Avis sur

The Elder Scrolls V: Skyrim sur PC par Reynio

Avatar Reynio
Test publié par le
Version PC

Skyrim... C'est pour moi la preuve finale que Bethesda n'apprend pas. Suis-je trop dur ? Sans doute. Est-ce éxagéré ? Pas autant qu'on l'imaginerait.

Déjà, voyons les choses en face : Bethesda supprime des choses ; les compétences, les caractéristiques sont plus réduites que dans Oblivion, dommage je pense. Et puis, impossible de créer ses propres sorts, ça, ça me met en rage. Les quêtes sont encore plus courte que dans Oblivion. Certaines sont sympas, d'autres nettement moins.

La plupart du temps, on visite les même ruines dwemers ou crypte anciennes, les "énigmes" variant vaguement de temps en temps. Les quêtes ne sont même pas vraiment bien écrite ; je crois d'ailleurs que la quête de la guilde des mages atteint l'apothéose tant elle manque d'étape (on se trouve propulsé archimage à la vitesse d'un météore).
Je crois que les quêtes les plus sympas étaient celles de la Confrérie Noire ; bien écrites, variées, il fallait prendre son temps et remplir les objectifs bonus... C'était marrant !
La quête Sombrages/Empire n'est pas extraordinaire, mais bon, on nous offre l'illusion du choix, on va pas cracher dessus.
Et la quête principale... se termine sur un final d'une médiocrité affligeante, c'est dommage. Surtout que ça laissait présager beaucoup plus !

Mais ce que je reproche le plus à Skyrim, c'est l'interdiction pour le joueur de jouer comme il veut... En effet, les ennemis sont calculés en fonction de notre niveau, et l'on passe des niveaux en gagnant des points de compétences. Alors, si l'on joue guerrier, on s'en sort. Mage aussi, même si c'est parfois plus chaud (compte tenu du nombre ridicule de sort à notre disposition). Assassin est sans conteste l'option la plus puissante.
Mais... Il y a le marchandage et l'artisanat. J'ai voulu jouer un artisan ; je chassais des cerfs, fabriquais des armures, les revendais. Assez vite, alors que mon personnage était un artisant de talent (niv 20, mais doué que en artisanat et marchandage), je me suis retrouvé à affronter des trolls, la bonne blague. Je déteste lorsqu'on me donne plusieurs manières de jouer mais qu'une seule fonctionne.

Reste un point que j'ai failli oublié... Les bugs. Oui, ça arrive dans n'importe quel jeu qu'il y ait un bug qui nous fasse traverser le décor, ou alors qu'un objet disparaisse de notre inventaire, etc... Mais d'habitude, ça nous arrive une fois, 3 ou 4 si on est malchanceux. Mais dans Skyrim, les bugs sont si nombreux que je viens à me demander s'il ne s'agit pas en fait de fonctionnalités. Si si ! Les bugs qui nous empêchent de parler aux marchands, les bugs qui bloquent des objets dans nos inventaires, et même les bugs qui empêchent de finir les quêtes. C'est sûr, ça corse la difficulté, et ça nous apprend à bidouiller convenablement dans la console...
Il n'empêche, voir autant de bugs réunis en une seul jeu, ça doit faire exploser les statistiques !

Alors voilà, Skyrim, c'est rigolo 5 minutes, comme Oblivion, mais... pourquoi Bethesda n'apprend pas ? Pourquoi toutes les ruines se ressemblent, pourquoi mes actions n'ont aucune conséquences réelles sur l'histoire ? J'ai l'impression que les graphismes ont évolué, et que le reste est identique ; on essaie de me faire croire que je suis libre, dans un environnement ouvert, mais en fait... je suis prisonnier d'une manière de jouer et d'une histoire linéaire.

Et j'attends plus d'un jeu qui se réclame comme étant un RPG.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3483 fois
30 apprécient · 6 n'apprécient pas

Autres actions de Reynio The Elder Scrolls V: Skyrim