Avis sur

StarCraft II: Heart of the Swarm sur PC par Nooky

Avatar Nooky
Test publié par le
Version PC

Starcarft 2 a commencé du coté Terran, nous voici chez les Zergs, le problème de Heart of the Swarm c'est qu'on a l'impression de toujours jouer Terran. On a son vaisseau, ses amis, l’ensemble suit le même carcan introduit dans Wings of Liberty. Il y a aussi de grosses erreurs de goûts, franchement le Zerg qui parle comme un robot ils auraient pu éviter.

L'autre problème et ça devient encore plus frappant dans HotS c'est que blizzard continu de diluer ses licences l'une dans l'autre pour obtenir au final une soupe sans aucun caractère. Et ici, c'est beaucoup plus flagrant que dans WoL. Ils ne se gênent pas pour violer allègrement la genèse originale des Zergs pour introduire leur gros monstres à grosse dents sortis droit du bestiaire de diablo 3 ou warcraft. Kerrigan s'amuse à jouer à Harry Potter au milieu de la map avec des rayons magiques, etc. Au final on perd énormément en ambiance et en originalité. Le scenario est très peu prenant et tout se déroule comme sur des roulettes.

Les missions m'ont semblées beaucoup plus facile malgré le fait qu'on est constamment sous le stress de divers compte à rebours. Pouvoir choisir ses armes est sympa même si on a l'impression de devenir invincible après 2 missions. En plus, pas besoin de trop se soucier de son héros, il va respawner 30 secondes plus tard. Ça reste satisfaisant de faire le rouleau compresseur avec son armée mais on est assez loin de la moindre tactique.

On pourra toujours se consoler sur les cinématique toujours incroyablement bien faites et qui montrent enfin de gros affrontements (cette intro ).

Vu l'orientation général que prend le titre, il va falloir craindre le pire pour l'extension des Protoss, que l'on a très peu vu pour l'instant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1133 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Nooky a ajouté ce jeu à 1 liste StarCraft II: Heart of the Swarm

Autres actions de Nooky StarCraft II: Heart of the Swarm