De la hype sur la forme, de la déception sur le fond

Avis sur The Legend of Zelda : Breath of the Wild sur Nintendo Switch

Avatar khyuga
Test publié par le
Version Nintendo Switch

Ce jeu est la définition même de pourquoi je n'aime pas cette mode de l'open-world à tout va qu'on a aujourd'hui. Parfois vaut mieux être "linéaire" que partir dans un monde trop ambitieux.

Car là on a clairement à faire à un Open World vide, mais terriblement vide hormis quelques villages par-ci par-là : un open world ne doit pas être une simulation de randonnée, il doit avoir du sens et donner une valeur ajoutée au jeu. Là oui le paysage est joli (bon on oubliera la cohérence de trouver cote à cote un paysage verdoyant à coté d'un neigeux), oui le dépaysement est là, mais ce coté contemplatif on aurait bien pu l'avoir sans cet open world.

Pour moi le coté Open world n'apporte aucune valeur ajoutée à Zelda : pire il lui coute en le faisant partir dans un vaste jeu mystique où on va nous narrer l'histoire en 2 coups de cuillère à pot puis basta. Et vas y qu'on te colle un tas de quête fedex et de farmage de porc : clairement pas ce que j'appelle des qualités attendues...

Le gameplay : je ne pige pas l’intérêt d'avoir fait des armes aussi rapidement cassable, c'est juste affreux la gestion des armes se cassant en plein combats et qu'il faut changer à l'arrache car le gameplay est pas très intuitif à ce niveau.

Link qui porte 50 armes (et souvent similaires car on pige vite quelles armes il faut) interchangeables au gré qu'on devra les jeter, on repassera pour le coté épique : pourquoi ne pas avoir instaurer un système d'amélioration de l'arme et de l'armure ? Si c'est pour qu'on farme, autant qu'on farme utilement.

Les sanctuaires : des salles vides avec 2/3 énigmes, une bonne centaine pour améliorer vos stats, ça manque d'imagination, c'est répétitif pour pas grand chose, mais bon faut bien caser des trucs dans leur vaste Open world..

Les donjons sont tout aussi oubliable...

L'histoire est anecdotique et torchable rapidement.

La musique : euh ok ça va avec le monde en ruine, mais mince c'est censé être le point fort et incontournable d'un Zelda. Là il ne se passe rien à ce niveau.

Non l'Open World n'a vraiment rien apporter à la saga Zelda, tout ce qu'elle pouvait avoir de très bien ou d'épique lui a été retiré pour quoi au final ? Du farmage de noix, d'armes en tout genre, des quêtes fed ex, des sanctuaires à chercher qui n'ont rien de fantastique (juste pour augmenter ses stats donc), quelques combats contre les quelques monstres du jeu (ils se sont pas cassés le cul à ce niveau)...

Quand j'ai vu les notes de ce jeu, je m'attendais à quelque chose de vraiment fantastique, d'épique, là j'ai que du contemplatif : j'ai l'impression d’être en face du No Man Sky du jeu Aventure. On est lâché dans un monde, avec des paysages enthousiasmants, on fait les premières activités avec le sourire aux lèvres, puis après quelques heures de jeu on tourne terriblement en rond avec une sensation de fadeur amère.

Quand on part sur l'idée d'un open world et qu'on a rien à proposer d'autres qu'admirer le paysage et farmer bêtement, je crois qu'il vaut mieux se dire à ce moment que l'open world est trop ambitieux et repartir sur du plus linéaire. Au risque de me répéter l'Open World à tout va, non, faut que ça ait un vrai sens pour le jeu.

En ce sens, je ne comprends pas les critiques dithyrambiques disant que c'est le meilleur Open world de tous les temps. Les gouts et les couleurs ça ne discute pas et je comprends que ce Zelda puisse plaire au vue de ses qualités, mais quand on appelle un jeu "meilleur ci" ou "meilleur ça", là on passe les critères subjectifs pour des critères objectifs et unanimes.
On serait au début des années 2000, je comprendrais qu'on vante ce Zelda en terme d'open world, sauf que là on est en 2017 et il possède toutes les tares qu'un open world se voulant le meilleur ne peut pas avoir (The Witcher, TES, RDR, GTA, etc étant passé par là) :
-Un lore médiocre
-Des quêtes annexes oubliables
-Des personnages secondaires oubliables
-Un open world sans vie : au bout de quelques camp de "brigands" et 2 villages, j'avais d'or et déjà compris que j'étais dans un monde qui ne vivait que pour Link.

Tout ne tourne qu'autour de lui, les PNJ ne bougeront jamais réellement, peu importe que vous preniez 1h ou un mois in game pour aller les rejoindre, ils seront toujours là à vous attendre comme si ils n'avaient que ça à faire.
Typiquement le genre de truc qui ne passe plus dans un open world aujourd'hui : cette impression sur la forme que sans vous, le monde est le château de la belle au bois dormant.

A force je n'attaquais plus les "brigands" non plus vu que concrètement ils restent tranquille dans leur camp sans faire de mal à personne, on dirait plus des boy scouts qu'autre chose donc pourquoi les attaquer ?

Par contre ce qu'il a de plus que les autres open world, c'est qu'il n' a rien d'indiquer sur la carte et que tout est dans la découverte. Une qualité qu'on peut vanter à ce jeu, mais quand on voit les tares qu'il a par rapport aux autres Open world, on repassera pour le "meilleur open world de tous les temps"'.

Ce jeu a de la chance de bénéficier de la hype de la sortie de la switch car je ne le placerais même pas dans les meilleurs Zelda et encore moins dans les meilleurs Open World donc une note de 6 me parait le grand maximum (trop de tares venant gâcher le plaisir de jeu).
Dans une époque où on nous sort de l'open world à toutes les sauces, il faut bien plus que de bonnes intentions et de rares bonnes idées se battant en duel pour faire un must have.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 548 fois
1 apprécie

Autres actions de khyuga The Legend of Zelda : Breath of the Wild