Témoignage d'un ex fanboy.

Avis sur The Legend of Zelda : Skyward Sword sur Wii

Avatar villou
Test publié par le
Version Wii

Suis-je un fanboy ?

Quand on me dit que j'en suis un, ça m'agace passablement.
Non ! Je suis super lucide, c'est aux autres d'ouvrir les yeux, j'y peux rien moi si tous les jeux Zelda sont de bons jeux !!!
Et puis, la preuve, c'est que j'ai mis des mauvaises notes à Spirit Tracks et Phantom Hourglass. Alors si ça c'est pas une preuve que je suis totalement lucide face à cette série, je sais pas ce qu'il vous faut !!! J'ai même mis une note moyenne à Twilight Princess pour le manque d'ambition de ce jeu !
Donc non, je ne le suis pas, non, non et non.
C'est vous les fautifs ! C'est vous les haterz !!!!

Seulement, je n'avais encore jamais fait la critique de Skyward Sword. Et je pense que je sais pourquoi. D'abord parce que beaucoup de membres brillants de senscritique ont fait des critiques fabuleuses sur ce jeu. C'est facile comme refuge, on se dit que les autres ont déjà tout dit et hop, aux oubliettes. On se complaît dans une contemplation toute dépourvu de véritable analyse critique et on s'en satisfait, pensant qu'on a accompli notre devoir de défenseur de ce que l'on aime. Parce qu'on ne veut pas tellement ouvrir les yeux sur une réalité qui serait trop triste.

En fait, le phénomène s'est développé sur la durée. Une fois le jeu fini, je suis allé crier ma satisfaction d'un jeu « quasi parfait » aux senscritiqueurs qui abondaient en mon sens à coup de « fabuleux », « magnifique » et autre « jamais vu ». Mais en mon for intérieur, il y avait quelque chose qui me dérangeait. Je m'étais enfermé dans une bulle de critiques positives où l'exagération est souvent de mise. Et petit à petit, le temps faisant son œuvre, la raison a reprit le dessus et je devais me rendre à l'évidence d'un premier constat affligeant : refaire Skyward Sword, il n'en était pas question ! Et pourtant, même Twilight que je disais avoir moins aimé, je l'ai fini 3 fois, même si jamais à 100% (et c'était la première fois que je finissais pas un Zelda à 100%).
Mais là non, je veux pas me retaper tout ce bordel.

Alors, mon œil à peu à peu glissé vers des critiques moins enthousiastes. J'ai commencé à lire des timides « il manque quelque chose », des « c'est vide », des « maniabilité pénible »... jusqu'à un fatidique « sans âme ». Et là, force était de constater que je m'étais fourré tout seul un doigt dans l’œil jusqu'au couillde. Là où Twilight Princess était un mauvais Zelda mais un bon jeu d'aventure, Skyward sword n'est ni un bon Zelda, ni un bon jeu d'aventure. C'est difficile à admettre parce qu'on touche à quelque chose de l'enfance et de l'adolescence, je me le suis caché, c'est affligeant, je suis un fanboy parmi d'autres.

Mais je veux, je dois guérir !!!! J'aime trop les jeux vidéo pour me laisser ainsi mettre du chatertone estampillé triforce sur les yeux !
Mes amis, commençons une thérapie.

Phase 1, le choc :

Alors voilà, j'avais pas vu. J'ai joué, j'ai eu l'impression de prendre du plaisir, comme dans un vaste piège, je réalise que je me suis fais avoir. C'est la même impression qu'une cuite à la verveine, on est content, on boit, on boit, on croit qu'on est bien et le lendemain, on déchante. La gueule de bois est rude.
Mais pourquoi, comment ? Ca vient d'où ? C'est la time line ?
Mais oui, ça ne peut venir que de cette foutue connerie de Timeline de mes deux !
Nintendo s'est fourré dedans jusqu'au nez avec cette histoire. Parce qu'un Zelda, c'est un peu plus qu'un jeu. C'est un univers dans lequel on va essayer de chercher une cohérence là où il n'y en a pas forcément. Et s'amuser à relier des ponts entre les jeux fait partie du fantasme. D'un épisode à l'autre on retrouve des éléments, comme des traces, des indices qui contribuent à alimenter la légende qu'on se construit nous même. C'est ça qui fait aussi la force d'un jeu, c'est qu'une fois fini, on va vouloir trouver cette cohérence qui n'existe pas. Tout simplement parce qu'on veut prolonger le mythe un peu plus qu'il ne se doit. Et c'est pas un pêché même ça donne une force invraisemblable à l’œuvre.
Seulement là, Nintendo nous dévoile le pitch : ce Zelda est le premier de la saga. Asseyez vous, prenez votre perfusion, on va vous bercer d'illusions en vous narrant une histoire qui n'existe pas, en écrivant un livre à l'encre sympathique et en noyant toutes vos théories, toutes vos discussions enthousiastes auront été vaine, voici LA réponse.
Et si vous voulez mon avis, en faisant cette foutue timeline, ils se sont collés un boulet au pied avant de sauter dans le lac (Hylia). Ils vont plus s'accrocher à donner une cohérence dont finalement on se fout (parce que nous on en aurait trouvé une de toute façon) que de travailler le jeu en lui même. La preuve avec Skyward, ce monde qui est censé être neuf, vierge d'aventure et de légende n'a rien de neuf !!! Il y a des bâtiments anciens et il est certain que quelque chose s'est passé avant ici. Seulement comme Nintendo a dit que non, ben tout tombe à l'eau. Et c'est juste nul. Cette timeline contribue à 50% de la chute de la légende vers les tréfonds d'une incohérence pitoyable...
Certains me diront que c'est la première aventure de Link, mais pas la première d'Hyrule. Et ben si c'est ça l'argument pour expliquer les temples anciens, laissez moi vous le dire, c'est d' la merde !

