L'équivalent d'Avengers pour les fans de Nintendo

Avis sur Super Smash Bros. Ultimate sur Nintendo Switch

Avatar Albiche
Test publié par le
Version Nintendo Switch

Ils me font bien rire le MCU lorsqu'ils ont annoncé le plus grand crossover jamais connu au moment de la sortie d'Avengers : Infinity War. En réalité, le plus grand crossover jamais réalisé est un jeu vidéo et il est disponible sur Switch. Plus sérieusement, loin de moi la volonté de dénigrer Marvel, je comprends parfaitement ce que ça fait de voir tous ses héros d'enfance rassemblés dans un seul film. Seulement, mes héros à moi ne s'appelaient pas Spiderman, Iron Man ou Hulk. Ils se prénommaient Link, Mario, Yoshi, Samus et Pikachu. Donc l'idée de voir rassemblés dans un seul jeu non pas 40, non pas 50, non pas 60 mais 70 d'entre eux, sans compter le contenu téléchargable, m'a fait le même effet que les fans de Marvel au moment de la sortie des deux derniers Avengers. Un sentiment d'excitation mêlé à une bonne grosse dose de nostalgie.

Alors qu'en est-il de ce nouvel opus de la saga Super Smash ? Avant celui-là, je n'avais joué qu'à Mêlée et Brawl, que j'avais déjà adorés mais je ne me souviens plus en détail de ces jeux, donc mon test évitera les comparaisons entre Ultimate et ses prédécesseurs. Vous savez sans doute en tout cas que le contenu de tous les anciens jeux de la licence a été repris en quasi-totalité et qu'Ultimate y rajoute ses nouveautés. Cet état de fait a des détracteurs qui déplorent le manque d'innovations et s'en vont même jusqu'à qualifier le jeu d'ultime portage, mais pour moi il s'agit bien plus d'un simple portage et je ne vois pas ce qu'il y a de mal à reprendre tout ce qui a été fait avant et de l'enrichir, car les personnages et les stages de l'époque étaient déjà dantesques et que je suis très heureux de les retrouver à nouveau pour pouvoir varier le plus possible les plaisirs.

Je vais maintenant vous énumérer ce que j'ai le plus aimé dans le jeu, et terminer sur quelques points négatifs.

Les plus :

  • La durée de vie conséquente du mode Aventure. J'ai fini l'aventure principale en 23 heures, sans trop me presser puisque j'ai eu à coeur de libérer un maximum d'esprits, ce qui m'a fait atteindre les 97%. Je trouve que c'est une durée de vie assez conséquente pour un jeu de combat, sachant que les 3% qu'il me reste peuvent prendre du temps, mais surtout que finir l'aventure principale ne signifie pas du tout ranger le jeu dans sa boîte et passer à autre chose mais au contraire profiter enfin de tous les autres modes mis à disposition et que j'ai encore peu touchés jusqu'à présent. Avec le mode multi et un tel contenu, le jeu a en réalité une durée de vie quasi-infinie.

  • Logiquement donc, le contenu dantesque proposé : je l'ai dit, 70 personnages minimum, qu'on peut en plus décliner en de nombreux costumes et coloris, une centaine de stages, un nombre incalculable d'objets qui pimentent pas mal les parties, et plus de 1000 esprits à collectionner qui remplacent les trophées des jeux précédents et qui ont un rôle clé dans le mode Aventure, j'y reviendrai.

  • Le mode Aventure donc, qui permet d'explorer une map très vaste et aux décors extrêmement variés. Plus de 600 combats nous attendent dessus pour libérer les esprits et combattants, sans compter les boss. La progression est assez libre, chaque esprit à libérer est représenté par un combat à mener, qui permet ensuite de débloquer le passage. Certains esprits confèrent également le pouvoir d'interagir sur la map, comme Bomberman qui explose un rocher par exemple. Ou Lokhlass qui permet de naviguer sur la mer. Il y a donc vraiment de quoi faire dans ce mode, et même si la succession de combats peut sembler répétitive, les règles changent à chaque fois. Il y a des éléments pas si éloignés que ça de ce qu'on trouve dans les RPG, avec un système d'évolution de niveaux pour chaque esprit (qu'il faut nourrir avec des en-cas pour qu'ils montent jusqu'au niveau 99 et être au maximum de leur puissance, à la manière des super-bonbons dans Pokémon ; il y a également la possibilité de les entraîner dans des dojos mais je n'ai pas ressenti le besoin de le faire). Dans les similitudes avec les RPG, on retrouve également un système de combinaison entre les esprits en fonction des avantages qu'ils donnent pour avoir le plus de chances possibles de remporter le combat (certains protègent contre le sol brûlant ou tout autre aléa lié au décor, d'autres font regagner de la vie petit à petit ou équipent d'un objet, etc...), même si c'est relativement inutile contre les ennemis faciles, et que la stratégie reste limitée car le jeu nous indique à chaque fois les esprits recommandés pour chaque combat. Dernier élément de RPG : le système de type qui ressemble fortement à celui de Pokémon, donnant l'avantage aux esprits d'un certain type contre un autre. Cependant, ils ne sont que trois et l'avantage conféré joue peu comparé à la puissance totale de nos esprits, donc en mode facile et normal, cela a peu d'intérêt.

