que vous n’oublierez pas de sitôt, faite de musiques composées par le studio, de Jimi Hendrix, de Guiseppe Verdi, de NIN, de Mogwai ou encore les black angels appuyant l’image à l’écran et l’ambiance.

Ne vous laissez pas trop influencer par ce que vous voyez dans les trailers ou certains avis, cela serait une erreur, ce n’est pas uniquement call of duty en TPS, la seule chose qui les rapproche c’est la structure de progression faite de shoot-couloir-cinématique ou encore qu’on incarne un soldat américain. De toute manière voyait le prix qu’il coûte à présent, ça ne vous fera rien de tenter l’aventure cependant ne vous attendez pas non plus à une révolution.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 262 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Snervan a ajouté ce jeu à 6 listes Spec Ops : The Line

Autres actions de Snervan Spec Ops : The Line