Unlucky Luke.

Avis sur Tales of the Abyss sur PlayStation 2

Avatar ClishClash
Test publié par le
Version PlayStation 2

Cela fait des lustres que j'hésite à écrire une critique sur Tales of The Abyss et alors que je finis une deuxième fois ce jeu, sur 3DS cette fois-ci, je me suis dit qu'il fallait quand même argumenter le pourquoi de la note ultime que je lui ai attribuée.

Sorti sur PS2 fin 2005, le jeu, correct graphiquement pour la console précédemment citée (Bon j'ai dû l'émuler...), n'a pu sortir dans nos vertes contrées qu'en 2011 sur 3DS. Pour de la 3DS, il faut l'admettre, les graphismes ont pris un sale coup de vieux mais qu'importe, l'aspect cell-shadé du soft est loin d'être honteux, que ce soit au niveau de l'environnement ou du character design.

Justement, quand on en vient aux personnages, il faut reconnaître que le jeu nous propose une galerie de personnages qui frôle la perfection. Si l'émotion devait parler, je ferais en boucle les louanges de Luke et consort et inlassablement j'irais conter Ô combien chaque personnage a su me toucher à sa manière.

Côté bande son on en reste à du classique si on considère les autres Tales of, avec néanmoins quelques morceaux plus forts en émotions lors des moments clés. Les voix anglaises ne m'ont pas dérangé pour une fois mise à part celle de Mieu lorsque le temps vient de faire une bonne utilisation de l'anneau du sorcier qu'il porte autour de la taille.

Les combats sont dynamiques, comme toujours, les développeurs s'étant permis de perfectionner celui de Tales of Symphonia, ajoutant diverses nouveautés comme le free run, les cercles élémentaux et les Artes Mystiques.

En plus de ses personnages idylliques, le jeu met en avant une histoire de grande envergure, le scénario, criblé de rebondissements, nous tient en haleine dans ce monde dystopique régi par le "Score"(une sorte de prophétie dictant le destin de chacun ) 50h durant et de quelle façon ! Les thèmes abordés sont nombreux, certains ayant un air de déjà vu pour les fins connaisseurs de J-RPG et d'autres plus surprenants.

Les twists sont amenés de manière judicieuse et nous surprennent quasiment à chaque fois, si ce n'est à chaque tentative. Les épreuves que traversent Luke et cie sont éprouvantes et on ne ressort pas indemne d'une telle aventure. J'ai vécu ces moments plus impliqué que jamais, j'ai rarement aimé un personnage comme j'ai aimé Luke Fon Fabre. Sa relation avec le monde, ses découvertes, ses peurs m'ont bouleversé. L'histoire est un savant mélange entre ce à quoi ressemble une aventure plus humaine que jamais et des enjeux, qui menés par une idéologie propre à chacun des personnages, débouchent sur le questionnement même du libre-arbitre. Qui a raison au final ? Qui a tort ? Nul ne le sait. Nul ne le saura jamais. On se rend finalement compte que les idéaux de chacun, même s'ils convergent, ne suivent pas toujours le même chemin, c'est une source de conflit que l'histoire de l'Humanité ne connaît que trop bien.

En bref, Tales of the Abyss surprend les sens du joueur avec maestria dans un maelström d'émotions sur lesquels il est difficile de mettre des mots.Il demeure un grand jeu. Une grande aventure.Tout simplement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1013 fois
11 apprécient

ClishClash a ajouté ce jeu à 17 listes Tales of the Abyss

Autres actions de ClishClash Tales of the Abyss