Phase 2, la colère :

Je suis absolument certain cependant qu'il y a des pressions malsaines internes à Nintendo. Des pressions pour que le jeu sorte vite, coûte que coûte, même si il n'est pas totalement fini. Il y a des PUTAINS de dictateurs chez Nintendo qui font souffrir les développeurs en leur demandant plus de quantité que de qualité. Je sais pas si vous vous souvenez, mais dans Twilight il y avait une maison dont la porte ne s'ouvrait pas dans le village de Toal. Preuve selon moi que tout n'avait pas été fait comme le souhaitait les créateurs. Pire, lors de la présentation du jeu à l'E3, certaines scènes avaient carrément disparue du jeu. Ben ici, c'est un peu pareil. On a souvent le sentiment en parcourant les divers lieux qu'il y avait de la place prévue pour plein de trucs et qu'au final on a de grands espaces vides. Le ciel, le désert, la forêt .. rien, on y croise rien de vivant ou d'intéressant. (Non, lesTikwis, espèces de couilles sur pattes ne sont pas des êtres vivants intéressants). Et le désert ! PUTAIN, le désert c'est L'ENFER !!! C'est long, c'est chiant, on se paume, c'est TROP grand pour finalement ne rien faire d’intéressant. Et puis, cette ancienne technologie ultra avancée, mais WHAT THE FUCK !!!! On est pas censé être au début de la légende !!!????
Mais ça encore, c'est rien, ça pourrait presque passer si il n'y avait pas cette maniabilité désastreuse. Mais alors, pas désastreuse dans le sens où Link ne réagit pas bien aux commandes. Au contraire, il réagit trop bien. IL REAGIT A MES PUTAINS DE MOUVEMENTS !!!! Je m'agite comme un connard sur mon canapé, gesticulant comme un demeuré et c'est là qu'au delà de Skyward Sword on réalise que la WII est une mauvaise idée. Tu vois, dans Mario, ça me gênait pas de branlouter la manette de temps en temps. Bien affalé dans mon canapé, ça me faisait bouger un peu, ça faisait tomber la poussière des épaules, c'était pas forcément un mal. Mais là ! T'ES QUASIMENT OBLIGE DE JOUER DEBOUT !!!!!! MERDE !!!!! Je suis crevé, je reviens du boulot, je torche les gosses, je donne le bain, je fais à bouffer, je raconte les histoires, je les couche mais après, j'ai besoin de me détendre, pas de FAIRE DU SPORT !!!! J'en fais suffisamment comme ça en plus ! Ha, mais quelle misère !!!!
On peut rajouter cette salope de Fay dans le florilège des trucs casse-couilles. Cette connasse n'hésite pas à te couper en plein combat pour te dire que LES PILES SONT PREQUE VIDES !!!!! RARGHHHH ! Qui a eut cette idée à la con ??? Y'a rien qui brise plus le mythe que ça !!!
On pourrait s'attarder sur le banni qu'on doit battre 3 PUTAIN DE FOIS !!!! Sans déconner, quelqu'un a prit son pied en devant le torcher 3 fois de suite ???? Mais quelle bêtise !!!
Jamais je m'étais autant énervé devant un Zelda !

Phase 3, le marchandage :

Bon, je me suis emporté. Faut que je me détende. Graphiquement, je trouve ce jeu tout à fait réussi, même si c'est au détriment du scénario, en prendre plein les mirettes est tout de même un sacré point positif. Et même si certains personnages ont la consistance d'un chipster sauce barbecue, ceux qui sont charismatiques le sont vraiment. Prenons Zelda par exemple. Jolie, courageuse, pas nunuche et souriante, que demander de plus ? Alors oui, on a envie d'en baffer un grand nombre , Célestin en premier, Hergo ou Latruche, mais en contre partie il existe une vraie ambiance sympathique dans Célesbourg.
Il y a aussi un certain aspect d'envie de découverte qui peut s'avérer drôlement chouette. Comme par exemple quand on apprend qu'il y a un truc derrière le gros nuage. Même si on découvre rapidement que ce qu'il y a derrière n'est pas intéressant, on se souviendra de cette envie d'aller voir. Un sentiment qu'on avait un peu perdu dans les Zelda, même si on ne le retrouve qu'une fois ici.
On peut considérer les quêtes annexes comme sympathiques même si elles s’avèrent globalement inutile. La quête de Morcego est fort sympathique, même si le tout est très vite contre balancé par l'inutilité qu'elle représente, d'autant qu'on ne s'attache pas tellement au personnage. Nintendo à troqué certains bons aspects contre d'autres. Du coup mon cœur balance souvent entre envie de savoir et déception. Mais on avance tout de même plus de déception en déception que de surprise en surprise. Mais ne crachons pas totalement dans cette soupe amère, il y a un vrai travail sur les objets et leur utilité ne se limite pas qu'à un seul donjon. Prenons le scarabée, c'est une petite trouvaille, les gants creuse tout aussi, ça donne un nouvel aspect fort sympathique. Malheureusement, le reste de l'inventaire restera de l'ultra classique Zeldaesque malgré un inventaire revisité.