  • Le gameplay, hyper intuitif et fluide, facile à prendre en main, mais nécessitant beaucoup de pratique pour en maîtriser toutes les arcanes. C'est la grosse qualité propre aux jeux Nintendo : aussi bien pensé pour les noobs et casual gamers que pour les joueurs hardcores. Dans mes souvenirs, on est très proches de ce qui se faisait dans les jeux précédents de la licence, donc je ne vais pas insister dessus. Le nouveau système de vibration proposé par les joy-cons renforce en tout cas l'immersion et le plaisir de jeu. Ejecter les combattants ou réussir une attaque chargée n'aura jamais été aussi jouissif.

  • Un mode Smash (le mode versus en gros, jouable en solo ou à plusieurs) ultra-personnalisable, qui permet de définir les règles à sa guise : le nombre de combattants déjà, mais aussi les modalités de combats : avec des PV (Smash Endurance), avec un temps limité, avec un nombre de vies limité, avec ou sans objets, avec ou sans les esprits du mode Aventure... Les possibilités sont quasi-infinies et il y a la possibilité de sauvegarder ses règles pour pouvoir revenir plus facilement sur ses préférées.

  • La bande originale incroyable, qui remixe les thèmes de tous les jeux représentés et en propose des versions ultra-modernes et très instrumentalisées. Le gros plus est de pouvoir toutes les écouter dans une sorte de jukebox virtuel présent dans les extras et pouvoir par exemple choisir sa musique préférée pour le menu principal. Les morceaux sont extrêmement nombreux, et donc forcément inégaux, certains vous taperont même sur le système mais une fois que vous aurez repéré les meilleurs, vous les écouterez en boucle sur Youtube. Mon top 3 morceaux :
    https://www.youtube.com/watch?v=WrMk0wD30Ck
    https://www.youtube.com/watch?v=Ztb48XVBpXU
    https://www.youtube.com/watch?v=QgNdBAlncDA&t=145s

  • Le jeu adapté pour des parties très courtes et parfait pour le mode nomade : les combats durant parfois moins d'une minute, on peut progresser très vite dans le mode Aventure sans forcément avoir besoin de beaucoup de temps devant soi.

  • La beauté du jeu tout simplement, les graphismes sont vraiment réussis, les couleurs explosent et pètent de partout, le level et le character design sont tout simplement à la hauteur des attentes. La diversité des stages permet vraiment d'apprécier le travail visuel qui a été fait.

Les moins :

  • L'inexistence du scénario pour le mode Aventure : une seule cinématique d'introduction et après plus rien. Ca a beaucoup été reproché, car les jeux de combat actuels tentent de plus en plus de raconter une histoire, mais personnellement ça ne me dérange pas vraiment. Est-ce qu'on se plaint du manque d'un scénario pour Mario Kart ou pour FIFA ?

  • Certains personnages qui font doublon, et certaines licences surreprésentées au détriment d'autres (oui oui Fire Emblem, c'est toi que je vise). Je n'ai pas encore testé tous les personnages, mais il est clair que j'aurais aimé en voir d'autres à la place de certains. Mais bon, on a quand même 70 personnages qui ont tous des techniques de combat différentes, donc difficile de se plaindre, tout le monde est sûr de trouver son bonheur (personnellement, j'ai fait quasiment tout le jeu avec Bowser qui correspond à mon style de combat, j'aime également beaucoup Ganondorf et Mewtwo).

  • Le sentiment de lassitude lors de parties trop longues.

  • Et pour l'instant... c'est à peu près tout !

Bien entendu, je recommanderais ce jeu aux fans de Nintendo et d'au moins quelques licences présentes dans le jeu, et je dirais qu'il faut apprécier un minimum les jeux de combats pour prendre du plaisir sur un Super Smash, bien que ce soit tellement plus qu'un jeu de combat lambda. Mais franchement, avoir la Switch, et passer à côté de ce chef d'oeuvre serait quand même dommage.

Allez, faut que je vous laisse, j'ai un Pacman à battre avec mon Mewtwo sur un stage Animal Crossing avec en fond sonore la musique de Zelda.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1161 fois
13 apprécient

Albiche a ajouté ce jeu à 4 listes Super Smash Bros. Ultimate

Autres actions de Albiche Super Smash Bros. Ultimate