Skaï rime avec jeu fini au pipi

Avis sur The Elder Scrolls V: Skyrim sur PlayStation 3

Avatar villou
Test publié par le
Version PlayStation 3

Attention, je parle bien ici de la version PS3, je ne connais pas les autres versions. Et pour répondre par avance aux Kikoolol qui me dirait : "MDR falé jouaient à la verçion PC, megalol". Je n'aurais qu'une réponse :
PC = petit écran, hauts parleurs merdiques, siège pourri.
PS3 = écran géant, son dolby, canapé plein de coussins tout doux.

Maintenant que les explications de choix sont faites, va falloir expliquer ce 5/10, ce "tout juste moyen" et expliquer aussi comment le 4/10 m'a démangé un moment.

Un seul mot : FRUSTRATION !

Mais commençons par le commencement.
Le jeu démarre, l'ambiance s'installe et... joie, bonheur, exaltation, enthousiasme, bluff, coup de maître, magnifique.
Bref, j'étais emballé, persuadé de tenir enfin le jeu ultime tant attendu, le messie vidéo-ludique par excellence !
D'autant que ma PS3 commençait à sérieusement prendre la poussière et ce genre d'ambiance, ça me fait vibrer, et puis...

Et puis ça a planté.

On éteint la console, on recommence, pas trop grave. Je me perds dans l'immensité de l'univers, je discute avec Chépaki à la scierie de Mi-lune (ouais je me suis planté de chemin).

Et puis ça replante.
Et ça m'agace.
On relance...

C'est beau, donc, mais putain, j'en ai marre de relancer ma bécane toute les 10 minutes. Et j'arrive à Rorik Bourg (ouais, je suis carrément paumé là). Je vois du monde, des PNJ, je vais pouvoir attaquer les quêtes annexes !!!

Je m'approche et...

Ca rame, ça lag, ça bug, plus rien ne réponds, ça se fige, c'est infernal !!!

70 euros ! Ta mère bethesda !!! Ton jeu, il est fini au pipi !

Alors, je vais pas parler que de ça, d'autant que des patchs sont venus modifier les problèmes (3 mois après la sortie!), mais quand même, ils ont sortis un jeu complètement buggé, il ne faut pas l'oublier !!!

Alors, après cette première frustration, je vais m'étendre sur les autres.
Même si le jeu à de nombreuses qualités, niveau graphique, scénaristique, au niveau de la quantité des quêtes annexes, de la beauté du monde, des PNJ etc...

Mais finalement, où sont les enjeux?
Où sont les choix qui changent tout?
Où sont les grandes décisions, les influences de nos actes sur le déroulement du jeu et les attitudes des PNJ?
Pourquoi tous les gardes ont dû arrêter l'aventure après s'être pris une flèche dans le genou?
Quand j'arrive dans une ville avec la tenue de la confrérie noire, pourquoi m'explique t'on, qu'il est dangereux de se promener dans les égouts car il y a beaucoup de bandits?

Je suis un assassin bordel, c'est marqué sur ma tronche !!! Je vais pas me laisser impressionner par du menu fretin !

En 1999 avec The Nomad Soul, nos tenues avaient une influence sur les PNJ, pourquoi c'est plus possible plus de 10 ans après? Même dans Zelda Ocarina Of Time, en mettant un masque, les PNJ changeaient de dialogues.

Donc, au bout d'un moment, une fois la découverte et la stupéfaction de ce monde fascinant digéré, les quêtes s'enchaînent, sans véritable but, sans véritable impact ni profondeur. On fait ce qu'on nous dit de faire et si on le fait pas, ou si on le fait mal, cela n'a pas d'importance.

Il y a un vrai sentiment d'inachevé derrière tout cela et j'ai très nettement le sentiment qu'on s'est foutu de nous.

Je n'ai pas retrouvé ce qui m'avait tant emporté dans Morrowind. Et va falloir que je me jette dans Oblivion histoire de voir...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1258 fois
14 apprécient · 8 n'apprécient pas

villou a ajouté ce jeu à 8 listes The Elder Scrolls V: Skyrim

Autres actions de villou The Elder Scrolls V: Skyrim