Trompe la mort.

Avis sur The Binding of Isaac : Rebirth sur PC

Avatar Malakian
Test publié par le
Version PC

Avant toute chose, cette critique s'adressera exclusivement aux possesseurs du jeu original. Pour les nouveaux, matez donc ma critique du jeu de base et de son extension : http://www.senscritique.com/jeuvideo/The_Binding_of_Isaac/critique/23245092

Binding of Isaac Rebirth est, selon les développeurs, un « demake » du jeu original. On peut cependant le considérer comme une suite avec des graphismes pixelisés, un contenu plus que généreux et bien plus encore ! Approchant les 100 heures de jeu, je pense pouvoir faire une critique honnête du titre.

Concernant d'abord l'univers graphique du jeu, on aurait pu protester contre le rendu pixelisé façon console 32bits. Cependant, ces nouveaux graphismes n'altèrent en rien l'ambiance glauque et crade du jeu original. De toute façon, pour ceux qui sont écœurés à la vue de pixels, il leur suffit d'activer le filtre de lissage des textures dans les options. Ce qui leur permet de retrouver des graphismes similaires au jeu de base.

De plus, les devs s'en sont donné à cœur joie pour nous fournir des donjons riches en détails et des monstres encore plus crades que les précédents. Ainsi, on retrouve bien évidemment les mêmes zones : basement, cave, depth, womb et ceux de l'extension Wrath of the Lamb. Cependant, on sent une volonté de diversifier un peu plus chaque zone. Même si chacune d'elles possède un thème spécifique, il existe des variations visuelles entre les salles. On éprouve donc moins le sentiment de répétitivité qui pouvait se dégager dans le jeu de base. D'ailleurs Edmund et son équipe ont eu l'excellente idée de faire varier la taille des salles. On trouve des salles gigantesques, d'autres qui sont horizontales ou verticales. Je peux vous dire que cela peut changer beaucoup de choses et ça s'avère particulièrement ardue quand la salle ressemble à un labyrinthe géant … surtout quand on est poursuivi par des fous furieux qui nous balancent des os à la vitesse de l'éclair.

Le seul regret que je pourrais émettre concerne la visibilité globale dans ces salles. On retrouve un défaut bien connu de certains jeux oldschool : les ennemis hors de l'écran qui nous tire dessus. Cela peut rapidement devenir frustrant. Combiné ça à une interface en plein écran (donc plus de barre noire pour montrer la vie et la carte) calibrée pour un écran 16:9. Pour les autres dimensions d'écran (en particulier les écrans 16:10), la carte mange le coté en haut à droite et vous cache donc un potentiel obstacle ou ennemi dans le coin supérieur droit.

En outre concernant la jouabilité du titre, PUTAIN, qu'est-ce que c'est fluide ! Exit le moteur flash dégueulasse qui ramait inévitablement à cause de son instabilité ainsi que ses crashs intempestifs. Place à un jeu stable et à la framerate constante. Par contre, la maniabilité du titre souffre d'un gros défaut : l'absence du combo clavier+souris. Pourquoi ? Pourquoi avoir retiré la souris des périphériques de contrôle, sérieusement les mecs ? Par conséquent, certains objets sont maintenant beaucoup moins faciles à contrôler sans la souris (la larme téléguidée, brimstone, etc). D'ailleurs, aucun correctif à ce jour ne permet de jouer avec la souris.

D'autre part, le principal attrait de Rebirth c'est évidemment son contenu supplémentaire. Deux fois plus d'objets encore plus wtfesques, tordus et stupides qu'avant ! Ce qui permet de faire des combinaisons monstrueuses, de complètement changer le gameplay du jeu voire de tout simplement casser le jeu en défonçant les boss en un ou deux coups grâce à une combinaison d'objets dévastateurs. En revanche, il existe toute une série d'objets useless qui vous en feront baver ! Sachez en tout cas que l'objet super docteur fétus n'est plus l'objet le plus cheaté du jeu, loin de là. Il y a tellement … pire.

