👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Dur...éreintant...usant...qu'est être un homme à tout faire...un protecteur...un survivant...un père

The Last Of Us...dans sa version remastered...sur PS4...qui apporte un petit lissage graphique sur les cinématiques...quelques personnages...et quelques améliorations un peu gadget...c'est un jeu...appartenant à une franchise...énormément encensée...maintes fois récompensées...et devenu aujourd'hui un classique...une référence depassant son statut de simple jeu vidéo...pour se voir adapter en série...sur HBO...c'est pour moi...un manque...un inconnu...qui avec un certain The Last Guardian...avait motivé mon achat récent d'une PS4 Pro...tant je désirais rattraper ce manque...et donc en ce début 2022...après une session d'une dizaine d'heures...sur trois jours...ça y est...j'ai enfin terminé...et digéré ce 1er volet....

Donc...c'est tout d'abord...un gameplay...basé sur la survie...avec son lot de loot...de craft...nous poussant constamment à surveiller notre stock...nos réserves...à explorer les différentes zones...à ouvrir la moindre armoire...le moindre tiroir...en espérant y trouver quelque chose...qui a prendre un risque irréfléchi...mais permettant de personnaliser son personnage et son parcours de joueur...basé sur l'infiltration plutôt que sur l'action pure et dure...bien aidé par la spacialisation du son...du level-design intelligent...offrant son lot d'approche et de stratégie...son affordance visuelle...la customisation des armes blanches...et l'utilisation d'objets liés à l'environnement...jamais punitif...et toujours libertaire...basé sur des petits puzzles environnementales...héritage du travail effectué sur la saga Uncharted...misant sur l'observation d'une zone...l'utilisation d'objets clefs...l'interactions avec des mécanismes...jamais simplistes...jamais difficiles...mais cassant toujours nos routines...et oxygénant notre vécu...basé sur des séquences scriptées...où il est question de rythme...de rapidité...de réflexe...renforçant notre relation avec le personnage incarné et nos partenaires d'infortune...donc au final un savoureux mélange de réflexion et d'action...

C'est une direction artistique...tout d'abord sonore...sublimée par une ambiance folk/blues mélancolique...évoquant la tristesse et le désespoir...et bien à propos...vis à vis...de cette Amérique champêtre et rurale...théâtre de notre parcours...une identité visuelle...colorée...verdoyante...chaleureuse...végétale...lumineuse...qui même des années plus tard...fait son petit effet...et cassant avec l'aspect anxiogène propre au genre de l'apocalyptique et de l'horrifique...toute deux...enivrante...

C'est une narration...un scénario basé sur la rencontre entre un homme...anciennement père de famille...usé par le temps et la catastrophe dépeint ici...véritable survivaliste...et homme à main...et une jeune fille...n'ayant que peu connue le monde d'avant...pas naïve pour autant...se trouvant porté au rang de sauveur de l'humanité...malgré elle...et n'ayant pas sa langue dans sa poche...fruit d'une mission d'escorte...à travers un environnement hostile...sublimé par une mise en scène aux relents cinématographiques...nous plongeant dès son introduction dans celle-ci...toujours surprenante...avec son découpage en chapitres...véritable épisode de série TV...avec ces nouvelles rencontres...ces chutes...ces cliffhangers...ces rebondissements...ces mystères...ces révélations...

C'est donc un trio...un tout...véritable outil...instrument...envers une métaphore...une allégorie...celle de la parentalité...de la relation entre un homme et une jeune fille...de nos émotions envers elle...de notre attachement en tant que joueur envers un autre virtuel...de notre envie de protéger...de voir grandir...prospèrer...un enfant dans un monde déshumanisé...austère...hostile...perdu...dévoré...sans issue positive...de lui apprendre à vivre...plutôt à survivre...quitte à se sacrifier...à prendre de mauvaises décisions...à risquer sa vie...bref d'être bien plus qu'un simple livreur voir protecteur...mais bien un père...avec ces hauts et ces bas...ces instants de bonheur et de malheur...ces réjouissances et ces engueulades...ces activités partagées ou tant désirées...avec tout ce que ça implique de responsabilités mais toujours avec honnêté et bonne volonté....

C'est donc au final pour moi...un nouveau chapitre entamé avec Naughty Dog...avec Sony...avec ma PS4 Pro...une nouvelle aventure...œuvre...marque dans mon parcours de joueur...et qui j'espère sera prolongé avec sa partie 2...bien aidé par son épilogue...bascule vers une autre incarnation...que j'ai fort hâte de commencer.....merci pour ça...et des fois même un portage un peu fainéant...peut nous permettre de toucher des références...des icônes...qui le méritent tant...

The Last of Us: Remastered
HarmonySly
9

The Last of USD

Inutile d'épiloguer, si cette version remastérisée du jeu de l'année dernière apporte peu de nouveautés pour faire pencher l'opinion en sa faveur, l'expérience bénéficie grandement d'une mise à jour...

Lire la critique

il y a 8 ans

31 j'aime

4

The Last of Us: Remastered
BestPanther
8

Un jeu pour l'Ellie-te

The Last of Us est un jeu qui me faisait pas mal envie, déjà parce qu'il a très bonne réputation et ensuite parce qu'il est développé par Naughty Dog, qui se sont chargé des Uncharted. Après les jeux...

Lire la critique

il y a plus d’un an

15 j'aime

3

The Last of Us: Remastered
Martin_Delaere
10

Toi, ça fait longtemps que je t'attends.

Que feriez-vous si, un jour, un virus épidémique commençait à se propager de manière importante et à faire muter les êtres humains en d'horribles créatures extrêmement agressives qui se mettraient,...

Lire la critique

il y a 7 ans

13 j'aime

GhostWire: Tokyo
AlMomoSan87
10

Un univers, un récit, un duo, un pouvoir, un jeu étrange...mais moi j'aime bien....

Dernière proposition vidéoludique issue du génial esprit de Shinji Mikami, père de Resident Evil et Vanquish, et de son studio, Tango Gameworks...tout juste disponible en cette fin de mois de mars...

Lire la critique

il y a 2 mois

4 j'aime

Le Sommet des dieux
AlMomoSan87
10

Gravir la montagne mystérieuse pour défier la nature ou plutôt soi-même...

Adaptation d'une œuvre nippone qui m'était inconnu..."Le Sommet Des Dieux"...porté par une surprenante direction visuelle...mélange réussi entre animation japonaise et européenne sur des décors aux...

Lire la critique

il y a 8 mois

4 j'aime

TOEM
AlMomoSan87
10
TOEM

Petite créature joue avec le vieil appareil photo de mamie...et nous livre une pause réconfortante..

"Toem"...c'est un petit jeu vidéo...petit par la taille, à peine quelques Gigaoctet...petit par sa durée, environ 5 heures...petit par son héroïne, créature un peu difforme...petit par son prix, 20...

Lire la critique

il y a 8 mois

4 j'aime