Super Critique Odyssey

Avis sur Super Mario Odyssey sur Nintendo Switch

Avatar HugoThr
Test publié par le
Version Nintendo Switch

On l'attendait. À 5h du mat, cette conférence Nintendo nous a fait passer une grosse nuit blanche. Dès qu'on a vu Mario sortir de cette bouche d'égout, on a eu peur. Très peur. Mario chez les humains. Quelle idée de merde.

Et comme toutes les idées de merdes venant de chez Nintendo, ils arrivent toujours à faire en sorte que ça en devienne du génie.

Je vous prie de m'accompagner durant cette critique, nous allons traverser plusieurs continents, nous faisant faire le tour sur ce Mario Odyssey.

Pays de l'histoire

Nous ne resterons pas longtemps ici puisque vous le savez, l'histoire dans Mario, ça tient sur un post-it. La princesse Peach se fait enlever une énième fois par Bowser, sauf qu'ici Bowser montre fièrement son but : se marier avec elle ! Mario rencontrera un chapeau, Cappy, qui va l'aider durant son périple puisqu'il a lui aussi besoin de l'aide de Mario ! Ce chapeau est la source d'eau fraîche de Nintendo, il rajoute toute une nouvelle dimension au gameplay de Mario jamais vue jusque là. Ah ben tiens, on a assez de lunes pour passer au pays suivant...

Pays du gameplay

Sans doute le pays le plus riche de cette planète, le gameplay de Mario Odyssey est LA raison pour laquelle le jeu vaut son prix. On n'est pas dépaysé puisque l'on retrouve les contrôles habituels des Mario en 3D comme le saut en longueur par exemple, avec tout de même quelques subtilités en plus (pouvoir resauter un peu plus haut juste après avoir fait une attaque rodéo). La grande nouveauté est ce chapeau que vous pourrez lancer de plein de manières différentes : soit avec les gestes, soit avec un bouton. Vers le haut, ou autour de vous avec un double geste des Joy-Con. Attention, il me semble que certains mouvements sont faisables uniquement grâce aux gestes.

Vous pourrez donc utiliser ce chapeau pour prendre le contrôle des ennemis, ce qui suit donc une toute nouvelle manière d'appréhender l'espace, la vitesse de notre personnage et ses gestes. Vous aurez environ 50 transformations différentes durant votre périple, il y a de quoi faire.

Je trouve l'idée de prendre le contrôle des ennemis géniale, mais elle amène vers un problème : Mario a une flexibilité accrue, il peut faire des triples sauts, courir, attaquer... Et à partir du moment où nous prenons le contrôle d'un goomba, on sera limité par ce que peut faire un goomba : sauter de 10cm, courir moins vite que Mario, etc...

Cette limitation n'a l'air de rien comme ça mais pour certaines transformations, on peut être vite frustré par le manque de marge de manoeuvre.

Nintendo s'est également amusé à mettre des niveaux en 2D dans les murs en 3D, ce qui est absolument génial puisqu'ils ont carrément mis la maniabilité du tout premier Super Mario Bros, les bruitages, et la musique passe en version 8-bit. Si vous êtes un gros fan de Mario, sachez que le fanservice est omniprésent dans ce jeu, ce qui n'est pas plus mal.

Niveau organisation du monde, on n'a plus un hub central à la chateau de Peach ou au vaisseau de Mario. Là on a quelque chose de linéaire, on démarre dans tel monde, on collecte suffisamment de lunes pour passer dans tel autre monde. Évidemment, on peut revenir en arrière à tout moment.

Je pourrais vous parler de la possibilité de changer de vêtements, la fonctionnalité des amiibos, le système de monnaie... Je ne vous dévoilerai pas tout puisque le principe de ce jeu est la découverte en elle-même, vous allez faire un voyage plein de péripéties et de rebondissements. C'est juste génial. Maintenant, passons à un pays plus bruyant.

Pays de la musique

On arrive à un autre point fort de ce jeu, même si ça me paraît plutôt évitent dans un jeu Nintendo : les musiques sont excellentes. Elles sont même très différentes des autres Mario. La musique du trailer du jeu est présente DANS le jeu. Je tiens à le préciser car un certain Breath of the Wild m'avait légèrement déçu puisqu'il ne possédait pas la musique du trailer. Malheureusement, l'OST de ce Mario ne détrônera pas Mario Galaxy.

Pays des graphismes

Ça fait bien longtemps maintenant que Nintendo ne mise pas sur les graphismes de fou, mais par contre on a droit à un Mario extrêmement bien optimisé : 60 FPS pour une résolution convenable, le tout sur une console portable, c'est le luxe. Beaucoup d'améliorations subtiles ont été faites par rapport aux autres Mario : vêtements détaillés, distance de vue... Bref, Nintendo nous donne un jeu très propre et très agréable aux yeux.

Pays de la conclusion

Avec ces centaines de lunes à récolter, des musiques géniales, des graphismes toujours plus beau, le tout sur portable... Que dois-je vous dire de plus à part d'y jouer ? Super Mario Odyssey explose sa durée de vie, peut-être même supérieure à Mario Galaxy. Le jeu se finit très vite, environ 10h, par contre si vous voulez le faire à 100%, bon courage... On regrettera surtout le fait que les lunes n'ont pas la même valeur, le même sentiment de satisfaction que lorsque l'on trouve une étoile dans Super Mario 64. Ils ont fait le choix de la quantité, pourquoi pas...

Je vois ce jeu comme un énorme hommage à Mario en général, ce jeu nous rappelle constamment toutes ces années de création, de perfection du level design et de l'évolution de la franchise.

Pays de Jouez-y bordel !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 229 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

HugoThr a ajouté ce jeu à 11 listes Super Mario Odyssey

Autres actions de HugoThr Super Mario Odyssey