Notons certain passage qui sont tout à fait plaisant, comme le galion des sables ainsi que la mer des sables. Le temple de la contemplation, le grand sanctuaire ancien, et même la raffinerie restent plus classique dans ce qu'on attend d'un Zelda, mais c'est loin d'être désagréable. Mais malheureusement l'équilibre est rompu à cause d'un horripilant désert de Lanelle ou les très décevantes îles au chant. Et puis, un village, UN SEUL putain de village dans TOUT le jeu !!! Là où 15 ans plus tôt Ocarina Of Time proposait 6 villages (à multiplier par 2 avec le voyage dans le temps) sans compter les habitations isolées (genre le lac Hylia, le ranch Lonlon, château d'Hyrule, l'habitation dans le désert, le cimetière …) ici ces lieux annexes s’élèvent au nombre incroyable de 2  (l'auberge et l'île de Terry). Bon sang, je m'énerve à nouveau.

Phase 4, la dépression :

Alors ça m'attriste grandement car au fil des ans, la qualité des Zelda baisse, baisse, baisse (et je parle pas des épisodes sur portable). Ce jeu est tristement plat, lorsqu'on est pas dans un donjon on doit suivre de longs couloirs répétitifs (vous arrivez à vous repérer dans la forêt de Firone vous?). De plus, il n'y a rien de plus énervant qu'un jeu qui tire artificiellement sur la longueur. Ils avaient déjà fait le coup dans Twilight Princess avec les perles de lumières, ici ils recommencent avec les psysalis machin truc... quel manque d'innovation, quelle honte, quelle tristesse. En être réduit à cacher le vide d'un jeu derrière une quête obligatoire, inutile, longue et sans intérêt. De même les donjons sont pénibles, ultra prévisibles pour les adeptes et sans surprises. Aucun ne m'a donné de fil à retordre, pire, j'ai même résolu des énigmes sans me rendre compte qu'il y en avait une à résoudre !!! Ca serait pas si triste que ça m'énerverait encore.
Il ne me reste rien en mémoire de ce Zelda si ce n'est une princesse originale et un dénouement sympathique. Ils nous ont même ressorti le coup des insectes, sous quête fadasse et laborieuse qui n'est que l'ombre pâle à peine dissimulée de la quête de Machaon dans Twilght Princess (et encore, Machaon, elle, était charmante).
Alors qu'y a t'il de vraiment original dans ce Zelda ? Je vous le demande. Je me le demande. Et j'ai bien peur de connaître la réponse. Parce que si l'innovation c'est d'enlever des villages, d'avoir moins de PNJ et plus d'espaces vides, je retourne me faire des nouilles. Ce jeu n'est qu'un donjon géant, toute les phases de contemplation si atypique des Zeldas (la pêche dans Ocarina Of Time, Les figurines Mido dans Wind Waker, les multiples quêtes annexes dans Majora's mask...) ont purement et simplement disparues, laissant un grand vide, un chemin unique à suivre, ne donnant l'envie à aucun détour malgré une trame principale originale.

Phase 5, l'acceptation :

Donc voilà, j'ai bien peur que la saga des Zelda glisse sur la pente savonneuse de la médiocrité et pire, de la facilité. Nintendo perd l'essentiel de ce qu'il avait d'attrayant. Voulant satisfaire tout le monde, la firme Japonnaise fini par décevoir les plus aguerris des fans. Il faut avoir de sacrés oeillères pour ne pas réaliser que ce Zelda ne propose pas la même expérience que les autres. Dans l'absolu, je ne suis pas contre le changement, après tout, j'ai été le premier à applaudir tour à tour la 3D, le Cell shading et autres innovations. Mais si le changement c'est vouloir à tout prix satisfaire un public plutôt que travailler une réelle cohérence dans un univers, ça se fera sans moi. C'est triste à dire, mais les Zelda ne sont plus de bons jeux.

Alors, suis-je guéri ?
Je ne pense pas. J'ai bien peur que le jour de la sortie du prochain nouveau Zelda sur WiiU, je sois le premier à faire le pied de grue devant le magasin. Seulement cette fois, je ne me laisserais pas berner. Je serais intransigeant et si jamais mes attentes sont encore déçues, on m'y reprendra plus, juré, craché !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2423 fois
45 apprécient · 15 n'apprécient pas

villou a ajouté ce jeu à 5 listes The Legend of Zelda : Skyward Sword

Autres actions de villou The Legend of Zelda : Skyward Sword