De la merde et de l'or dans la même boîte

Avis sur Super Mario 3D All-Stars sur Nintendo Switch

Avatar Loopkin
Test publié par le
Version Nintendo Switch

Il y a 2 types de personnes qui achètent cette compilation : ceux qui ont déjà fait les trois jeux et veulent, pourquoi pas, retenter l'expérience avec la facilité du 3-en-1. Et il y a ceux, comme moi, qui ont découvert ces titres grâce à cette occasion. J'étais donc impatient de recevoir mon exemplaire (physique, oui) de Super Mario 3D All-Stars Mega Party The Return XXL 2.0 ! Et ce que j'y ai trouvé m'a coupé en deux ; une moitié pleine de colère et de désespoir, l'autre illuminée par le bonheur qu'elle a ressenti. Faisons, comme la compilation, une critique 3-en-1.

Super Mario 64

Je résumerai ce jeu en une phrase ; si on n'y a pas joué durant l'enfance, je trouve très compliqué d'apprécier ce titre. Ses qualités graphiques et sonores sont malheureusement les seules ; découvrir ce jeu en 2020 est une purge absolue. Caméra tantôt épileptique, tantôt tetraplégique, mais toujours à vomir. Gameplay insupportable, vous ne jouez pas un plombier, mais l'éponge de l'évier... J'ai très, très rarement vu un personnage aussi glissant dans un jeu de plateformes. Vous ne compterez même plus vos chutes dues à la caméra, à l'impossibilité de se situer dans l'espace, et à la jouabilité datée au possible. Je n'ai pris aucun plaisir à récupérer les 14 étoiles de ma partie, malgré mes 6 tentatives de reprise. Je ne toucherai plus jamais à cette horreur, n'en déplaise aux fan-boys de la première heure pour qui c'est le meilleur jeu de l'univers.

Super Mario Sunshine

Une bonne surprise au départ : un paysage nouveau (l'île Delfino), un gameplay intéressant à base de jet d'eau, une direction artistique très sympa... Malheureusement, le jeu pêche très tôt par son manque d'originalité. Toujours les mêmes plages, les mêmes missions, et une difficulté surmontable, mais gênante de débilité. Je pense notamment aux niveaux sans JET ("l'arme" de Mario), mettant en avant la plateforme pure ; ces moments du jeu font remonter les commandes ratées du jeu. Ajoutons à cela des blocs glissants comme de la vaseline, et on obtient un jeu plutôt lassant. J'avais lu également qu'il a été développé dans l'urgence à l'époque, mais sur un portage en 2020, l'excuse de la deadline fait pas mal rire.

Super Mario Galaxy

Oubliez tout le sel que j'ai répandu jusqu'à présent, Galaxy est une pure merveille. Le jeu est beau (comme souvent, même dans les autres opus), la direction artistique est incroyable (la musique m'a souvent bluffé), la prise en main rapide... Les niveaux offrent tous leur part de surprises, et cette fois, je ne me suis pas ennuyé ; j'ai d'ailleurs terminé le titre à 100%. En une quinzaine d'heures, Galaxy m'a fait oublier les déceptions passées de la compilation. De planètes en planètes, on explore cet univers passionnant, magnifique. Pour le coup, on pourrait même lui reprocher d'avoir trop perdu en difficulté, tant l'accent est mis sur l'exploration et la découverte des mondes. Mais j'y ai passé un si bon moment que je ne lui en veut pas.

En bref, ce best-of est intéressant, mais décevant. Ne pas avoir mis Super Mario Galaxy 2, ni Super Mario 3D World, est déjà une faute en soi. De plus, une recherche internet suffit pour trouver ces infos qui expliquent que l'émulation, ici, est moins bonne que sur des versions non-officielles ! Pour 60€, ça pique un peu.

Pour la note, je ne mets que 6 car dans l'ensemble, mes jeux Mario favoris restent Odyssey et Galaxy. Ce dernier rafle d'ailleurs 5 points à lui seul (les 2 autres allant à Sunshine). Suis-je arrivé trop tard ? Sans doute. Une décennie au minimum est-elle insuffisante pour optimiser un jeu en virant ses pires défauts ? Absolument pas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 827 fois
5 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Loopkin Super Mario 3D All-Stars