Link, roi de l'aventure !

Avis sur The Legend of Zelda : Majora's Mask 3D sur Nintendo 3DS

Avatar LinkRoi
Test publié par le
Version Nintendo 3DS

Parlons de Majora's Mask !

Linkroi, on pourrait croire que je suis un grand amateur de la saga Zelda... ET BAH NON, je suis un gros couillon qui connaît rien, un fils satanique qui ne mérite pas son pseudo VOLEUR. En 2017, j'avais fait la découverte d'Ocarina of Time que j'avais terminé et plutôt bien apprécié ! 2019 (ouah, pourquoi autant de temps ? je ne sais pas) je me lance enfin dans le remake du célèbre Majora's Mask ! considéré comme culte par certains et très moyen par d'autre X). Un jeu... bizarre, un jeu qui traumatise les enfants... comment ? pourquoi ? bah faut jouer pour comprendre, car putain de merde, avoir découvert ça dans ma jeunesse... j'aurais eu peur aussi :p.

Nouvelle aventure, nouvelle zone, nouveau scénario, glauque est le mot d'ordre pour parler de MM ! Termina, est le nom de la nouvelle zone ou l'aventure se passe. Le scénario est bien plus glauque ici, pas de sauvetage de princesse, pas d'héroïsme, mais bien l'empêchement de la fin du monde ! Le jeu commence avec un jeune Link qui se fait voler son Ocarina par un dénommé Skull Kid, être très étrange et qui porte un masque assez intriguant. Masque qui amène (si j'ai bien compris) la fin du monde, une Lune au visage qui fait peur, peur aux enfants pu**** et je peux comprendre pourquoi X). 3 jours, sont le nombre de jours (genre 1-2h en jeu, pas vraiment compter) pour mettre un terme a la fin du monde. Le scénario est clairement pesant, lourd et donne un sentiment de peur au joueur même si le jeu (avec l'ocarina) offre au joueur le loisir de retourner a l'aube du premier jour pour retenter l'aventure avec les objets principaux encore en mains. Le jeu (le scénario) tourne vraiment autour de cette mécanique, avancer tout en retournent dans le temps pour mettre un terme a la Lune maléfique !

Le sujet du titre est très triste/glauque, le jeu ne se veut vraiment pas accueillant pour le joueur. Malheureusement, la mise en scène est très plate/statique et ne propose vraiment pas de moments épiques.

On retrouve comme toujours notre cher Linkroi en Héros principale, jeune homme vertueux qui cherche à faire le bien :P. Une fée est toujours présente pour accompagner ce valeureux personnage, Taya de son prénom. Skull Kid (le masque surtout) est ici (aussi la Lune d'une certaine manière) l'antagoniste principale, personnage très énigmatique, mais plutôt marrant. On retrouve aussi la plupart des peuples, les Gorons, les Zoras, les PNJ aux têtes improbables, tout est présent :P. Comme toujours, le jeu ne comporte aucun doublage si ce n'est 2-3 onomatopée entendu lors de l'aventure, AH !

Le bestiaire est assez intéressant & plutôt varié, on retrouve toute sorte d'ennemi plus ou moins commun (chauve-souris, blob, loup, mort vivant, etc...). Le jeu est surtout intéressant par ses boss (peu nombreux), la plupart sont assez simple, mais propose un combat assez intense (bon, faut dire que la maniabilité rend le tout assez indigeste en vrai). Juste un point noir pour le boss du temple de l'eau, n'importe quoi X). La même mécanique est toujours présente, on trouve le point faible puis un oeil géant apparaît et on frappe comme des fous furieux et pouf, c'est la mort du boss (souvent 3 fois avant la mort). Mention spéciale pour le dernier boss, clairement épatant compte tenu que ce jeu est sortie de base sur N64, on se croirait dans Shadow of the Colossus !

Je vous dis Zelda ? vous me dites ??? Donjon ! et pourtant, non, Majora's Mask n'est pas un Zelda basé sur les donjons du tout. 4, seulement 4 donjons pour terminer l'aventure ce qui peut paraître très peut, je vous l'accorde. Pourtant, ce n'est pas un défaut du jeu du tout, car l'aventure tourne autour de mission annexe. Donc, pour faire les donjons principaux, on doit résoudre des quêtes principales (grosso modo, les problèmes d'un membre Goron, Zora !). En plus des quêtes principales pour débloquer l’accès au donjon, le jeu regorge d'activité annexe en tout genre, la progression (non-obligatoire) est basé la dessus. Les habitants de Termina auront leur problème que vous devrez résoudre si l'envie vous prend, souvent un masque a la clé pour récompense ! Entre exploration et devoir, le joueur alterne entre plusieurs trucs (la recherche de quart de coeur, les missions annexes, l'exploration, les donjons, etc...). Tout ça est basé sur un carnet que le joueur obtient en début de jeu (le carnet des bombers). Carnet extrêmement important, car il répertorie TOUT l'horaire des habitants de Termina (ça aide pour se repérer), le carnet étant assez bien foutue pour ne pas trop se perdre dans cet amas de quêtes. Par contre, j'avais aussi eu ce problème dans OOT, mais j'ai souvent eu l'impression de ne pas savoir quoi faire, de tourner en rond (sans aide de Shaika). C'est peut-être moi qui est con (probable) ou le jeu est vraiment avare en information, il faut glaner dans tout les villages pour en apprendre plus ou quoi, mais ça devient chiant sur le long terme, surtout sur 3DS.

Les énigmes sont dignes d'un Zelda, c'est à dire assez difficile dans l'ensemble, les donjons demandent de la réflexion et de l'analyse pour en venir a bout sans être bloquer tout les deux mètres.

