Amateurs de Châteaux forts préparaient vos pelles et vos râteaux

Avis sur Stronghold 2 sur PC

Avatar Mister_Qwee
Test publié par le
Version PC

Stronghold 2 est un peu le bâtard attardé d'une série de jeu qui semble illustrer à merveille le concept de "c'était mieux avant". Si je suis d'accord que Stronghold Legend est une purge, que Stronghold 3 est du vol, je trouve que ce deuxième opus (qui est en fait le 3ème) est mal jugé par la postérité. Je vais donc tenter de vous le faire apprécier durant cette critique.

Bon, par quoi commencer ? Peut être par le fait que c'est une des rares vraies simulations de vie de Château qui nous permette de gérer bien des aspects de celle-ci. Que se soit les banquets fastueux ou l’absence de latrines. Car oui un seigneur dans Stronghold, ça met les mains dans la merde et on ne peut pas compter sur ces consanguins de serfs pour le faire à se place (je suis pas sûre que c'est ce que tu voulais dire mais ta phrase était pas claire, alors à modifier!). Dans les mécaniques, le jeu reste proche de ses prédécesseurs, c'est à dire que l'on doit maintenir un niveau de contentement suffisant pour faire venir des "migrants" qui occuperont nos emplacements de travail. On ne contrôle pas nos serfs directement. Ils occuperont un poste automatiquement une fois le bâtiment posé. En ce qui concerne la venue de nos travailleurs, un changement agréable par rapport aux opus précédent est l'absence de minuteur entre chaque arrivée, ce qui permet un commencement plus rapide. Sinon le reste est assez logique et convenu: on doit produire plus de nourriture qu'en consomment nos serfs et l'on peut décider du type de ration qu'on leur donne. Ainsi il peuvent faire bombance ou au contraire se serrer la ceinture en fonction de vos réserves. Un autre point agréable est l'importance que peut avoir la variété de la nourriture. Plus l'alimentation des serfs est diversifiée, plus vous remportez du prestige. Plutôt subtil pour un jeu "pourri"! Et cela ne concerne qu'un aspect précis.Toujours pas convaincu ? Parlons alors des nombreux bâtiments rajoutés, notamment les pièges et outils de défense de votre forteresse.Quel plaisir jouissif que d'entendre le bruit des os de ses ennemis se briser lorsque qu'ils rencontrent la chute de rondins enflammés que vous aviez judicieusement placé là. Ou même les cris de fillettes apeurées des lanciers ennemis quand vous ouvrez les cages qui retiennent vos dobermans affamés (Benjamin sadique!). Bref il y en a pour tous les goûts et tous les prix et vous avez les moyens de créer des défenses plutôt impressionnantes.Dans le civil, les bâtiments ne manquent pas non plus! Il vous faudra établir des chaines de productions nombreuses pour bénéficier de leurs avantages. Pourquoi ne pas élever des moutons dont la laine est transformée en tissus par vos tailleurs qui ensuite la donnent à votre femme qui se voit charger d'en faire des robes et des habits pour le bal ( oui on reste au Moyen-Age donc ne vous attendez pas à voir des femmes ailleurs que dans les cuisines ou les travaux d'aiguilles).Bref les chaines de productions restent nombreuses et intuitives à mettre en place et on s'amuse à voir son petit domaine devenir le nouveau centre de production majeur du royaume. Le recrutement militaire est aussi poussé car pour avoir des petits soldats, il faut de l'or oui, mais aussi l'armement pour les équiper et des recrues ! Et oui madame, dans Stronghold, les soldats ne sont pas fait à partir de rien.

Cependant, le dernier point aborde un domaine où le jeu, il faut l'avouer, pêche. Les combats sont mauvais, les unités s'entassent, n'écoutent rien et se laissent massacrer ... bref c'est pas terrible. Oui mais pas catastrophique car le nombre et la diversité des troupes rendent cela supportable et il est toujours agréable de chercher quelle unité contre quelle autre. De plus la majorité des combats sont des affrontements en siège qui réduisent ces défauts. Il est moins nécessaire de faire preuve de rapidité ou de dextérité ( de toute façon avec les unités en armure il vous faudra rayer rapide de votre vocabulaire).Le dernier défauts qu'on peut lui reprocher c'est la laideur de ses graphismes, et là, force est de constater que oui, c'est très laid -pour ne pas dire franchement immonde!. Le seul point qui rattrape cela est le soin morbide apporté aux unités qui succombent par le feu et que vous verrez se tordre de douleur en criant pendant de longues secondes : un régal ! (Benjamin dégueulasse!)

Sinon oui le jeu qui était déjà laid à sa sortie n'a pas bien vieilli mais si vous passez outre ses graphismes qui vous font pleurer des larmes de sang vous trouverez un titre complet qui est à prendre comme un jeu de gestion sympa et original et pas comme le STR de votre vie. C'est chouette, ça sent le crottin de cheval et on peut marquer au fer rouge ses paysans! Que demande le peuple ? Procurez vous Stronghold 2 et allez vous aussi goûter aux "joies d'la vie Château".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 643 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Mister_Qwee Stronghold 2