L'histoire d'une bande de pote.

Avis sur The Friends of Ringo Ishikawa sur Nintendo Switch

Avatar Euklif
Test publié par le
Version Nintendo Switch

Un jeu très spécial mais vraiment bon. C’est l’histoire de la vie pour faire simple. Et ça se traduit aussi bien au niveau de l’histoire que des mécaniques de jeu. Donc on devient meilleur en s’entrainant et on élargit ses sujets de discution si on augmente sa culture générale.
Dans les faits, cela instaure une certaine routine et le fun procuré par l’aventure dépendra en très grande partie de notre manière d’appréhender le jeu. Il y a pas mal d’activités annexes, dont certaines que j’ai loupés, ce qui évite la monotonie à celui qui sait en jouer.

A titre perso par exemple, je trouvais le coté brawler limité au début parce que je n’y accordais un intérêt que limité. Sauf que j’ai fini par changer mon fusil d’épaule une fois que j’ai débloqué des mouvements : il y en a finalement une bonne floppé et ça rend le tout vraiment distrayant. Je n’aurais aucun mal à le relancer pour mettre deux/trois bourre-pif de temps à autres.
Le jeu s'est transformé en mini-Shenmue pour mon humble personne et j'ai pris plaisir à regarder ses couchers de soleil en bord de lac avec le cycle jour/nuit en toile de fond, jouer au mini jeu de shump tout naze ou simplement me faire une virée castagne dans les champs.

Par contre, si je m’attendais à un final de ce type vu l’avancé de la trame, j’avoue que j’avais pas vu venir ça de manière aussi pregnante. Le jeu permet pas mal de chose mais il “n’avance” vraiment que par étape. Et c’est difficile de l’admettre parce que j’ai horreur de ce type de fin “ouverte mais pas trop” (le vocabulaire me manque sur ce coup) d’habitude, mais l’auteur met le point final à l’aventure au meilleur moment pour faire passer son message et créer son effet…

Je pense du coup qu’on peut parler de jeu d’auteur.
Il est très peu didactique et veut raconter/faire jouer quelque chose de manière assez peu banal, intuitive, avenante ou même, finalement, ludique. De ce fait, au dela des pixels qui font mal aux yeux, j’aimerai dire à ceux qui aimeraient tenter l’aventure de laisser toute envie de trouver un “vrai jeu” avant d’appuyer sur start.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 953 fois
7 apprécient

Autres actions de Euklif The Friends of Ringo Ishikawa