Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Le sky est pourri, la sword est quelconque, mais ....

Avis sur The Legend of Zelda : Skyward Sword sur Wii

Avatar Bunzer
Test publié par le (modifiée le )
Version Wii

Zelda Skyward Sword, ENFIN on peut y jouer, enfin un vrai épisode dédié à la petite dernière de Nintendo et qui va essayer de nous vendre ses features, jusque-là clairement pas mises en avant et clairement inintéressantes.

Mais commençons par le début : Zelda Skyward Sword, avant d'être un jeu en motion gaming, c'est un jeu qui attire l'oeil par son univers et son style graphique, extrêmement propres et chatoyants. Un filtre graphique que je peine à expliquer parce qu'il diminue l'aliasing sur les écrans HD (en YUV) au fur-et-à-mesure qu'on recule (essayez chez vous, c'est saisissant) ! Et, jouant à trois mètres de ma TV, je dois avouer que j'en ai pris plein la tronche. Alors oui, qu'on soit bien clair, les arrières-plans sont moches, les textures sont souvent pas bien belles, la distance d'affichage est un foutage de gueule en 2012, mais globalement, oui c'est beau. En restant dans une optique d'image générale, oui ça caresse la rétine.

L'ost quant à elle, est un chef-d'oeuvre, tout simplement. Elle ridiculise même Wind waker, un opus pourtant unanimement acclamé, tant elle offre des musiques mémorables, que ce soit le thème principal ou les thèmes plus mélodramatiques. Chaque musique est pensée pour accompagner le moment pour lequel elle a été créée, chaque piste, chaque bruitage existe en plusieurs versions, et au final, l'OST complète comprend plus de 300 titres. Du grand travail, du grand art, qui ne mérite rien de plus qu'une profonde et sincère ovation.

Mais abordons le point sensible, le gameplay. Ce fameux gameplay en motion-gaming qui fait grincer des dents et qui donne des sueurs froides aux gamers. Alors je vais me faire l'avocat du diable, mais honnêtement, il est bon ce gameplay non ? En dehors de certaines difficultés à frapper du côté droit étant gaucher (le temps que j'amène la wiimote à droite pour amorcer le coup, il considère que je frappe de gauche à droite), et en dehors des phases bidons où il faut se faire une torsion du poignet à 360 degrés pour mettre une foutue clé dans un trou, je n'ai pas eu le moindre problème à jouer. Pire ! J'en suis venu à trouver ce gameplay plutôt sympathique et même ludique ! Honte à moi.

Par contre je ne comprends pas les critiques qui disent que ce jeu aurait été mieux sans le motion gaming, étant donné qu'à l'instar des épisodes DS, il a été conçu et designé pour vendre le motion gaming, et pour l'utiliser au maximum ! Quel intérêt y aurait-il à y jouer avec une simple manette ? Ce serait même incohérent avec les animations de Link qui sont pensées pour être un bon repère quand on bouge le bras.

Il y a cependant un gros bémol qui m'échappe, que je ne comprends pas. Pourquoi dans un Mario Galaxy, sans le Wii Motion +, on a constamment un curseur à l'écran qui reste centré même après 23 heures de jeu d'affilée (j'invente, rassurez-vous), alors qu'ici, avec une technologie supposée être "+" (donc meilleure), on doit recadrer le bousin toutes les trente secondes ? Nintendo, bon sang, apprenez à tester vos merdes avant de les mettre en vente, sérieusement quoi ...

Concernant la durée de vie, pour en revenir au jeu, on arrive dans un terrain miné. Certaines phases sont tristes tellement qu'elles puent la durée de vie artificielle, et à certains moments, j'avais clairement le sentiment d'être, par exemple, obligé de trouver les 200 pigeons pour continuer le scénario de GTA IV. Oui, oui, je n'exagère pas, c'est parfois du même niveau ici, sauf qu'on est obligé de faire ces phases pour avoir le droit de voir la suite de l'histoire.

Et l'histoire justement, elle est plutôt bonne. La relation Link/Zelda est intéressante, les personnages sont plutôt travaillés, Fae est touchante à l'arrivée, et même les gros lourds du début finissent par avoir une profondeur inespérée. Au final, c'est donc un point fort du soft, ni plus ni moins, qui permet de fixer des bases intéressantes à une chronologie bancale.

Dans les derniers reproches que je pourrais faire avant de clore ce test, je citerais les phases aériennes, qui sont mais alors COMPLEMENT loupées, c'est assez hallucinant de voir un ratage aussi incroyable, sincèrement. C'est pas bien beau, c'est pas bien nerveux, c'est vide, c'est inintéressant, c'est même pas exploité correctement, bref, c'est de la merde, n'ayons pas peur des mots.

Au final, très honnêtement, ce jeu vaut un bon 7, pas plus. La seule raison pour laquelle je suis suffisamment con pour mettre un 8, c'est parce que je n'ai aucune objectivité, et quand une OST arrive à me toucher à ce point, quand elle arrive à me prendre aux tripes si joliment, quand des phases comme celles du désert sont aussi bien pensées et jouissives, quand un scénario si simple arrive à être aussi enchanteur, ben merde, je craque, et je m'emballe. Ce jeu a des défauts à la pelle, des aberrations à la pelle, mais franchement, on finit par surpasser tout ça, on s'accroche, et au final, on a vécu une aventure mémorable et magnifique, une de celles qui justifient que l'on s'abrutisse autant devant les jeux vidéos. Et rien que pour ça, j'approuve ce jeu.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 849 fois
6 apprécient

Bunzer a ajouté ce jeu à 8 listes The Legend of Zelda : Skyward Sword

Autres actions de Bunzer The Legend of Zelda : Skyward Sword