Déplacement d'Echelle Simulator 2013

Avis sur The Last of Us sur PlayStation 3

Avatar Adrien Antoine
Test publié par le (modifiée le )
Version PlayStation 3

The Last of Us n'est pas un jeu où on prend plaisir à jouer.

En gros, 90% du jeu, vous allez le passer à looter, à rusher comme un con à travers les niveaux en martelant Triangle pour trouver toujours les mêmes objets qui vous serviront à crafter toujours les mêmes items, j'ai trouvé ça super gavant perso, aucun côté amusant ni gratifiant là-dedans. Si j'aime looter et explorer dans les RPG c'est pour trouver les items rares ou matériaux rares qui me permettront de fabriquer l'épée de ouf que personne n'a et qui va te rendre trop puissant, mais là non, tu es forcé d'explorer pour trouver toujours les mêmes objets et tu as pas le choix sinon tu survis pas, surtout que les zones à explorer sont pas très vastes (que ce soit dans les villes ou dans la nature tu as toujours des murs ou des trucs qui vont t'empêcher d'avoir le moindre sentiment de liberté) mais suffisamment relou, avec plein de portes et de tiroirs à ouvrir, pour te saouler au bout de 10 sec. En tout cas perso, ces phases-là m'ont bien gavé et j'ai toujours ce ressentiment que les développeurs se font de la durée de vie en plus facilement. Pire encore que les développeurs qui te mettent de la difficulté exagérée pour prolonger la durée de vie, ce sont ceux qui te forcent à tourner en rond pour prolonger la durée de vie.

En plus de ça, tu as ces fameuses phases où tu dois déplacer des échelles, des planches ou des containers pour progresser. Le truc c'est que c'était toujours tellement simple que ça en devenait super bidon, tu vois un mur que tu ne peux pas escalader, tu tournes la tête et là OH MIRACLE QUELQU'UN A JUSTEMENT OUBLIÉ UNE ECHELLE JUSTE ICI. Bon allez j'exagère, parfois il faut faire 5m pour trouver l'échelle... Maintenant j'ai envie de savoir, qui a pris un quelconque plaisir à déplacer les échelles ? Il n'y aucune difficulté, aucun challenge, c'est juste des tâches répétitives et rébarbatives qu'on te force à faire pour je ne sais quelle raison. Si au moins il y avait un semblant de difficulté te forçant à réfléchir un minimum, mais là non c'est juste un truc facile à faire que tu dois faire, point. Où est l'intérêt ludique ?

Tout le côté RPG avec évolution des caractéristiques est assez bidon à mon gout, il y a d'un côté les caractéristiques à augmenter totalement inutile du genre crafter plus rapidement (quand on crafte on est généralement bien planqué ou dans une zone calme) et de l'autre les caractéristiques qui ne change quasiment rien, je suis soi-disant plus précis, j'ai un chargeur plus grand, hum, soit, mais ça n'a aucunement changé ma façon de jouer et je ne me suis pas senti particulièrement plus fort. Pour moi tout ce système c'était de la pure poudre aux yeux, parce que j'ai absolument pas senti mon personnage évoluer.

Bien entendu il y a aussi des points positifs dans le système de jeu, ça se situe au niveau des affrontements. Plutôt sympa et assez stratégique au final quand on utilise bien les assassinats silencieux et les explosifs, la tension est bien présente, ils sont aussi assez dynamique et parfois surprenant quand tu te la joues bourrin. Je vois beaucoup de monde pester contre l'IA, bah bizarrement ça m'a pas trop gêné, ça m'a pas gâché l'expérience de jeu. C'est vrai que c'est marrant quand tu vois les humains aller bêtement vers les bouteilles que tu balances, mais c'est pareil dans Assassin's Creed, MGS, etc... (voire pire) et ça n'en reste pas moins amusant, un jeu vidéo c'est fait pour être divertissant avant tout, pas réaliste.
D'ailleurs si les ennemis étaient aussi intelligent que des humains, ce serait impossible de passer sans mourir, ça se voit dans les jeux multi, à moins d'être un gros PGM, c'est quasiment impossible de ressortir vivant d'un affrontement 1 contre 5.
Sinon les affrontements étaient un peu répétitifs à la longue mais c'est finalement le côté le plus sympa du jeu et dans un sens ça illustre quand même bien que ce sont les développeurs de Uncharted derrière ce jeu...