Néanmoins le contenu est loin de s'arrêter là, au programme :

-La possibilité de sauvegarder votre progression et de reprendre plus tard. Oui, mine de rien c'est vraiment un ajout majeur.

-L'ajout du mode coop. Je n'ai malheureusement pas pu le tester, faute d'avoir un pote qui a un skill pas trop minable (ou qui tout simplement aime souffrir sur des rogue like).

-De nouveaux boss, parfois faciles, souvent difficiles.

-De nouveaux monstres bien vicelards qui demanderont réflexes et attention pour éviter leurs attaques : beaucoup plus de type d'araignées (un cauchemar), d'autres … trucs qui ne ressemblent à rien, mais vous explose la tronche dès un moment d'inattention de votre part.

-De nouveaux pièges, dont les insupportables piques mouvants.

-De nouvelles salles, rochers secrets, etc.

-De nouveaux challenges, beaucoup plus durs que ceux de Wrath of the Lamb et qui ne s'arrêtent pas forcément à Mom. Un conseil : gardez votre calme la première fois que vous testerez le challenge où vous ne pouvez pas tirer. Cela ne vous aidera pas à gagner, mais au moins vous conservez votre clavier et votre écran.

-De nouvelles fins et zones du donjon. Trop peu nombreuses hélas. Je salue tout de même le fait d'avoir mis enfin une vraie fin pour sheol, comme pour la cathédrale qui permettait d'accéder au coffre, sheol possédera lui aussi son niveau supérieur. Les devs ont eu aussi l'intelligence de faire droper mom de deux objets : l'un permettant d'accéder à la cathédrale, l'autre à sheol. Ce n'est donc plus un vieux trincket de merde permettant d'obtenir une place à la cathédrale. Pour finir, sachez qu'il existe un boss ultime, je n'en dis pas plus ;-)

-De nouveaux personnages et un équilibrage à la truelle (pour ne pas dire au marteau piqueur) de certains personnages déjà présents dans le jeu de base. Déjà, dites adieu à Cains qui est devenu inutile. Son luck foot est devenu un ridicule bonus de chance et n'assure plus l'obtention de pilules forcément bénéfiques. Par contre, Samson, le mec inutile de Wrath of the Lamb revient plus déterminé que jamais, avec des dommages qui augmentent à chaque fois qu'il se fait toucher. À contrario Eve reste toujours un personnage aussi nul. Mais c'est surtout l'apparition d'Azazel qui va modifier complètement votre approche du jeu : vous êtes sûr de gagner. En fait, si vous êtes un gros nul, un caca, un lâche, vous allez prendre ce perso. Et si vous êtes un guerrier ? Judas, la valeur sûre (garantie sans traîtrise).

-Le choix de difficulté normale (tapette) et difficile (guerrier). Alors, pour être tout à fait clair : non, ne jouez pas en facile ça donne le cancer. Jouez directement en difficile pour apprécier tout le potentiel du titre et … et … ben pour vous faire violemment défoncer le cul lors des premières runs. Il vous faudra un petit temps d'adaptation pour appréhender les nouveautés du jeu. Mais ne vous inquiétez pas : oui vous avez 150 heures de jeu sur le jeu de base, mais ce n'est pas grave si vous vous effondrez lamentablement sur Rebirth.

Parce que Rebirth est dur, vraiment. Peut être même trop injuste parfois. Rappelez-vous de la malédiction (curse) de Wrath of the Lamb qui faisait disparaître la carte. Et bien maintenant, il y a d'autres malédictions ! Celle qui cache votre barre de vie, celle qui cache l'apparence des objets (celle-là est particulièrement abusive), celle qui vous fait pop parfois à un endroit aléatoire sur la carte, etc.

Bref, bien plus qu'un remake, Rebirth offre un second souffle au jeu en proposant un contenu vraiment très consistant. Comptez environ 115-130 heures pour le finir à 100%

En conclusion : ben vous attendez quoi pour l'acheter bande de demeurés ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 645 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Malakian a ajouté ce jeu à 6 listes The Binding of Isaac : Rebirth

Autres actions de Malakian The Binding of Isaac : Rebirth