L'art pour l'art

Avis sur Super Mario Bros. sur NES

Avatar muleet
Test publié par le (modifiée le )
Version NES

La vision de Nintendo est grandement basée sur la théorie selon laquelle l'art existe pour lui-même. Un jeu vidéo qui a un intérêt uniquement ludique est une oeuvre d'art sans sujet, un texte banal, un enchaînement de plans montrant des scènes de la vie quotidienne. L'archétype du "héros sauvant la princesse" se justifierait soit disant ici par l'idée qu'il faut d'abord un contexte pour mettre ensuite le ludique, via les interactions, et que celui-ci se suffit à lui-même.

Et puisque Super Mario Bros est l'un des plus gros succès commerciaux de l'histoire du jv, il est facile de toucher du monde sur le sujet, de leur dire ô combien ce jeu dont ils ont appréciés le ludisme est une oeuvre d'une grande maîtrise. Maîtrise technique, soit, car comme le veut la théorie un goomba a l'air d'une chose sur laquelle on peut sauter et donc qu'on peut aplatir. Mais pas une maîtrise artistique, puisque l'art ne concerne que des sujets. Chaque art a son langage, et celui du jeu vidéo étant l'interaction (et qui en dépit de son titre, ne devrait se résumer ni au jeu, ni à la vidéo) ce langage ne devrait servir qu'à traduire ou mettre en scène des idées et des propos.
Pour ça que SMB n'est qu'un jeu pauvre. Et qui démontre comme il est facile, par le jeu vidéo, de détourner les gens de choses intéressantes, simplement par la graaaandeur du ludique, alors qu'il n'est finalement qu'aliénant. SMB n'est qu'un petit exemple pas bien méchant, citons plutôt des saloperies comme Candy Crush, League of Legends, Assassin's Creed... grmgnmbl...

Après, il faut bien un début, c'est vrai. Tout comme le cinéma a débuté par des courts métrages sans intérêt, excepté leur innovation technologique, il fallait bien qu'on ait des premiers jeux innovant sur tel ou tel point avant de passer à plus complexe, à une conscience commune du potentiel de l'interaction, et ensuite se servir de ce langage pour exprimer des choses profondes. C'était déterminé. Mais je ne mettrais pas 10 à L'Arrivée d'un train en gare de la Ciotat, donc je ne mettrais pas non plus une bonne note à SMB. Il faut vivre avec son temps, et à moins de considérer les choses sous un angle historique ou technique, la technologie pour elle-même ne fait pas partie de ce dont on devrait considérer l'existence lorsqu'on pense pour l'art, pour l'expression d'idées concernant des sujets.

Edit : 3 dislikes très rapides. Allons, commentez, c'est plus simple.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 990 fois
6 apprécient · 18 n'apprécient pas

Autres actions de muleet Super Mario Bros.