Avis sur

The Elder Scrolls V: Skyrim sur PC par Aerik

Avatar Aerik
Test publié par le
Version PC

Après 50h de jeu, il est temps de faire un bilan, un bilan difficile.
Les 20 premières heures ont été fantastiques, la découverte de cette nouvelle région, des différentes villes, de la situation politique. Un véritable bonheur, où l'on ne sait plus où donner de la tête tellement il y a de choses à explorer.
Les 20 suivants furent bien, les mécaniques du jeu sont huilées, on a déjà terminé un paquet de quêtes, on acquiert un équipement correct, et on commence à être un véritable héros.
Les 10 dernières ont été décevantes, et pourtant j'avais gardé le meilleur pour la fin (Confrérie Noire/Guilde des voleurs), les limites du jeu sont désormais flagrantes et l'ennui pointe.

Il y aurait énormément de choses à dire sur Skyrim, tant de bonnes que de mauvaises.
En parlant des bonnes : l'exploration est fabuleuse, le contexte politique prenant, et le monde est extrêmement cohérent et travaillé. A mon sens, Skyrim ne devrait pas être classé dans la catégorie "jeu de rôles" mais "jeu d'aventure/action", car c'est bien l'Aventure qui prédomine.

Du côté du moins bon : l'ascension dans les différente guildes est très courte, on passe du statut de nouveau qui doit faire ses preuves à chef de guilde en quelques heures, et les quêtes scénarisées sont décevantes, soit trop courtes - ce qui est le défaut juste au-dessus-, soit par un manque d'ampleur, d'idées, de situations épiques !

SPOIL EXEMPLE : Pour libérer Bordeciel des Impériaux, il faut mener à bien la révolution avec les Sombrages. Si la prise de Bordeciel est très bien faite, le reste de la quête consiste à prendre 2-3 forts habités seulement par des soldats et qui n'ont pas d'intérêt, puis de prendre Solitude. Oui, pour libérer Bordeciel, on capture trois forts isolés paumés dans les bois, et 2 villes. De plus, la scène concluant la campagne militaire est un discours d'Ulfric devant 10 soldats, épique...
Et c'est la même chose avec la quête principale. SPOIL OFF

Skyrim pourrait littéralement transcender le genre, et ce en faisant quelques ajouts plutôt faciles : meilleure écriture des quêtes importantes, plus grande interaction avec les PNJ (qui ne vous servent qu'à vous filer des quêtes en gros, aucune vie sociale dans le jeu), intégration d'un véritable Body Awareness pour des combats plus palpitants.

Si Besthesda prouve qu'il sait créer un monde parfait du point de vue technique, il manque quelques petites choses pour rendre le tout magique. Mais je ne vais pas bouder mon plaisir, avoir déjà passé 50h sur un jeu c'est déjà prouver sa qualité.
En attendant les super mods qui arriveront au cours de l'année prochaine, je vais arrêter un peu.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 570 fois
2 apprécient

Aerik a ajouté ce jeu à 2 listes The Elder Scrolls V: Skyrim

Autres actions de Aerik The Elder Scrolls V: Skyrim