Sympa le nouveau Breath of Fi... Elder Scrolls pardon.

Avis sur The Elder Scrolls V: Skyrim sur PlayStation 3

Avatar Raoh
Test publié par le
Version PlayStation 3

Elder Scrolls ou plus largement les jeux Bethesda et moi, ça n'a jamais été une grande histoire d'amour.
Morrowind était pas mal mais beaucoup trop mou et ennuyeux sur pas mal de niveaux, Oblivion je n'ai tenu que quelques heures avant de lâcher le clavier.

Ensuite j'ai pu lire partout que Skyrim était un jeu monstrueux, et je reconnais que le trailer inaugurait du très bon ; cette direction artistique nordique, cette pénombre de chaque instant, et ces combats épiques qui paraissaient enfin mieux foutus.
J'ai finalement été tenté par la version PS3 (faute d'avoir un PC vieux de 5 ans), et je suis agréablement surpris je dois dire.

J'avais rarement vu un univers aussi soigné avec un tel level design, une immensité dark fantasy immersive aussi puissante dans un jeu (si on met à part les Demon's Souls/Dark Souls dans un registre différent).
Dès le début on est pris dans l'aventure sans pouvoir décrocher grâce à un rythme réussi, relativement absent dans les jeux précédents.
C'est magnifique, le soucis du détail est mis en valeur par une DA de qualité piochant directement dans l'univers/la mythologie scandinave avec des conditions climatiques glaciales typiques de ces régions du Nord.
Les combats sont en effet bien plus dynamiques qu'avant, on peut courir et alterner styles de combats avec brio (les "cris", les magies, les armes de poings diverses, les boucliers, les arcs, la notion d'infiltration...), on prend enfin plaisir à se bastonner.
Skyrim est un jeu clairement orienté action et c'est ce dont la série avait le plus besoin de mon point de vue.
Niveau contenu c'est considérable, je ne pourrais pas détailler car je n'ai pas tout fait, mais entre les guildes à rejoindre, les quêtes diverses et variées, les nombreux donjons à explorer et la liberté d'action partout où l'on passe, on ne peut que s'incliner devant le travail effectué par Bethesda.
Et ce n'est jamais chiant, dans tout ce que j'ai fait, je ne me suis jamais fait chier une seule seconde, chose que je reprochais à Morrowind/Oblivion : la lenteur, les errances, des points qui ont tendance à m'emmerder.
Là les déplacements sont rapides (enfin une touche pour courir ! (bis)), les déplacements entre les villes peuvent être faits directement sur la carte, les développeurs ont tout fait pour qu'on ne lâche pas prise, et je dois avouer que c'est réussi.

Mais tout de même, il faut se calmer un peu car le soft trimballe un nombre de défauts hallucinant :

- L'histoire principale est digne de Breath of Fire (sans déconner c'est quasi le même scénar bidon, vous pouvez allez voir sur Wikipédia).
Skyrim est un remake d'un RPG japonais de Capcom de 93. J'exagère un peu mais c'est presque ça.

- Quand on a bouclé l'histoire, on a l'impression qu'il ne s'est jamais rien passé dans le monde, les rois qu'on a aidé et la plupart des autres personnages importants de l'histoire nous ignorent, un retour à la case départ en gros, c'est n'importe quoi.

- Aucune localisation des dégâts.
Je tire une flèche sur la tête d'un ennemi, elle reste plantée dedans et ce dernier continue de me foncer dessus sans dégâts supplémentaires : je lui aurais tiré dans le cul ça aurait été pareil.
C'est totalement débile car la dimension tactique aurait pris de l'ampleur, surtout que les casques et autres armures sont bien évidemment présentes.

- Les animations sont pitoyables, les personnages ont tous la même personnalité/le même charisme et ils se ressemblent presque tous physiquement sans compter les dialogues psychorigides sans variantes particulières.
Donc comme disait justement Resh dans sa critique, dans les jeux Bethesda, les émotions sont interdites.
(j'ai explosé de rire quand je me suis marié dans le jeu, ah le sens du romanesque chez Bethesda ! J'en reste encore tout chamboulé)

- Les combats au corps à corps sont parfois trop bourrins/imprécis avec l'impression de taper dans le vide.
Dans Demon's Souls par exemple, on a vraiment l'impression de se battre, les armes ricochent, on ressent la puissance des coups. Dans Skyrim pas vraiment, même si globalement les affrontements restent accrocheurs.

- Les dragons sont ultra épiques mais alors ces combats genre j'te chatouille les ailes avec ma hache, c'est tellement naze et bourrin à voir, et le combat de fin je n'en parle même pas, c'est pitoyable.
Pourquoi ne pas avoir implanté des armes particulières pour battre ces dragons ou des stratégies à entreprendre avec nos alliés ?
Dommage car le fait que ces créatures attaquent aléatoirement les villes = tension, immersion totale.

- La DA dark fantasy/nordique est soignée, mais les villages se ressemblent tous. Des copiés/collés de maisons, aucune ville ne possède une âme particulière si ce n'est la même.

- Il n'y a aucun choix, aucune orientation (bon/mauvais), aucune influence sur le scénar.
Skyrim n'est définitivement pas un RPG mais plutôt un jeu d'aventure/action/exploration.
Et malgré la liberté d'action que propose le titre, le joueur ne pourra exercer strictement aucune influence sur le monde qui l'entoure.

- Les menus soient disant "consoles" sont ratés et pourtant j'y joue sur PS3, mais non ça reste de la merde, c'est mal branlé. Surtout qu'on doit régulièrement switcher entre armes/magies et il faut obligatoirement passer par le menu... Pourquoi ne pas avoir implanté cette fonction directement dans le jeu via la croix directionnelle ? (elle est inutilisée)

Enfin malgré tout cela, Skyrim reste un jeu terriblement accrocheur globalement et j'ai pris un pied énorme à le faire (une partie du moins). Mais je suis déçu tout de même, ils auraient TELLEMENT pu faire mieux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 952 fois
16 apprécient · 1 n'apprécie pas

Raoh a ajouté ce jeu à 2 listes The Elder Scrolls V: Skyrim

Autres actions de Raoh The Elder Scrolls V: Skyrim