👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Vois-tu, lecteur, je suis un aventurier. Un vrai, un pur et dur. Je me passe de manettes et de claviers pour arpenter le Monde, visiter des vestiges de civilisations, me sortir de situations épineuses, rendre des services à des inconnus de passage. C'est ma vie de baroudeur, d'autostoppeur, c'est ma vraie vie.

Comme tout aventurier qui se respecte, j'ai besoin de quêtes quitte à m'en détourner des centaines de fois avant de parvenir à mon but ou à un autre qui en découle. En ce mois de janvier 2012, mon objectif était d'atteindre la Laponie en stop, où j'attendais du -25°C, où il fait actuellement -45°C, dans le but d'observer des aurores boréales. Ce phénomène ayant lieu exclusivement lors de nuits froides, la saison hivernale est la période qui convient le mieux.

Sur ma route, j'ai dû dormir dans des cabanes, me réfugier dans un igloo, marcher longtemps sur des routes désertes, bref, de la vie avec des vrais morceaux d'épique dedans. Comme dans toutes les aventures, j'ai eu droit à quelques révélations mystiques avec ce cartomancien finlandais qui m'expliquait que j'étais un lion infiltré dans le troupeau de moutons (véridique, d'ailleurs, je jure sur la tête de mon bonheur personnel que tout ce qui est écrit dans ce message est vrai), j'ai appris que des éléments célestes influençaient mon destin - avec cette éruption solaire qui devait accroître les chances de voir l'objet de mes désirs - et je suis arrivé en territoire hostile où le danger était bien plus élevé que ce que je craignais - avec la température extrêmement froide et le fait de ne pas savoir où dormir.

Finalement, j'ai trouvé refuge chez des gens chouettes qui ont d'excellents ordinateurs et Skyrim installé dessus. Alors, attendant que les lumières du ciel s'éveillent, j'ai commencé à jouer. Et je lui en ai voulu. Alors que je ne faisais pas attention, que je m'apprêtais à vaincre un dragon sur je ne sais plus quelle montagne minière, elles étaient là, les aurores boréales, celles pour lesquelles il m'a fallu trois semaines à traverser Paris-Jokkmokk. Le jeu me narguait, me brandissait un lot de consolation scandaleux comme pour me dire "Fais-toi une raison. En plus, nos aurores sont sûrement plus belles qu'en réalité."

Je resterai le temps qu'il faudra en Laponie pour en voir, Skyrim, mais si ça n'arrive pas, je te considèrerai comme ma Némésis.
Akami
5
Écrit par

il y a 10 ans

6 j'aime

1 commentaire

The Elder Scrolls V: Skyrim
Resh
4

Ou le triomphe commercial de la quantité sur la qualité

Après un Morrowind qui ne m'avais pas marqué plus que ca, un Oblivion qui m'avait fortement décu, et un Fallout 3 qui relevait de la haute trahison, Bethesda et moi, c'est une longue histoire de...

Lire la critique

il y a 10 ans

168 j'aime

152

The Elder Scrolls V: Skyrim
Flagadoss
9

Killin' an' Skinnin' Dragons for a Livin'

Vendredi soir en province. Pas grand chose à faire. Mon colocataire vient de passer sa nuit sur le nouveau Elder Scroll vu qu'il l'a acheté à minuit la veille. Je regarde un peu. Ca a l'air...

Lire la critique

il y a 10 ans

104 j'aime

41

The Elder Scrolls V: Skyrim
yavin
4

Vieux jeu

Skyrim, on ne va pas se mentir, je t'ai défendu avant ta sortie, j'ai voulu croire en toi, au renouveau de la traditionnelle écriture insipide de tes auteurs et j'ai même espéré passer de longues...

Lire la critique

il y a 10 ans

82 j'aime

13

This is England
Akami
5

Critique de This is England par Akami

Amertume. Pas seulement celle du film, de ce mouvement qui dévie pour sombrer dans le nationalisme, pas seulement l'amertume de cette atmosphère glauque de l'Angleterre sous Thatcher. L'amertume...

Lire la critique

il y a 11 ans

16 j'aime

3

Life is Strange
Akami
5

L'ennui nous appartient

D'abord, il m'a fallu un quart d'heure pour me résoudre à bafouer mes principes et prendre cette satanée selfie. J'ai attendu quinze minutes pour une échappatoire, la sonnerie de fin de classe ou une...

Lire la critique

il y a 7 ans

12 j'aime

5

Il était temps
Akami
3

About immorality

Quand défilait le générique final, j'avais encore ce sentiment positif, petit sourire un peu vague d'une histoire un peu jolie. Puis j'ai froncé les sourcils. Que, génétiquement, seuls les hommes de...

Lire la critique

il y a 8 ans

12 j'aime

1