Pesante magnificence.

Avis sur The Legend of Zelda : Majora's Mask sur Nintendo 64

Avatar Ray914
Test publié par le
Version Nintendo 64

Il n'est pas facile de noter un jeu 10/10. Mais comment pourrait-il en être autrement, en jouant à Majora's Mask... La première fois que j'y ai joué, j'ai adoré. J'y ai rejoué, prenant à nouveau le même plaisir. Et il y a quelques jours, je le finissais pour la troisième fois, comprenant enfin le génie, l'ingénierie de ce jeu, et la pesante magnificence qu'il incarne. A mon sens, il s'agit du Zelda provoquant le plus d'émotions chez le joueur. D'abord pour les thèmes qu'il aborde, avec l'amitié, la tristesse, la mort... Mais surtout, SURTOUT, de part cette ambiance pesante si particulière, et la rare difficulté qui l'accompagne.

Majora's Mask nous plonge dans un univers apocalyptique et dans une ambiance oppressante. Constamment observé par cette Lune au regard luciférien, le joueur enchaîne donjons et quêtes, conscient qu'il n'y a pas de temps à perdre et que cette dernière finira par tomber. Il en est conscient, car il est soumis à un décompte de 72 heures (3 jours), sous lesquelles il doit terminer ce qu'il a à faire... Ou la Lune s'abattra sur Termina. Cette mécanique ne plaît pas à tout le monde, beaucoup se plaignent de ce côté stressant, qui pourrait même aller à l'encontre même de l'essence d'un The Legend of Zelda, qui se veut aussi jeu d'aventure. Mais pourtant, en prenant du recul et en prenant un œil différent... Cela saute aux yeux: quel génie. C'est véritablement CET élément qui donne à Majora's Mask toute sa splendeur, tout son charme, mais surtout tout son intérêt et sa difficulté. Car au-delà du simple Zelda, ce jeu est aussi un défi : en effet, terminer ces donjons pourtant déjà difficiles, en un temps imparti, constituera une véritable épreuve, et on ne peut que se réjouir et apprécier ce trait de difficulté, participant au côté atypique de ce Zelda.

Le décompte de temps et la difficulté qu'il génère s'associent parfaitement à l'ambiance du jeu, qui se veut stressant, perturbant. Pendant la totalité du jeu, on peut observer au dessus de nous cette Lune malfaisante qui s'apprête à heurter la Terre. Plus les heures passent, plus elle se rapproche. Tout comme le thème de la mort qui, au fur et à mesure que l'on avance dans la quête, se fait de plus en plus omniprésent, comme un signe que cette apocalypse est imminente et inévitable. La vallée Ikana, dernière région que l'on parcourt avant d'aller défier le boss final, résume parfaitement Majora's Mask à elle seule. Une région morte, sur laquelle se dressent quelques ruines, habitées par les défunts du Royaume. Les momies, les fantômes, les corbeaux et les squelettes sont évidemment de sortie, pour décorer ce qui ressemble à un véritable cimetière géant. Le thème de la mort est donc bien présent, mais cela ne suffit pas. Majora's Mask veut déranger, et n'hésite pas à nous faire vivre les scènes les plus étranges et perturbantes. Ainsi, nous verrons notre jeune Link devenir fou, l'esprit harcelé par des Mojos, nous découvrirons un père de famille à moitié momifié dans une armoire, nous visiterons l'observatoire psychédélique d'un vieil astronome ressemblant trait pour trait à Merlin l'enchanteur, nous tenterons de calmer les hurlement stridents et incessants d'un enfant Goron, nous ferons des donjons à l'envers, nous rencontrerons le déconcertant vendeur de masques... Tant de situations fantasques, loufoques, parfois pittoresques qui participent également au côté atypique de ce jeu.

Attention à ne pas s'y méprendre: si Majora's Mask est difficile et oppressant, ce n'est pas là ses seuls atouts. Il s'agit aussi d'un excellent Zelda, fidèle à la licence, avec un gameplay riche, nous offrant même une nouvelle mécanique avec la possibilité de contrôler un Mojo, un Goron et un Zora. Les donjons sont sublimes, la bande-son est exceptionnelle (peu surprenant pour un jeu Zelda, me direz-vous), et la durée de vie est plus que convenable, avec notamment une magnifique quête annexe, peut-être la meilleure de la licence, tournant autour du décompte de temps.

Voilà de quoi il en retourne. Voilà pourquoi je note Majora's Mask 10/10. Je suis absolument incapable de lui trouver le moindre défaut. Écrasant, attristant, oppressant, pesant, étonnant, extravagant, stupéfiant... Comment qualifier cette merveille ? Je n'ai pas honte le dire: c'est pour moi le meilleur Zelda jamais créé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 111 fois
1 apprécie

Ray914 a ajouté ce jeu à 2 listes The Legend of Zelda : Majora's Mask

  • Jeux vidéo
    Jaquette The Legend of Zelda : Ocarina of Time

    Top list Zelda (objective)

    Voici mon classement des Zelda (que j'ai terminés), classement objectif, compte tenu de la qualité du jeu en lui-même et non pas...

  • Jeux vidéo
    Jaquette The Legend of Zelda : The Wind Waker

    Top list Zelda (subjective)

    Voici le classement de mes Zelda préférés (uniquement ceux que j'ai terminés). Un classement donc subjectif, à compléter !

Autres actions de Ray914 The Legend of Zelda : Majora's Mask