Avant de parler du gameplay du jeu (donc propre au jeu), j'aimerais revenir vite fait sur l'atrocité de la 3DS. En fait, la 3DS n'est tout simplement pas ergonomique, que ce soit le stick trop plat en plus d'être glissant, le grain de beauté qui sert de stick droit (wtf ? pourquoi la 3DS possède un GRAIN DE BEAUTÉ), ça créer un maniement pas forcément amusant sur la longueur et qui fait mal aux doigts. Est-ce que je vais en prendre compte pour ma note du jeu ? (non) est-ce que j'ai eu une moins bonne aventure à cause ça ? (oui). L'envie d'explorer est moins présente, faire du backtracking, farfouiller, tout ces petits trucs qui font d'une aventure, une AVENTURE, bah ça me gavait par moment. Zelda, ce n'est pas un jeu 2D, ce n'est pas un Mario simpliste et ce n'est pas un jeu pour se "détendre". Zelda, c'est un jeu qui te fait creuser les méninges par moments, c'est un jeu qui demande de la dextérité et être capable de bien percevoir son environnement pour avancer sans problème. Tristement, la 3DS ne propose rien de ça, le gameplay n'est pas fluide et la caméra est immonde, le petit écran en 240p reflète une non-précision de l'environnement (aka, être bloqué, car on manque un élément important dans le décor), la 3DS est une ignominie en terme d'ergonomie, POINT. Pourtant, avec une bonne manette et un écran d’ordinateur, l'aventure m'aurait paru bien plus fun, pourquoi ? car au fond, le gameplay du jeu n'est pas à prendre en défaut. Link répond bien et a une excellente panoplie de mouvements (que ce soit en combat ou en exploration), il est difficile de prendre le jeu en défaut. Les masques et les outils apportent tellement de variété à l'aventure et servent vraiment (pour la plupart) a quelque chose, chaque masque apporte une nouveauté en terme de gameplay, c'est dingue ! Mais non, je ne me suis pas plu plus que ça malgré tout, même si je vois les qualités du titre (je ne vais pas descendre le jeu pour ça, c'est un problème que j'ai avec la 3DS, c'tout).

Avant de parler des environnements en profondeur, j'aimerais parler de l'idée derrière, le concept ! Grosso modo, la découverte d'un environnement est "maudit" par le temple (donjon) de la région qui créer un écosystème désastreux pour le peuple en question. Par exemple, le monde des Gorons et complètement sous la neige avec une température sous les 0, invivables pour l'espèce qui panique assurément. Une fois le temple terminé (le donjon), on redécouvre
le même environnement, mais sous un autre angle (par exemple, il faut plus chaud et la neige a disparu chez les Gorons). J'ai trouvé l'idée assez bien foutue, de quoi recycler un environnement en ayant un rafraîchissement visuel constant !

Pour ce qui est des environnements en eux-mêmes, j'ai adoré parcourir le monde de termina, la variété environnementale est présente (forêt, terre, neige, classico classique, mais ça fonctionne !) et la direction artistique est vraiment jolie. Hormis un environnement en particulier, je m'attendais à pire niveau glauque, le jeu n'a pas vraiment d'environnement sombre, c'est surtout les personnages qui peuvent faire peur par moments X). Termina est divisé en 4 "régions" chaque région ayant son propre style visuel (premier donjon = marais, deuxième = sous la neige, etc...). Puis franchement, les donjons sont un exemple de level design (surtout le dernier, le temple de terre), ça force le respect tant les parcourir est intéressants !

Graphiquement, le jeu est plutôt joli sur 3DS, les textures ont été refaites (personnage comme environnement) et hormis l'aliasing, difficile de prendre le jeu en défaut visuellement parlant. PAR CONTRE, on m'explique le framerate du diable ? non parce que, j'ai rarement vu un jeu avec autant de problème au niveau de framerate, ça ralenti TOUT le temps dès que le jeu propose un combat avec deux ennemis... ridicule. Les gaaarrss, faut arrêter de faire des jeux magnifique si la console ne suit pas, on baisse le visuel pour avoir une fluidité exemplaire, c'est la base du gameplay dans un jeuxvidéo... putain.

Pour faire simple, le framerate de ce jeu est un alcoolique que tout le monde pense guérit, mais non, il rechute tout le temps.

Conclusion : Je pense que l'aventure (non, c'est une certitude) aurait été plus intense et encore meilleur avec une manette et un écran ergonomique. Force est de constater que le jeu fonctionne tout de même un minimum sur portable, car l'expérience reste forte et l'aventure est un must pour tout amateur de Zelda !

Conclusion 2 : Faire face au problème Zelda 3D (OOT & MM). Vous avez deux solutions, découvrir le jeu sur Nintendo 3DS et vous gâcher l'aventure avec une ergonomie proche de l'enfer (non vraiment, je regrette en vrai) ou découvrir en émulation (ou sur console) dans sa version de base, Nintendo 64, mais avec un visuel qui passe relativement moins bien aujourd'hui, surtout en comparaison du Remastered. Donc ? il n'existe pas une version propre et parfaitement jouable des Zelda 3D sortie initialement sur N64, une version console/pc (voir switch qui est un minimum ergonomique au moins), sera parfait pour découvrir ce jeu. En l'état, j'aurais aimé le découvrir sur un émulateur, triste réalité.

Conclusion 3 : Nintendo devrait VRAIMENT ressortir un remake des deux Zelda de la N64, en prime avec un gameplay (et une manette LOUL) remanié, ça pourrait mériter un coeur, ça m'attriste de me dire encore en 2020 que deux monuments du JV restent coincés dans une spirale entre laideur visuelle et ergonomique de Satan, fuck !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 394 fois
14 apprécient

Autres actions de LinkRoi The Legend of Zelda : Majora's Mask 3D