Ensuite dans ma première phrase, j'ai précisé que The Last of Us n'est pas un jeu où on prend plaisir à jouer, notez bien "à jouer", car le jeu est très plaisant à regarder et à vivre.

Les qualités du jeu ne sont pas dans le gameplay (paradoxal pour un jeu vidéo) mais plus dans son univers super bien conçu, globalement très bien mis en scène et bien entendu ses graphismes qui sont à tomber. Avant même de parler du scénario et des personnages, il faut souligner le fait que ce monde post-apocalyptique avec l'armée et les zones protégées d'un côté, les groupes de bandits de l'autres, les Fireflies, était bien sympa à parcourir et découvrir, ensuite bon, ça reste un jeu-couloir, alors c'est assez frustrant de sentir un univers aussi riche pour au final rester sur les rails d'une histoire toute tracée. Pour ça, The Last of Us est pour moi plus une expérience de contemplation qu'un jeu vidéo à proprement parler. En gros, dans la première partie du jeu (SUMMER) (qui dure 8h, soit les 2/3 du jeu), tu passes ton temps à parcourir des lieux totalement vides de vie et d'interactions (à l'exception des objets à ramasser et des portes à ouvrir) en tournant la caméra et en se disant "WOAAAH" car les graphismes sont superbes, textures haute définition ultra précises, effets de lumières et de fumées sublimes, mais il y a aussi et surtout des décors plein d'identité, pas une maison, pas un mur ne se ressemble. Mais voilà, il y a finalement que ça d'intéressant à faire, et personnellement ça m'a pas captivé durant les 8h de cette première partie du jeu...

Ensuite, la seconde partie du jeu (FALL, WINTER, SPRING) est heureusement beaucoup plus dynamique, rythmée et variée, avec une narration bien plus présente. Pour moi le jeu commence réellement à partir du moment où on rencontre Henry et Sam, c'est là qu'on a les premiers personnages secondaires intéressant et tout ce qui suit est en effet assez prenant, mais c'est quand même dommage que le jeu commence après 7h de loot et de déplacements d'échelles dans des environnements vides et répétitifs. J'avoue avoir été bien accroché par cette fin de jeu, WINTER est sublime à la fois dans l'ambiance que dans ce qu'il raconte, c'est aussi là qu'on commence à comprendre que Joel est loin d'être le gentil de l'histoire, d'ailleurs cette saison est aussi la plus sombre et la plus violente dans les thèmes abordés. Pour ma part c'est aussi durant cette saison que je me suis vraiment attaché aux personnages. Le final est riche en moments assez touchant, je ne spoil pas mais j'ai trouvé la fin tout de même brillante. A noter aussi la magnifique scène d'ouverture du jeu, dommage qu'il y ait cet espèce de gros vide en plein milieu, j'aurais largement préféré un jeu de 5-6h prenant du début à la fin, ou mieux, à la place de ce gros vide, offrir un monde un peu plus ouvert avec plus de liberté dans les chemins à prendre notamment.

Au final, The Last of Us n'est pas un jeu où la narration est importante mais un jeu où la narration est le seul intérêt tellement le système de jeu est pauvre. En gros, j'ai l'impression de jouer pour débloquer des séquences, c'est à dire, me taper des tâches rébarbatives, du genre courir en rond dans un niveau en lootant sans réfléchir, déplacer des échelles et des planches, enchaîner des vagues et des salles d'ennemis toujours pareils, etc... juste pour savoir ce qu'il va arriver aux personnages et sans pouvoir y apporter une quelconque influence. Je trouve simplement que la progression est moins laborieuse quand je regarde un film, The Last of Us, c'est comme un film, mais en beaucoup plus chiant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4162 fois
45 apprécient · 35 n'apprécient pas

Autres actions de Adrien Antoine The Last of Us