La croisade des ratés

Avis sur The Cursed Crusade sur Xbox 360

Avatar Vanguard
Test publié par le
Version Xbox 360

La quatrième croisade (qui jamais n'atteignit le Terre sainte), des Templiers bien virils, une énigmatique malédiction ancestrale... Ca y est, vous y êtes ?

De l'action-aventure à la troisième personne, de passionnants combats à l'arme blanche, du jeu en co-op', des skills et des combos à upgrader... Ca y est, vous avez envie ?

Ben, remballez, y'a rien à voir : The Cursed Crusade, malgré son potentiel, malgré son capital sympathie, se classe sans la moindre hésitation dans la peu glorieuse catégorie des ratages affligeants.

En général, pour faire un bon jeu vidéo, il faut au minimum un gameplay valable : avec leur concept de hack'n'slash / beat'em up saupoudré de points d'expérience, les développeurs de chez Kylotonn (des Parisiens !) ne prenaient guère de risque... Hélas, à leur flagrant manque d'ambition (tiens, on peut acheter le combo "X, X, X, Y", qui débloque ensuite le "X, X, X, X, Y", du jamais vu) s'ajoute le tragique naufrage de l'exécution. Quand les coups d'épées s'avèrent lents et mollassons, totalement dépourvus de la moindre sensation de puissance, que tirer à l'arc n'offre qu'un ridicule petit bruitage en guise de feedback (pas le moindre recul, pas la moindre vibration) et que toutes les autres actions sont résolues par des Q.T.E. neurasthéniques (défoncer la barbacane d'un château fort se fait en pressant trois fois le bouton X en trente secondes), il devient très vite évident que l'on ne jouera pas à Cursed Crusade pour son gameplay... argh.

Reste qu'une bonne histoire, bien racontée, peut à l'occasion constituer une motivation suffisante pour passer quelques heures agréables en compagnie d'un jeu vidéo. Hélas, malgré leurs noms qui claquent (Baudouin de Flandre et Boniface de Montferrat en tête), les personnages sont de véritables stéréotypes ambulants : le héros tourmenté mais courageux, le sidekick à l'accent espagnol qui tente régulièrement de détendre l'atmosphère, le père disparu auréolé de mystère, le méchant très méchant mais un peu stupide quand même... (ne parlons pas des doublages anglais, très peu convaincants).

Comprendre la logique de la narration est également une véritable gageure : les apprentis-metteurs en scène de chez Kilotonn n'hésitent pas à passer (sans la moindre transition, sans la moindre explication, sans le moindre effet visuel) d'une scène de combat à l'épée fort banale à une cutscene au cours de laquelle le personnage principal se transforme en démon et cause tranquillement avec la Mort (au design atrocement repompé sur du Joe Madureira) sur fond de cathédrale en flammes... pour revenir tranquillement à la scène de la rencontre entre les deux principaux protagonistes, durant un siège de château fort aux enjeux obscurs. C'est à ce moment-là que l'on comprend que l'on ne jouera pas non plus à Cursed Crusade pour son histoire... re-argh.

Que reste-t-il alors au joueur affamé ? Des graphismes affreux, une caméra placée la moitié du temps en dépit du bon sens (les passages où elle est fixe sont particulièrement injouables)... et c'est à peu près tout ! Le mode co-op' aurait pu sauver le titre si le pad n'avait pas la fâcheuse tendance à tomber des mains du (des) joueur(s) au bout de quelques dizaines de minutes (estimation optimiste). Toujours sur le thème des croisades, The First Templar (développé par Haemimont Games), sans se montrer transcendant, disposait au moins d'un gameplay correct !

- -

Les développeurs ont-ils seulement pris la peine de tester leur production ? A l'évidence, ils ont bossé sur leur projet, on sent une certaine volonté de bien faire, le contenu est au rendez-vous... mais les mecs qui ont décidé de sortir le jeu dans cet état n'ont franchement pas dû toucher à la manette. Ah, une rapide recherche sur Wikipedia m'apprend que les ouineurs de chez Kylotonn sont également les auteurs de quelques médiocres FPS (la série des Bet On Soldier), mais surtout des deux My Body Coach (!) et du grandiose (à n'en point douter) Obut Pétanque. Tout s'explique !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 771 fois
6 apprécient

Vanguard a ajouté ce jeu vidéo à 1 liste The Cursed Crusade

  • Jeux vidéo
    Cover Gaming 2011

    Gaming 2011

    Tous les jeux sortis en 2011 que j'ai testés (hors édition "Game of the Year", version HD, portage... Les véritables extensions...

Autres actions de Vanguard The Cursed Crusade