Ne perdons pas le Nord

Avis sur The Elder Scrolls V: Skyrim sur PC

Avatar Akhos
Test publié par le
Version PC

Skyrim, par où commencer ? Je ne pense pas apprendre à grand monde qu'il s'agit du cinquième volet d'une saga de médiéval-fantastique européen, parmi lesquels on compte les bien connus Morrowind et Oblivion.

Ce cinquième opus, je ne voulais pas en entendre parler. Tout le monde bavait dessus, et ça m'agaçait, d'une part. Par ailleurs, le PIRE défaut d'Oblivion n'était pas corrigé : on peut toujours lancer ses sorts en courant à reculons, devenant pratiquement intouchable pour peu qu'aucun obstacle ne vienne stopper notre course.

Malgré tout, une promotion surprise de Steam pour noël (l'ennemi numéro 1 de mon porte-monnaie) a eu raison de mes réserves.

Premier constat : le jeu n'est pas très lourd, il faut compter moins de 5Go pour son installation, et il faut bien reconnaître que c'est plaisant (surtout après un Batman Arkham City à plus de 11 Go... mon disque dur respire). En revanche, le jeu est relativement gourmand en ressource, bien que très fluide, un pc moyen n'a hélas pas la capacité d'offrir un grand champ de vision (ce qui pose quelques problèmes lors d'affrontement à distance), mais c'est du détail.

Oblivion était beau, il m'arrivait de passer du temps à ne rien faire, juste à admirer les décors. Les personnages avaient un teint de beau brillant, qui était un peu dérangeant. Skyrim est TRÈS beau. Les animations, les modèles, les décors, le sens du détail, c'est bien supérieur à ce qu'offrait son prédécesseur. Je ne suis pas du genre à me laisser leurrer par des graphismes de qualité, mais il faut reconnaître que le travail fourni est admirable.
La création de personnage est bien plus aisée que dans Oblivion, on a le choix entre un certain nombre de critères prédéfinis, qu'on ajuste ensuite de façon plus analogique. C'est moins prise de tête que de TOUT faire en analogique, sauf les cheveux et la couleur des yeux.
Tant qu'on est à l'univers, les personnages qu'on rencontre sont tous différents (même les gardes, il me semble, ça demande vérification), et les doublages (originaux) sont de qualité.

Le système de level-up a été revu, et si je regrette la disparition des caractéristiques, ainsi que de certaines compétences, je ne trouve pas grand chose de négatif dans ce changement. Chaque progression dans n'importe quelle compétence donne une certaine somme d'expérience, une fois un quota atteint, on peut augmenter sa mana, sa vie ou son endurance de dix points, et bénéficier d'un point de perk à mettre dans la compétence que l'on veut. Ce perk peut nous rendre plus difficile à repérer si on est furtif, augmenter la cadence de frappe du combat à deux armes, nous faire mieux résister aux coups ou mieux réussir nos enchantements. Il faut atteindre un certain seuil dans la compétence pour débloquer certains perks, et avoir pris les perks antérieurs, dans l'arborescence.

Alors, me direz-vous, pourquoi un simple petit 7/10 alors que je ne fais que mettre en avant des points positifs du jeu ?
Pour plusieurs raisons. Si certains points noirs du jeu précédent ont été gommés, d'autres demeurent. J'ai déjà parlé du lançage de sort à reculons, on peut aussi évoquer la répétitivité des quêtes (peu d'entre elles sont vraiment novatrices ou intéressantes, et il y a un sérieux problème de dosage de la difficulté la moitié du temps), ou la lassitude qui nous gagne passées une vingtaine d'heures de jeu : cette impression que tout se ressemble, qu'on a fini de découvrir l'univers, qu'on a déjà tout vu. Tuer un dragon ? C'est sans intérêt une fois niveau 15-20, ça devient routinier, ordinaire.

Certaines quêtes buggent, et sont infinissables. Certains ont pu passer au travers de ces bugs, mais ça n'a pas été mon cas. Des défauts non corrigés et des bugs (d'animation, de quêtes...)... Tout ça me laisse penser que le jeu n'est en réalité pas abouti.

Tenez, une dernière chose pour la route : si j'ai eu l'agréable surprise de trouver la campagne principale intéressante (pour la première fois depuis les The Elder Scroll!), elle est clairement faite pour un personnage combattant. Les mages peuvent tirer leur épingle du jeu avec un peu plus de mal, mais les personnages furtifs vont, pardonnez-moi l'expression, en chier fortement. Amis voleurs, ne faites pas un pas dans la quête principale du jeu avant d'avoir atteint un certain niveau.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 516 fois
Aucun vote pour le moment

Akhos a ajouté ce jeu à 1 liste The Elder Scrolls V: Skyrim

Autres actions de Akhos The Elder Scrolls V: Skyrim